equidia life complet Grand National Complet- T. Carlile « J’ai rempli mon rôle »

Créé le 18 mai 2017

A peine rentré de Chatsworth (Angleterre) où il s'est octroyé la troisième place, le Tricolore Thomas Carlile est engagé ce weekend (18-21 mai) pour la troisième étape du Grand National FFE au Lion d'Angers, dans son jardin.

Après avoir brillé avec Upsilon en Angleterre, Thomas Carlile s’élancera avec Vinka’s dans la Pro Elite du Lion d’Angers à l’occasion du Grand National FFE. Ses écuries étant situées au Haras de l’Isle Briand, le cavalier n’aura heureusement qu’à pousser la porte de chez lui pour être sur le terrain. Il a accepté de se livrer sur ses objectifs et ses attentes pour les mois à venir.

Tout d’abord félicitations pour ce weekend, êtes-vous satisfait de votre résultat et de votre cheval ?

« Upsilon a très très bien couru, je suis enchanté de sa manière. Il a beaucoup muri, il était déjà performant l’année dernière sur ce niveau d’épreuve mais je pense qu’il a pris une maturité, une sérénité en plus. J’ai juste un petit bémol c’est ma faute d’équitation en concours hippique. Néanmoins le cheval a très bien sauté et a fait le cross avec classe.

Aussitôt rentré aussitôt reparti sur les terrains de concours, comment abordez-vous l’étape de ce weekend ?

Tranquillement, j’ai un cheval qui débute à ce niveau la. Il est à l’opposé d’Upsilon ; un peu tardif qui a besoin de murir. Il va courir cette course à sa main et je vais être à l’écoute dans l’idée de le former gentiment. J’ai pas vraiment d’ambitions de performance.

2ème à Pompadour, 1er à Saumur, vous commencez bien l’année d’autant plus que vous remportez le circuit en 2015 et en 2016 ! Quel est l’objectif pour vous concernant le Grand National ?

Dans la tactique d’équipe j’ai rempli mon rôle qui était de ramener le maximum de points sur les deux premières étapes. C’est un circuit qui m’est utile pour préparer d’autres échéances ou pour former des chevaux. Les deux premières courses avec Upsilon ont été très bien pour préparer Chatsworth. Maintenant le cheval a d’autres courses plus intéressantes à courir. Je vais donc maintenant me servir du circuit pour bien former Vinka’s par exemple. Je vais passer un peu la main à Nicolas Touzaint qui lui formait un peu ses chevaux sur les deux premières étapes et j’espère qu’il sera performant ce weekend, au Pin (22-25 juin / Seine-et-Marne) et à Lamotte Beuvron (7-10 septembre / Loir-et-Cher). Ce n’est pas des étapes auxquelles je vais diriger Upsilon. J’ai joué mes cartes et maintenant je vais rester un peu spectateur de mon équipe. Malheureusement je n’ai pas une écurie de chevaux confirmés pour pouvoir jouer sur tous les fronts. Je peux cibler telle ou telle épreuve mais je ne peux pas vraiment mettre une priorité sur le général d’un circuit, je n’ai pas assez de chevaux de haut niveau pour pouvoir me le permettre.

Vous êtes engagé avec un jeune cheval de 8 ans, Vinka’s. Pouvez-vous nous le présenter un peu ?

C’est un cheval qui a beaucoup de capacités physiques mais qui dans le mental peut passer de la bêtise à l’inquiétude très rapidement. Ces deux facteurs sont assez proches et un peu trop de bêtise le plonge vite dans l’inquiétude. Sur le rectangle de Dressage il peut faire de très belles choses mais tout assimiler n’est pas encore évident. Après j’espère quand même une reprise interessante de sa part. Sur le cross il a des bonnes aptitudes pour la discipline. Pour le moment il est un peu prisonnier de son corps. Il n’est pas encore perméable pour être rapide. Après techniquement il est très honnête et très droit mais il peut se déconcentrer ou se faire avoir par son fonctionnement physique.

Quel sera votre programme pour la suite ?

J’aimerais emmener Upsilon courir la Coupe des Nations d’Aix-la-Chappelle en Allemagne (14-16 juillet). C’est un sujet dont on discute avec le staff qui n’a pas forcement la même idée. On va discuter ensemble. Je visais donc Chatsworth et comme l’Event Rider Masters (ERM) de Wiesbaden (2-3 juin en Allemagne) était à seulement trois semaines et que le cheval arrivait à son quatrième concours, je me suis retenu d’engager. Je ne peux pas me permettre de rouler qu’avec lui. A chaque fois qu’il sort il est présent dès le Dressage. Il court vite le cross car il est compétitif sur chaque concours donc évidemment on est obligés d’en faire moins. Après pour juillet ce sera soit Aix-la-Chappelle soit l’ERM de Barbury Castle (8-9 juillet) en Angleterre. »

Rendez-vous donc dimanche 21 mai pour connaitre les résultats de cette troisième étape du Grand National FFE du Lion d’Angers (Maine-et-Loire).

Programme du concours

Photo Scoopdyga (Avec Upsilon)