equidia life dressage Dressage : ce qu’il faut retenir de Las Vegas

Créé le 20 avril 2015

Le podium de la finale Coupe du monde de dressage à Las Vegas était attendu et confirme la domination européenne. Le couple Charlotte Dujardin - Valegro entre encore un peu dans l'histoire.

Pas de révélation mais une confirmation : Charlotte Dujardin et Valegro sont sur une autre planète que leurs adversaires. Avec 42 notes de 10 (!), la Britannique s’est encore approchée de son propre record du monde (94,300%). Seul le pas allongé lui a coûté quelques précieux points. A noter dans son protocole l’unanimité des juges sur la note « harmonie entre le cavalier et le cheval » avec sept notes de 10. L’Américaine Liselotte Fore a même décroché une note globale de 97,000% (11 notes à 10 sur 21). Du jamais vu dans l’histoire du dressage (Isabelle Judet avait le « record » des juges avec 96,625 et neuf fois 10, en décembre 2013).

A 29 ans, Charlotte Dujardin et Valegro cumulent donc déjà deux titre olympiques (individuel et par équipes) en 2012 à Londres, deux titres de championne du monde (Grand Prix Spécial et Libre 2014 à Caen), deux finales Coupe du monde (2014 et 2015), trois titres de championne d’Europe (par équipes en 2011 ; grand Prix Spécial et Libre en 2013) et les trois records du monde (94,300 pour le Libre ; 88,022 pour le Grand Prix Spécial ; 87,460 pour le Grand Prix). Sauf gros problème, la Britannique devrait ajouter les titres européens cet été à Aix-la-Chapelle et le titre olympique à Rio l’an prochain. Elle pourra alors offrir à Valegro une belle retraite.

L’Europe a également confirmé sa domination sur la scène internationale avec les trois places du podium. Edward Gal et Undercover ont comme prévu pris la deuxième place mais à près de 10 points de la gagnante (84,696) devant l’Allemande Jessica von Bredow Werndl sur Unee BB, toute heureuse de se retrouver aux côtés de deux géants de la discipline. Les Américains ont tenté de résister, mais Laura Graves doit se contenter de la quatrième place avec Verdades, et Steffen Peters, cinquième à sa sortie de piste au niveau des notes, a ensuite été déclassé pour un léger saignement de Legolas.

Photo Scoopdyga

Sans titre