Belina Josselyn, la pépite de JMB

Créé le 23 janvier 2017

On ne peut la regarder trotter sans être fasciné par son action, sa pointe de vitesse, son courage : Belina Josselyn fait partie de ces jument dont on tombe instantanément amoureux. Dans l'Amérique, elle va tenter sa chance face aux meilleurs. Et son mentor / driver étant Jean-Michel Bazire, on imagine aisément la voir dans la lutte...

Nous sommes le 23 février 2014. Belina Josselyn débute à Laval dans une petite course réservée aux pouliches n’ayant rien gagné. Avec Stéphane Delasalle au sulky, elle s’empare de la 3e place, ne laissant pas une impression formidable. Peu sur l’hippodrome auraient alors pu penser de cette élégante jument alezane qu’elle participerait dans sa carrière à un Prix d’Amérique, et avec une bonne chance, qui plus est.


Clélia Moncorgé est allé la rencontrer lundi matin, 6 jours avant la grande échéance…


 

Propre sœur d’Uzo Josselyn (213 000 euros au compteur), cette fille de Love You et de Lezira Josselyn quitte les box d’Hedi Le Bec fin 2014, lorsque celui-ci a se décide à mettre un frein à sa carrière d’entraîneur, pour ceux de Jean-Michel Bazire. Un nouveau partenariat qui matche rapidement. Après une course sage de rentrée, Jean-Yann Ricart au sulky, le Sulky d’Or découvre la jument en course le 21 avril 2015. L’alliance se solde par une première victoire. Puis une seconde. Puis une troisième. Dans un Groupe 3, le Prix Héraclite.


L’histoire ne serait pas si belle si elle ne comportait pas un mais. Et celui-ci intervient tandis que la jument est au top de sa forme. Belina gagne en qualité, mais également en caractère. Elle prend l’habitude de faire des fautes au départ. Et Belina fâchée, même avec un Sulky d’Or derrière elle, c’est un D dans la musique.

Sa musique, Belina la parsème de D et de bâtons. Entre août 2015 et juin 2016, elle participe à 14 courses, en remporte 8 et subit 5 disqualifications, dont une dans le Critérium Continental et ne autre dans le Prix de Sélection, les premiers Groupe 1 auxquels elle a pris part.

D’ailleurs, des Groupe 1, elle n’en compte pas (encore) à son palmarès. La faute à un certain Bold Eagle (toujours lui), l’en ayant privée dans le Critérium des 5 ans.


C’est à l’issue de cette course que les observateurs la placent comme une prétendante aux accessits d’honneur de l’Amérique 2017, un ton en dessous de Bold Eagle. Sébastien Guarato, lui, donne régulièrement en interview son nom lorsqu’il s’agit d’évoquer les plus sérieux adversaires de Bold dans l’Amérique.

Seulement voilà, il faut que Belina encore décroche son ticket pour la belle ! Avec 722 000 euros de gains au compteur et avec le nouveau système de qualification, elle doit se placer d’une B ou remporter le Ténor de Baune.

C’est là qu’est l’os… Disqualifiée du Bretagne puis du Bourbonnais, elle se présente dans le Ténor de Baune avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Sa ligne droite finale est, en ayant ce contexte en tête, une sacrée preuve de courage…


Belina qualifiée, on peut rêver. Ses supporters croiseront les doigts pour qu’elle soit bien lunée, mais si tel est le cas, associée au meilleur driver de France, nul doute qu’il faudra compter avec elle dans l’Amérique 2017.


Vous êtes fan de Belina Josselyn ? Tweetez-le !

__________

Télécharger la photo de couverture Facebook « Supporter de Belina Josselyn »
(cliquez sur le lien, puis clic droit sur l’image et « Enregistrer l’image sous »)