Mardi à Fontainebleau : David Windrif place ses jeunes

Créé le 14 novembre 2017

Victoire justifiée pour Energie d'Olivate, obtenue après réclamation avec Sheila's Lad, l’entraînement de David Windrif s'illustre dans les deux courses de haies réservées aux 3 ans. En début de réunion, et sur le steeple-chase, la facétieuse Ebène du Breuil s'impose pour ses débuts dans la discipline. Retrouvez ici les notes de cette réunion

R2C1 – Prix Du Mont Ussy : Ebène du Breuil prend du « Gallon »

Steeple-Chase – Pouliches 3 ans – 3.600 mètres


Placée dans le sillage de l’animatrice, Amandline (5), dès le lâché des élastiques, Ebène du Breuil (6) devance La Islaminima (3) au passage du disque final. L’entrainement de François Nicolle devance une nouvelle fois celui de Guillaume Macaire, mais la logique a bien faillit ne pas être respectée. Venue mettre la pression sur la pensionnaire de Bertrand Lefèvre dans la dernière diagonale, David Galon déjoue de peu, au prix d’un numéros d’équilibriste, la tentative de dérobade de la favorite à l’avant dernière difficulté du parcours. Ce qui aurait pu lui « coûter la victoire » est finalement compensé par les foulées déployées sur le plat par cette fille d’Al Namix, qui débutait sur le steeple.

David Gallon revient sur ce « fait de course » qui ne remet pas en cause la qualité de sa partenaire

Les trois favorites occupent les trois premières places, la dernière marche sur le podium revenant à Eurydice Digeo (4), l’autre débutante dans la discipline de ce peloton. Devancée par un contemporain pour sa rentrée La Islaminima est cette fois battue par une « demoiselle », un nouvel accessit  qui laisse présager un prochain succès. Avec ce succès David Gallon enregistre sa 70e victoire de la saison 2017.

Revoir le film de la course

Arrivée et rapports :6 – 3 – 4 – 5 – 2


R2C2 – Prix du Carrefour du Nid de l’Aigle : Energy d’Olivate a du ressort

Haies – pouliches 3 ans – 3.550 mètres


Encore en lice pour la victoire le jour de ses débuts sur les haies du « Putois », fautive à la dernière haie éjectant alors son jockey, Energy d’Olivate (9) se rachète pour sa seconde tentative sur les obstacles. Mieux, une fois franchi toutes les difficultés, sur le plat cette élève de David Windrif « prend un deuxième départ » qui la met hors de portée du retour de ses rivales. Epine Noire (2) tombe une nouvelle fois sur « un os ». Cette pensionnaire de Guillaume Macaire est abonnée aux deuxièmes places depuis ses débuts, elle en comptabilise trois ce mardi. Les deux kilos de décharge, dont bénéficie Nicolas Gauffenic, ont facilité la tache d’Energy d’Olivate, qui semble visiblement doté d’un certain potentiel.

Revoir le film de la course

Arrivée et rapports : 9 – 2 – 5 – 1 – 3


R2C3 – Prix de La route Amélie : la victoire en écho

Haies – poulains 3 ans – 3.550 mètres


Victorieux pour ses débuts dans la discipline, sur l’hippodrome de Nantes le mois dernier, Echo Sacré (1) double la mise pour sa deuxième sortie. A Fontainebleau, le cheval présenté par Guy Cherel devance Sheila’s Lad (7), qui lui progresse au fil de ses courses. L’arrivée est toutefois suspendue à la décision des commissaires, qui inversent l’ordre déclassant le premier jugé responsable d’une gêne à l’encontre de son dauphin. David Windrif récupère la victoire sur tapis vert, et fait siennes les deux épreuves sur les haies réservées aux 3 ans de cette réunion. Le verdict de la course des poulains ne reflète pas la vraie valeur de certains des protagonistes. Perfectibles, « encore vert » ou pas à l’aise sur ce tracé, à l’image de Karl Emmanuel (6) le favori.

Revoir le film de la course

Arrivée et rapports :1 – 7 – 4 – 2 – 8


R2C6 – Prix Païute : Pindare n’est pas un mythe

Haies – 5 ans et plus – 3.550 mètres


Après un retour victorieux « sur les planches » en région, Pindare (3) est ce mardi en démonstration sur l’hippodrome de La Solle. Son livret est toujours consacré aux haies, un registre qui explique l’écart qui sépare le représentant de Pierre Goral des animateurs, Golddy Crown (4) spécialiste des tracés bellifontains et Prince de Bellouet (2), le benjamin de la course et adepte des échappées en solitaire. A la fin la classe parle d’elle même et Bertrand Lestrade n’a pas besoin de forcer le talent de son partenaire pour remonter ses adversaires et passer le poteau d’arrivée en tête. Associé au jeune Gauvain Faivre-Picon, qui participait à sa quatrième course, Golddy Crown était la plus petite valeur du lot, le cheval de Mickaël Seror est pourtant le dauphin du cheval de Groupe du peloton. Guillaume Macaire maîtrise l’art de faire reprendre du moral à ses pensionnaires.

Revoir le film de la course

Arrivée et rapports : 3 – 4 – 1 – 2 – 11