Björn Goop : « Il fallait être raisonnable pour Bold Eagle et pour les joueurs »

Créé le 20 novembre 2017

Il n'aura finalement fait qu'un heat. Annoncé samedi comme le driver de Bold Eagle pour le Grand Prix de Bretagne, Björn Goop a finalement dû se contenter de regarder la course depuis les tribunes de Vincennes. On a parlé avec lui.

Un heat, c’est bien peu, mais qu’avez-vous ressenti au sulky de Bold Eagle ?

Björn Goop : J’ai tout de même eu le temps de voir que c’est un cheval exceptionnel. Il y a un feeling qui passe tout de suite avec lui. Ce sont des sensations géniales.

Le heat de Bold Eagle avec Björn Goop à son sulky :


Si l’on vous demandait de comparer avec Timoko…

Björn Goop : C’est compliqué… Ce sont deux chevaux complètement différents. Ce qui les rend tous deux incroyables, c’est leur capacité à accélérer sans souffrir.

Et à la descente de sulky, que ressentez-vous lorsque vous décidez avec Sébastien Guarato que le cheval ne courra pas ?

Björn Goop : Ça a été une situation vraiment difficile… Mais il faut se dire que l’on doit être raisonnable à la fois pour le cheval et pour le joueur. C’est ça, l’important. Pour Bold Eagle, c’était une petite bataille, pas la guerre. La guerre, pour lui, ce sera fin janvier. Là, ça n’était pas un problème grave dont il souffrait, mais on ne pouvait pas prendre de risque.

Peut-on vous imaginer au sulky de Bold Eagle dans l’Elitloppet 2018 ?

Björn Goop : Il n’en a pas été question hier. Mais l’important, tout de suite, ça n’est pas ça. C’est que Franck Nivard revienne en forme. Parce que les courses ont besoin de Franck Nivard.