equidia life jumping CSI 5* Calgary Rolex Grand Slam: Diniz offre le titre à Philipp Weishaupt

Créé le 10 septembre 2017

Fautive sur le dernier obstacle de la seconde manche, Luciana Diniz laisse le titre du CSI 5* de Calgary Spruce Meadows (Canada) à l'Allemand Philipp Weishaupt, seul double sans faute du jour. Seul Français en seconde manche, Julien Gonin prend une bonne 11e place.

Luciana Diniz va s’en vouloir longtemps. Comme en 2013, à Aix-la-Chapelle où, sur le dernier obstacle, elle avait laissé le titre à l’Allemande Janne Friederike Meyer, seule double sans faute avec Lambrasco, la Portugaise a laissé échapper le barrage d’un des Grands Prix les plus prestigieux du circuit, sur le dernier effort. Dimanche, sur la grande piste de Calgary Spruce Meadows, le double sans faute semblait pourtant quasi assuré avec Fit for Fun. Un double sans faute qui l’aurait envoyée au barrage avec l’Allemand Philipp Weishaupt, le seul jusqu’alors, avec LB Convall, étalon de seulement 10 ans, à avoir réussi a déjouer les multiples pièges d’une seconde manche terrible. Diniz se contentera donc de la deuxième place. Vainqueur à Aix-la-Chapelle en 2016, Weishaupt, 32 ans, 74e mondial, s’impose à nouveau dans un Rolex Grand Slam. Comme en 2016 à Aix, sans avoir besoin d’un barrage. Le podium est complété par l’Américain Mclain Ward et sa jument Azur HH.

Un seul tricolore avait réussi à entrer dans le top 12 synonyme de seconde manche. Prudent avec Soleil de Cornu, Julien Gonin a connu un deuxième acte plus compliqué, évitant de peu la chute sur le double. Il finit à une encourageante 10e place.

Sur Silver deux de Virton HDC, Kevin Staut échoue lui pour quelques centièmes à la porte de la 2e manche (13e). « C’est décevant de passer si proche de la seconde manche, mais le cheval a fourni de beaux efforts, analyse t-il en direct sur Equidia Life avant de revenir sur l’annonce de la retraite de la jument . C’est une jument extraordinaire, qui a fait des bons résultats. Elle m’a beaucoup aidé à soutenir Silvana et Rêveur. Elle était capable de sauter une coupe des Nations et un Grand Prix à l’intérieur. Elle a eu une longue carrière même si elle est encore jeune. »

Quelques-uns des meilleurs mondiaux se sont laissés surprendre dès la première manche. Double tenant du titre, Scott Brash a perdu ses espoirs de triplé en fin de première manche. Le numéro 1 mondial Kent Farrington n’a pas trouvé la solution dans le triple (2 fautes). L’Allemand Christian Ahlmann, le numéro 2 mondial italien Lorenzo de Luca, le Suisse Steve Guerdat ou encore le Suédois Henrik von Eckermann ou l’Américaine Beezie Madden ont dû regarder la deuxième manche des tribunes.

Le banquier Rolex a lui passé une bonne soirée. En lice pour un bonus de 500 000 euros après son succès à Aix-la-Chapelle, Gregory Wathelet n’a pu accéder au second acte avec deux fautes de Eldorado van Het Vijverhof (29e). Victorieux à Genève en 2017, le Brésilien Pedro Veniis pouvait lui accrocher un bonus de 250 000 euros. Mais les 5 points de Quabri de l’Isle le relèguent à la 22e place. Prochain rendez-vous du Rolex Grand Slam, à Genève, début décembre.

Résultats complets ==> ICI

Les 11 derniers vainqueurs

2017   Philipp Weishaupt (ALL), LB Convall
2016   Scott Brash (GBR), Ursula
2015   Scott Brash (GBR), Hello Sanctos
2014   Ian Millar (CAN), Dixson
2013   Pieter Devos (BEL), Candy
2012   Olivier Philippaerts (BEL), Cabrio van de Heffinck
2011   Eric Lamaze (CAN), Hickstead
2010   Jeroen Dubbeldam (HOL), Simon
2009   Mclain Ward (USA), Sapphire
2008   Nick Skelton (GBR), Arko III
2007   Eric Lamaze (CAN), Hickstead
2006   Eugénie Angot (FRA), Cigale du Taillis

Photo Scoopdyga