En Italie, l’enquête à propos de l’enlèvement d’Unicka avance

Créé le 14 novembre 2017

Le 6 mars dernier, la championne italienne Unicka, meilleure trotteuse du pays, a été enlevée dans son box. Ce mardi 14 novembre, l'enquête a fait un bond, deux suspects ayant été arrêtés par les carabinieris.

Nous sommes le 5 mars. A 4 ans, Unicka est déjà à la tête d’un compte en banque avoisinant les 560 000 euros de gains, titulaire de 13 victoires en 15 courses. Son entourage la destine au Grand Prix d’Europe, le 21 mai, sur l’hippodrome de San Siro à Milan. Les espoirs placés en elle sont immenses, et d’aucuns vont jusqu’à lui prédire un destin à la Varenne.

Nous sommes le 6 mars. Unicka a disparu de son box. Enlevée, comme son voisin d’écurie, l’estimé Vampire Dany, d’un an son cadet. Ça n’est pas la première fois que l’Italie est touchée par un enlèvement équin : citons notamment Equinox Bi , Lemon Dra, Snappy Trio ou encore Daguet Rapide.

Le plus souvent, les histoires d’enlèvements de chevaux finissent mal en Italie. Mais cette fois-ci, il pourrait bien en être autrement : le journal italien de la Corriere Dello Sport annonce ce mardi que deux interpellations ont été opérées par les carabinieris italiens, deux individus soupçonnés d’être liés à l’enlèvement de la jument propriété de la famille Lami. Selon ce même journal, les enquêteurs, lors de la conférence de presse, auraient annoncé que les chevaux seraient probablement toujours en vie, sans rentrer dans les détails…

Selon nos contacts, les deux hommes auraient été arrêtés lorsque ceux-ci ont demandé une rançon, en montrant une photo des deux chevaux. Les deux individus seraient seulement des intermédiaires. Ce seraient des drivers.

Lire l’article en italien à ce lien