Anne-Catherine Loisier défend la filière équine

Créé le 21 février 2017

Ce lundi 20 février, Equidia Turf Club (émission de la Rédaction d'Equidia Live) recevait Anne-Catherine Loisier, Présidente de la section Cheval au Sénat. Plusieurs sujets ont été abordés et notamment les conséquences du passage à 20% du taux de TVA sur la filière équine.

La sénatrice Anne-Catherine Loisier se bat avec conviction contre la réforme fiscale conduite par l’Europe en 2014, à savoir le passage de la TVA de la filière équine à 20%.

En effet, cette augmentation radicale à eu des conséquences dramatiques sur les professionnels du milieu et concerne un très grand nombres de métiers : « On est autour de 180 000 métiers directs et indirects vivant de la filière« . C’est pourquoi, aujourd’hui, l’ensemble de la filière, et plus particulièrement Anne-Catherine Loisier, la représentante du Groupe Cheval au Sénat, se mobilisent pour un retour à 5,5% de la TVA.

Elle évoque notamment la difficulté pour les centres équestres mais aussi pour les éleveurs de faire face à cette augmentation « la FFE avait mis en évidence la disparition importante du nombre de centres équestres à raison de un par semaine (…) mais les éléments les plus probants sont les difficultés économiques et un ralentissement global de l’activité (chiffre d’affaires des entreprises) depuis la mise en place de ce taux« .

Selon Anne-Catherine Loisier « l’activité Cheval doit être assimilée aux activités agricoles et doit donc pouvoir bénéficier d’un taux réduit de TVA« . Lors de l’émission, elle défend également la richesse de la filière et ce qu’elle apporte à la société.

 

A l’occasion du Salon de l’Agriculture une conférence de presse nommée « La TVA s’emballe, le cheval va mal » sera tenue par l’ensemble des représentants de la filière (le Trot, le Galop, la Fédération Française d’Equitation, la Société Hippique Française…). Pour en savoir plus sur la conférence de presse, vous pouvez suivre ce lien.

 

Pour revoir l’intégralité de l’émission du lundi 20 février avec Anne-Catherine Loisier => ICI