Autres sports équestres Voltige – Andréani : « Les feux sont au vert »

Scoop_059587_047
Créé le 12 mai 2014

A un peu plus de 100 jours des Jeux Equestres Mondiaux, le champion du monde a remporté le CVI 3* de Strasbourg. Il revient sur le retour de Just a Kiss et sur ses sensations.

Grâce à un bon libre noté à 8,517, Nicolas Andréani, avec le retour de Just a Kiss et toujours longé par Marina Joosten-Dupon a remporté le CVI3* avec une note globale de 7,696. Le champion du monde en titre et vainqueur de la dernière finale de Coupe du monde, devance ses compatriotes Rémy Hombecq (7,555), vainqueur des imposés (7,722 contre 7,413 à Andréani) et Clément Taillez (7,541). Victoire chez les femmes de la Suissesse Simone Jaiser (8,020) devant sa compatriote Pascale Wagner (7,743) et l’Allemande Theresa Sophie Bresch (7,187). Manon Moutinho est la meilleure tricolore au 8e rang (6,959).

Victoire logique également de l’équipe des Ecuries de la Cigogne devant son public. Avec 8,138, les médaillés de bronze des Mondiaux du Mans, sur Watriano et longés par Fabrice Holzberger, devancent les Suisses de Luetisburg (8,091) et les Allemands de Mains Laubenheim (7,892).

Résultats complets HOMMES ==> ICI

Résultats complets FEMMES ==> ICI

Résultats complets EQUIPES ==> ICI

Résultats complets PAS DE DEUX ==> ICI

Nicolas Andréani, comment s’est passé ce concours marqué par le retour de Just a Kiss?
– Pas trop mal. Au début, ce fut un peu plus dur que je ne l’avais imaginé. Le premier jour, sur les imposés, il était assez joueur, le deuxième, il était encore un peu rapide et le troisième pour le libre, il s’est bien remis au boulot et la fin fut assez agréable. Mais il était content de retrouver la compétition et ça c’est bon signe. Au moment de monter dans le camion, quand il a vu les protections de transport, il a montré qu’il était heureux de sortir. Et d’un point de vue global, cette compétition m’a fait du bien dans la tête. Mon programme technique, même si je suis encore loin de ce que je peux faire, est de mieux en mieux. Nous sommes dans une phase de progression et ce concours a permis de mettre le doigt sur ce qu’il fallait encore bosser. Les feux sont au vert.

Quel est votre programme?
– Au départ, je pensais juste faire les Championnats de France mi juillet avant les JEM afin de le préserver. Mais je pense que ce serait plus prudent d’ajouter une sortie mi-juin dans le nord à Marcq en Bareuil, sur une petite compétition pour que le cheval retrouve un peu la piste.

Sentez-vous déjà la pression monter ?
– Oui. J’avais pas mal joué le jeu avec les médias notamment en parlant beaucoup du retour de Just a Kiss. Si bien qu’en arrivant j’ai senti pas mal de regards sur moi. Je sentais bien que les gens se posaient des questions, se demandaient si ce serait comme avant, si Just ne boitait pas, si l’osmose entre nous trois allait se remettre en place etc. Normalement, je suis assez détendu mais là j’ai senti une petite dose de stress. Heureusement, quand j’ai vu que Just était joueur, ça m’a remis dans la compétition et même si je n’ai pas déroulé les imposés de ma vie, le stress est parti. Je vais maintenant essayer de bien travailler dans mon coin et faire ce que j’ai à faire.

Recueilli par Pascal Boutreau

(c) Scoopdyga