Oasis Bi, seul contre tous

Créé le 23 janvier 2017

Stefan Pettersson présente Oasis Bi au départ du Prix d'Amérique Opodo pour la deuxième fois. Troisième l'an dernier et parmi les plus riches du lot cette année, il est pourtant l'un des moins titrés de l'épreuve.

Avec 1,571,218 € de gains, il est nettement plus riche que son propre frère Robert Bi, qui lui est plus titré. Les fils des américains Toss Out et Up Front Jm sont tous deux passés aux ventes de yearlings à Milan et ont trouvé preneurs à l’étranger. Per-Gunnar Svärd l’a confié à Per Engblom.

Ce parti aux États-Unis, c’est Stefan Pettersson qui le récupère pour le bonheur de tout son entourage,. Cet entraîneur, souriant et discret, aurait pu passer inaperçu sans ce cheval. En effet, il n’a jamais même travaillé dans une écurie avant de s’installer entraîneur, cependant, il a travaillé dans le milieu, à la clinique vétérinaire de Mantorp, la ville où il est installé.

Une consécration sur le tard

Souvent deuxième, il ne décroche son premier et seul Groupe 1 que l’an dernier, à 8 ans. Il s’impose dans la plus belle course de son pays natal, l’Italie, devaçant Voltigeur de Myrt dans la Loterie de Naples. Mais même si sa course est superbe, c’est presque un coup de chance qu’il s’impose. Voltigeur de Myrt verse sur la droite et Oasis Bi passe à la corde etfinit fort, comme à son habitude. Enfin il remporte alors son Groupe 1.

C’est mérité. Parce qu’Oasis Bi, c’est un peu le Poulidor des courses :  ce sont en effet 7 deuxième places au plus haut niveau, dans le Grand Prix d’Oslo par deux fois, l’Olympiatravet, le Kymi Grand Prix, l’International Trot, le Critérium de Vitesse et la Finlandia Ajo.

Jamais un premier choix

Il a eu 12 drivers différents durant sa carrière, chose rare à ce niveau. Les seuls à lui rester fidèles, ce sont son entraîneur pétillant, Stefan Pettersson, et sa conjointe, Martina Lundin qui s’en occupe au quotidien. Et puis son propriétaire, aussi, Per-Gunnar Svärd, dont il est la fierté.

Björn Goop l’a drivé à 26 reprises, mais il lui préfère régulièrement Timoko dans les grandes courses. Örjan Kihlström l’a également parfois drivé , mais possède lui aussi souvent d’autres engagements. Quant à Pierre Vercruysse, même s’il nous a confié que sa troisième place avec le cheval dans le Prix d’Amérique Opodo 2016 était son meilleur souvenir durant l’année hippique 2016, il a d’ores et déjà annoncé dans Equidia Turf Club qu’il se mettrait au sulky de Call Me Keeper dans l’Amérique 2017.

Oasis Bi a quelque peu perdu confiance après ce Prix de Belgique, et c’est tant mieux pour Johnny Takter. Lui non plus n’est pas forcément un premier choix. Mais c’est bien lui, qui a déjà drivé le grand cheval bai à 13 reprises, qui sera aux commandes dans le Prix d’Amérique Opodo 2017. Ensemble, ils se sont déjà imposés à quatre reprises.

Un tandem de choc pour une surprise de taille ? Rendez-vous dimanche…


Vous êtes fan d’Oasis Bi ? Tweetez-le !

__________

Télécharger la photo de couverture Facebook « Supporter d’Oasis Bi »
(cliquez sur le lien, puis clic droit sur l’image et « Enregistrer l’image sous »)