equidia life dressage Dressage – Equipe de France : Objectif Rio !

Créé le 20 janvier 2016

A sept mois de l’échéance olympique de Rio, la presse était invitée a assister à une journée de stage de préparation de l’Equipe de France de Dressage au Boulerie Jump du Mans.

Nichée au cœur de la Sarthe (72), le Boulerie Jump du Mans est le théâtre du 18 au 22 janvier 2016 du stage de préparation de l’équipe de France de Dressage : objectif Rio ! Une revue des troupes s’imposait à l’approche du grand rendez-vous brésilien et c’est chose faite puisque Jan Bemelmans a encadré l’entraînement de cinq des sept couples du groupe JO/JEM pré sélectionnés « Le but c’est que les sept me rendent la vie difficile, je ne vais pas savoir qui prendre ! » a déclaré le sélectionneur des bleus aux deux journalistes d’Equidia, déplacées sur site ce lundi 19 janvier.

L’annonce officielle de la sélection olympique sera donc faite le 13 juillet prochain, quand le staff proposera quatre couples et un réserviste au Comité Olympique. Si tous les cavaliers étaient présents ce mardi, certains étaient à pied à l’instar d’Arnaud Serre dont le cheval Robinsson de Lafont*de Massa est toujours convalescent « Il a subi deux opérations mais les vétérinaires sont confiants, le plus dur est derrière nous. Robinsson se repose à la Clinique du Cheval de Toulouse avec le vétérinaire qui le suit toute l’année. Il va y reprendre l’entrainement notamment au tapis pour revenir en forme aux alentours du mois de mars. » Karen Tebar, 40e dresseuse mondiale, est quant à elle venu sans Don Luis pour cause d’intempéries « Je n’ai pas voulu prendre le risque de sortir les chevaux en camion avec 1,50m de neige autour de chez moi, c’était comme à la montagne ! » a confié la cavalière.

L’équipe de France d’Aix-la-Chapelle, celle qui a qualifié la nation pour les J.O, ce qui n’était pas arrivé depuis 1996, était présente au complet pour le stage, soit Ludovic Henry, Arnaud Serre, Karen Tebar, Pierre Volla et le réserviste Marc Boblet qui a déclaré : « on a fait stériliser la jument il y a 10 mois maintenant, on commence à voir une stagnation de son humeur, ce qui était devenu une nécessité à ce niveau. »

Prétendante également à la sélection tricolore : Nicole Favereau était du déplacement. Avec sa jument Ginsengue, elles sont les nouvelles recrues de l’équipe et doivent encore se faire une place dans ce groupe France après avoir fait sensation sur le circuit Grand National 2015 « Pour l’instant c’est le groupe qui me tire vers le haut, je ne suis pas encore au niveau des autres mais c’est mon objectif ! explique la cavalière. « Ma jument est jeune (9ans) elle n’est pas née à la maison mais nous l’y avons élevée, elle a le potentiel pour le niveau Grand Prix et Jan la connait bien. »

Ce stage est la première sortie post-travail hivernal pour les cavaliers et permettra de mettre en place un planning individuel d’entrainement, selon le cheval et le niveau de chacun. Même si pour Jan Bemelmans « le plus grand stress de la sélection est passé »  avec la qualification par équipe… « maintenant en avant ! ».

 

 

Crédit photo Scoopdyga