Call Me Keeper, le plus français des suédois

Créé le 23 janvier 2017

De rendez-vous manqués en début de carrière suédoise à une éclosion en France, la carrière de Call Me Keeper est loin d'être une long fleuve tranquille. Mais celui qui a "poussé" Daniel Redén à venir tenter sa chance en France tient là sa 1ère grande victoire : être au départ du Grand Prix d'Amérique.

Recalé ! Son début de carrière ne s’est passé comme prévu. Déniché et acheté à des ventes en Suède par Daniel Redén, Call Me Keeper a rapidement montré de gros moyens. Son mentor place beaucoup d’espoirs en lui. Brillamment qualifié pour la finale de la Breeder’s Crown des 3 ans (Gr.1), il se montre malheureusement fautif le jour J. Première déception. La seconde viendra l’année suivante où il ne réussira pas à se qualifier pour le Derby des 4 ans (GR.1), la faute à son caractère assez explosif en course. Encore recalé.

Ses grands rendez-vous suédois manqués, Call Me Keeper va bientôt trouver un nouveau terrain de jeu. Daniel Redén ne baisse pas les bras. Il croit au potentiel de son cheval et cherche une grande piste pour que son cheval puisse au mieux exprimer ses qualités. Vincennes s’impose donc naturellement, et le 24 janvier 2015 Call Me Keeper fait des débuts victorieux sur la grande piste du Plateau de Gravelle. Premier partant et première victoire pour Daniel Redén en France.



Ce succès en appelle un autre, 3 semaines plus tard dans le Prix de Fontainebleau, concluant un exercice parfait (2 sur 2) au cours du meeting d’hiver 2014-2015.

Daniel Redén a donc trouvé le théâtre parfait pour son champion. A partir de maintenant, toutes ses courses suédoises ont pour but de préparer ses futures joutes françaises. Call Me Keeper revient sur notre sol en décembre 2015. Il mettra deux courses à retrouver le rythme avant d’enchaîner 6 victoires de suite, 5 à Vincennes et 1 à Enghien, entre janvier et mai 2016. Il tente alors sa chance dans l’Elitlopp, avec Franck Nivard au sulky, mais sera disqualifié dans sa batterie qualificative. Ses vieux démons ressurgiraient-ils ? Call Me Keeper est-il voué à manquer tous ses grands défis ? Daniel Redén ne peut s’y résigner. Il pense toujours que c’est un cheval « de Prix d’Amérique« .

N’ayant pas les gains suffisants, toute sa préparation va être axée sur les « B », les épreuves qualificatives donnant un billet direct pour l’Amérique aux 3 premiers de chaque épreuves. Mais là non plus, tout ne va pas se passer comme prévu. Le champion suédois enchaine les disqualifications, dont celle dans le Grand Prix du Bourbonnais (Gr.2). Première occasion perdue. Nouvelle chance dans le Grand Prix de Bourgogne (Gr.2). Il est pour la première fois associé à Jean-Michel Bazire. Il reste au trot mais va jouer de malchance, « emmuré vivant » dans la phase finale. Deuxième occasion perdue.



Le doute s’installe, on est presque résigné dans le clan Redén qui préfère d’ailleurs aligner son cheval au départ du Prix de Lille, une belle course européenne, plutôt qu’une semaine plus tard dans la dernière épreuve qualificative, le Grand Prix de Belgique (Gr.2). Il faut se faire une raison, et ça sera un bon lot de consolation. Associé à Pierre Vercruysse, Call Me Keeper réalise un numéro, ridiculisant l’opposition. Une semaine c’est court, surtout à ce niveau. Ca ne serait pas raisonnable de le faire courir dans le Belgique…quoique… il a gagné très facilement… n’a pas pris dur… semble bien récupérer…. et pourquoi pas, après tout !

Une semaine plus tard, il est au départ du Grand Prix de Belgique (Gr.2), se bat comme un lion, prend une superbe 2e place derrière Briac Dark et gagne ainsi son sésame pour le Grand Prix d’Amérique (Gr.1). Mission accomplie.



On ne sait pas encore si Daniel Redén avait raison en disant que c’était un cheval de Prix d’Amérique. En tout cas, Call Me Keeper a le droit de le courir avec de légitimes ambitions. Il restera également celui qui a « poussé » Daniel Redén à venir en France, avec la réussite qu’on connaît à ce dernier. C’est avec lui que tout a commencé, et l’histoire est loin d’être terminée.


call me keeper


Vous êtes fan de Call Me Keeper ? Tweetez-le !

__________

Télécharger la photo de couverture Facebook « Supporter de Call Me Keeper »
(cliquez sur le lien, puis clic droit sur l’image et « Enregistrer l’image sous »)