equidia life jumping Grand Prix Hermès : un parcours haute couture

Sports Equestres
Saut Hermes - Grand Palais 
19/03/2017 
Grand Prix Hermes 
Edwina TOPS-ALEXANDER (AUS) riding CALIFORNIA
Créé le 19 mars 2017

Ils étaient 47 au départ de cette 8e édition du Grand Prix Hermès. Seulement 3 à l'arrivée. Entre temps, 13 abandons, une élimination et quantité de barres par terre. Sauf pour Edwina Tops-Alexander, qui s'offre la dernière épreuve du week-end pour 8 centièmes d'avance sur la Française, Pénélope Leprévost.

Dès la reconnaissance du parcours ce dimanche, les visages des cavaliers sont fermés. « C’est infaisable« . « Je ne sais pas en combien de foulées l’aborder« , on se croirait dans le paddock d’un concours de club. Et pourtant. A l’arrière du Grand Palais, 47 des meilleurs cavaliers mondiaux s’apprêtent à sauter le tracé pensé par le chef de piste superstar, Frank Rothenberger. Ou du moins, à s’y frotter. Car dès les premiers passages, la technicité du tracé écrème. Philippe Rozier, Michael Whitaker, Patrice Delaveau, les abandons de cavaliers d’expérience se suivent et se ressemblent. Perturbant.


Puis vient un espoir : Bertram Allen. En selle sur sa généreuse Molly Malone V, l’Irlandais s’applique plus que jamais pour se sortir des pièges du chef de piste… Et ça marche ! Sans-faute après 11 tours, le Grand Palais est en liesse ! Pourtant, de l’autre côté de la barrière, Bertram, lui, est contrarié. Sa jument pourra t-elle encaisser un deuxième tour après pareil effort ?


 

C’est donc dans cet état d’esprit que le cavalier a regardé les tours suivants. Parcours après parcours, le jeune homme homme assiste ainsi à une succession de contre-performances : 12 points pour le n°1 mondial Daniel Deusser, 9 pour le tenant du titre Abdelkebir Ouaddar, le scénario de ce Grand Prix et surréaliste. Tant et si bien que quand Pénélope Leprévost entre en piste à 7 numéros de la fin, plus grand monde ne croit au barrage. Sauf elle. En selle sur Vagabond de la Pomme qui manquait de lui offrir la finale de la Coupe du Monde de Las Vegas il y a 2 ans, la cavalière de la famille Megret offre une leçon d’équitation à son public, relançant au passage toute la sportivité de l’épreuve. Il y aura un barrage. A deux, à plus ? L’Australienne Edwina Tops-Alexander répond à la question en s’offrant le dernier sans-faute de la liste, associée à sa KWPN de 10 ans, California.

Le parcours de Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme :


La suite, comme toujours, est une course contre le temps. Un peu trop précipitée pour Bertram Allen, dont la jument de tête fait tomber une barre. Impeccable pour Pénélope Leprévost et sa parfaite monture d’indoor. Parfaite pour Edwina Tops-Alexander et sa prometteuse jeune élève.

Le barrage d’Edwina Tops Alexander et California :

Lauréate pour 8 centièmes d’avance sur la Française, l’Australienne prive finalement, comme 7 autres avant elle, la nation hôtesse de titre dans son épreuve reine. Malédiction, vous dites ?

Le mano à mano pour la victoire :

Les résultats complets par ici.

Toutes les épreuves du Saut Hermès en replay ici.