equidia life jumping Grand National-Guillaume Foutrier: « Voir si tout va bien »

Créé le 17 mai 2017

A l'occasion de la troisième étape du Grand National de CSO en Touraine ce weekend (18-21 mai), le cavalier Guillaume Foutrier a accepté de se livrer sur ses objectifs concernant cette compétition.

Vice-champion de France Pro Elite en 2015, Guillaume Foutrier est engagé ce weekend sur le circuit du Grand National FFE. Tout juste de retour de Fontainebleau, le cavalier reprend déjà la route demain matin (17 mai) en direction de Tours. Il a accepté avec beaucoup de sympathie de nous livrer ses ressentis sur la compétition à venir.

Comment abordez-vous l’étape du Grand National de ce weekend à Pernay ?

« Je vais remettre en route des chevaux qui avaient bien tourné en Italie, ça va être intéressant de voir comment les chevaux vont. Après je suis assez confiant dans le sens ou ce sont des bonnes conditions. J’emmène un 8 ans Spike, pour tester un peu ses capacités sur un peu plus haut. Il s’est classé 3ème d’un Grand Prix 2* en avril en Italie (San Giovanni). J’aurai aussi Tchin de la Tour qui a gagné le Grand Prix 3* de San Giovanni début mai. Elle fait deux fautes au Touquet (Pas-de-Calais) sur un terrain en herbe un peu difficile. Tours est un peu plus classique donc j’aimerais bien faire un bon classement. Après on ne sait jamais à l’avance, on met le maximum de chance de son côté et on prend les choses comme elles viennent. C’est l’occasion de voir si tout va bien.

Quels sont vos objectifs concernant le circuit du Grand National cette année ?

C’est un très bon circuit car aujourd’hui j’ai quelques chevaux pour sauter des 3* et quelques 4* mais après j’ai pas mal de 8 ans. Je me sers donc ponctuellement de ce circuit pour faire évoluer les 8 ans vers les Grand prix et stabiliser le niveau à 1m50. Essayer de répéter les performances sur ces épreuves est l’objectif. Les Grands Nationaux sont souvent sur de belles pistes avec un bon niveau de parcours, des barèmes intéressants et aussi des épreuves à barrage avec des gammes techniques de Grand Prix.

Parlez-nous un peu de vos chevaux, Tchin de la Tour et Spike Vd Withoeve Z qui vont courir la Pro Elite ?

Tchin est une jument assez surprenante, je ne pensais pas qu’elle sauterait ces épreuves là au départ et nous y sommes allés par étapes. Elle est très volontaire et a encore une bonne marge de progression dans le sens où je dois améliorer sa disponibilité sur le plat et sa confiance sur la hauteur. C’est une jument interessante et assez étonnante. Elle sait quand c’est plus important et dans ces moments la, elle l’a vraiment dans la tête. C’est assez drôle !

Spike a 8 ans, il a fait quelques parcours à 6 ans et a eu vraiment une bonne année de formation à 7 ans avec une finale à cet âge là. C’est un cheval avec beaucoup de moyens et très respectueux. C’est ce qui me permet d’aller un tout petit peu plus vite avec lui par rapport à ce que j’ai l’habitude de faire avec mes 8 ans. Les conditions sont donc réunies pour lui faire prendre un peu d’expérience et donc pourquoi pas sauter un petit peu plus haut à Tours. Après je garde toujours la possibilité de ne pas faire le Grand prix en fonction des parcours des jours précédents.

Quels seront vos objectifs pour la suite ?

Il y aura le Championnat de France fin juin à Fontainebleau (Seine-et-Marne) et dans l’idée j’aime bien le concours de Knokke (Belgique) début juillet où je peux rester deux semaines. L’année dernière ça avait bien fait évoluer mes chevaux. Ce sont donc les deux concours importants pour moi pour voir un peu où on en est. »

Rendez-vous donc ce dimanche (21 mai) à Tours / Pernay (Indre-et-Loire) pour le Grand Prix à 1m50 du Grand National FFE.

Photo Scoopdyga