quinte Quinté de samedi à Cagnes-sur-Mer : Un Beau Mec, au bon profil

un beau mec
Créé le 17 février 2017

Dernier quinté du meeting empruntant la piste en sable fibré, le Prix D'Antibes ( R1C4-15h15) oppose des chevaux à la forme avérée, dans ce meeting, à certains rentrants de qualité. Un nouveau venu, dans les quintés, a nos faveurs. Avec 85% de réussite sur PSF, Un Beau Mec (4) possède un profil de gagnant.

Les incontournables


  • 4 – Un Beau Mec

Si une prime à la régularité devait être décernée au départ de ce quinté, elle reviendrait à ce concurrent. Il n’est sorti des 5 premières places qu’à deux reprises depuis ses débuts, c’était en tout début de carrière. En forme et adepte des pistes en sable fibré, il compte 4 victoires et 2 podiums en 7 tentatives sur cette surface, l’élève de Cédric Rossi sera pour la première fois associé à Pierre-Charles Boudot. Il retrouve les handicaps après deux sorties dans ce meeting, et aborde cet engagement avec un brin de fraîcheur par rapport à certains de ses adversaires les plus en vue. Un Beau Mec (photo de une casaque jaune étoiles noires) va trouver son jour dans les quintés cette année.

  • 5 – Silver Dollar

Non-Partant

  • 1 – Prophets Pride

Redoutable, le tandem Vermeulen Soumillon affiche 52% de réussite en victoires et places. Ils sont, au départ de ce quinté, réunis autour de la candidature de Prophets Pride, lui aussi incontournable dans ce Prix d’Antibes. Sa régularité ne devrait pas être prise en défaut, d’autant qu’il retrouve une distance  qui lui conviendra mieux qu’en dernier lieu. Spécialiste des pistes en sable fibré, le corollaire de sa période de forme lui impose de porter  le plus gros poids. C’est là le seul bémol le concernant.

  • 3 – Dark Dream

Sa 4e place dans le Prix Rauba Capeu, sans être très heureux dans la phase finale ce jour-là, est meilleure que l’an passé à pareil époque. En 2016, le pensionnaire de Nicolas Caullery avait enchaîné par une victoire dans le Prix d’Antibes. Tenant du titre de ce quinté, en valeur 33, il est cette année situé plus haut sur l’échelle des handicaps. Dark Dram a prouvé, notamment l’été dernier à Deauville, qu’il pouvait lutter pour la victoire à ce poids. Jugé sur sa forme et son aptitude à cette piste il est un incontournable au départ ce samedi.


Les challengers


  • 2 – Murafej

En quatre tentatives dans les quintés, il est monté trois fois sur le podium à l’arrivée. Qu’il fasse une rentrée n’est pas une inquiétude, cet élève de François Rohaut s’est imposé après un break l’été dernier. Confirmé dans ce registre, sur la distance, il  a déjà bien fait sur PSF. S’il fallait lui trouver un point négatif, seul le fait qu’il découvre le tracé azuréen peut être avancé.

La victoire de Murafej dans un quinté le 18 juillet 2016


  • 9 – Pachadargent

Ancien représentant de la casaque Seroul, placé de listed provinciales à 3 ans, il a rejoint l’effectif de Jean-Pierre Gauvin à la faveur d’une course à réclamer, en août dernier à Vichy. Toutes ses sorties sont bonnes pour son nouvel entourage, exception faite de sa dernière apparition en 2016. Troisième pour sa rentrée, dans un réclamer bien composé, sur le parcours emprunté par le quinté samedi, son entraîneur pense son pensionnaire capable de rejoindre l’arrivée dans les 5 premiers. Nous le gardons dans une combinaison élargie.

  • 13 – Ray of Hope

Il présente un peu le même profil que celui de Paco Keed. Quand ce dernier remportait la deuxième épreuve de ce quinté en 2016, lui prenait la deuxième place. Mieux, en 2014, a ce même poids il terminait deuxième de ce Prix d’Antibes. S’il avait tiré une meilleure place au départ nous l’aurions placé plus haut dans notre sélection, il reste un candidat sérieux pour une quatrième cinquième place.

Ci dessous le Prix d’Antibes 2014 – Ray Of Hope prenait la deuxième place.


Les impasses


  • 14 – Danileo

Ses plus récentes sorties ne plaident pas en sa faveur, et le port des œillères australiennes n’a rien changé la dernière fois. Seule la piste en sable fibré de Marseille-Vivaux mentionne son nom en bonne position à l’arrivée. C’était à une autre époque, celle ou il évoluait en valeur 39. Sa candidature n’offre peu de certitudes, son choix n’est pas prioritaire.

  • 15 – Indian Icon

Pris en note à de multiples reprises dans les épreuves à réclamer, il a surpris agréablement son nouvel entourage pour sa première sortie sous l’entraînement de Christian Scandella. Son avenir le destine à courir en Corse, mais avant cela il est présenté au départ de ce dernier quinté du meeting sur PSF au cas ou. Le petit poids qu’il doit porter, sa forme et son aptitude sur le sable lui confèrent une petite chance. Mais cela reste compliqué face à une telle opposition.

  • 7 – Rosny 

Encore un adepte des courses en tête, mais encore faut il que ses adversaires le laissent faire. Ce qui ne fut pas le cas pour  sa rentrée ici même dans un quinté. Principal animateur il a cédé en entrant dans la ligne d’arrivée. Vu à son avantage sur l’anneau phocéen de Vivaux, la ligne droite de Cagnes-sur-Mer n’est pas pour servir ses intérêts.

  • 8 – Le Rock 

Dans la perspective de ce meeting, Le Rock a changé de main, puis remportant dans la foulée un réclamé à Cagnes il a de nouveau changé de propriété. Christophe Escuder l’a alors présenté au départ d’un quinté sans réussite. Une sortie qui est à l’image de sa première tentative dans les évènements, décevante. Dans ce quinté visé par certains, il lui sera difficile d’imposer son rythme et dans ces circonstance délicat de prétendre pourvoir faire l’arrivée.


Les partants en détail


  • 1 – Prophets Pride
Prophets Pride Christophe Soumillon
Prophets Pride victorieux le 28 decembre 2016

Redoutable, le tandem Vermeulen Soumillon affiche 52% de réussite en victoires et places. Ils sont, au départ de ce quinté, réunis autour de la candidature de Prophets Pride, lui aussi incontournable dans ce Prix d’Antibes. Sa régularité ne devrait pas être prise en défaut, d’autant qu’il retrouve une distance  qui lui conviendra mieux qu’en dernier lieu. Spécialiste des pistes en sable fibré, le corollaire de sa période de forme lui impose de porter  le plus gros poids. C’est là le seul bémol le concernant.

  • 2 – Murafej 

En quatre tentatives dans les quintés, il est monté trois fois sur le podium à l’arrivée. Qu’il fasse une rentrée n’est pas une inquiétude, cet élève de François Rohaut s’est imposé après un break l’été dernier. Confirmé dans ce registre, sur la distance, il  a déjà bien fait sur PSF. S’il fallait lui trouver un point négatif, seul le fait qu’il découvre le tracé azuréen peut être avancé.

  • 3 – Dark Dream
Dark Dream
Dark Dream – Prix d’Antibes 2016

Sa 4e place dans le Prix Rauba Capeu, sans être très heureux dans la phase finale ce jour-là, est meilleure que l’an passé à pareil époque. En 2016, le pensionnaire de Nicolas Caullery avait enchaîné par une victoire dans le Prix d’Antibes. Tenant du titre de ce quinté, en valeur 33, il est cette année situé plus haut sur l’échelle des handicaps. Dark Dram a prouvé, notamment l’été dernier à Deauville, qu’il pouvait lutter pour la victoire à ce poids. Jugé sur sa forme et son aptitude à cette piste il est un incontournable au départ ce samedi.

  • 4 – Un Beau Mec

Si une prime à la régularité devait être décernée au départ de ce quinté, elle reviendrait à ce concurrent. Il n’est sorti des 5 premières places qu’à deux reprises depuis ses débuts, c’était en tout début de carrière. En forme et adepte des pistes en sable fibré, il compte 4 victoires et 2 podiums en 7 tentatives sur cette surface, l’élève de Cédric Rossi sera pour la première fois associé à Pierre-Charles Boudot. Il retrouve les handicaps après deux sorties dans ce meeting, et aborde cet engagement avec un « brin de fraîcheur » par rapport à certains de ses adversaires les plus en vue. Un Beau Mec va trouver son jour dans les quintés cette année.

  • 5 – Silver Dollar

Non-Partant

  • 6 – Mister Smart

Deuxième atout de l’entrainement de Nicolas Caullery, il vient d’enchaîner les sorties et court samedi à 3 jours d’intervalles. Aligné sur les 2400 mètres, ce samedi, il  tentera de faire aussi bien que l’an passé quand il se classait 5e à l’arrivée de ce Prix d’Antibes. Si sa situation au poids est plus favorable qu’en 2016, il reste barré par des candidats plus frais et en forme. Au mieux, il conserve des chances pour décrocher un accessit.

  • 7 – Rosny 

Encore un adepte des courses en tête, mais encore faut il que ses adversaires le laissent faire. Ce qui ne fut pas le cas pour  sa rentrée ici même dans un quinté. Principal animateur il a cédé en entrant dans la ligne d’arrivée. Vu à son avantage sur l’anneau phocéen de Vivaux, la ligne droite de Cagnes-sur-Mer n’est pas pour servir ses intérêts.

  • 8 – Le Rock 

Dans la perspective de ce meeting, Le Rock a changé de main, puis remportant dans la foulée un réclamé à Cagnes il a de nouveau changé de propriété. Christophe Escuder l’a alors présenté au départ d’un quinté sans réussite. Une sortie qui est à l’image de sa première tentative dans les événements, décevante. Dans ce quinté visé par certains, il lui sera difficile d’imposer son rythme et dans ces circonstance délicat de prétendre pourvoir faire l’arrivée.

  • 9 – Pachadargent

Ancien représentant de la casaque Seroul, placé de listed provinciales à 3 ans, il a rejoint l’effectif de Jean-Pierre Gauvin à la faveur d’une  course à réclamer, en août dernier à Vichy. Toutes ses sorties sont bonnes pour son nouvel entourage, exception faite de sa dernière apparition en 2016. Troisième pour sa rentrée, dans un réclamer bien composé, sur le parcours emprunté par le quinté samedi, son entraîneur le pense capable de rejoindre l’arrivée dans les 5 premiers. Nous le gardons dans une combinaison élargie.

  • 10 – Alençon

Engagé dans le Prix Rauba Capeu, retiré aux forfaits, Alençon honore cette fois son deuxième engagement dans ce meeting. Deuxième d’un quinté sur la distance l’été dernier, il n’a pas reproduit la même performance sur le tracé particulier de Craon la fois suivante. Son entraîneur lui a accordé un long break depuis septembre dernier et Alençon va affronter ce samedi des chevaux « affûtés ». Un handicap qu’il peut compenser par une condition avancée et un atout fraîcheur indéniable. Pour sa rentrée, nous attendons qu’il confirme ce qu’il nous a  montré l’an passé, tout en le gardant en choix secondaire.

Alençon deuxième du Prix des Astrées – Clairefontaine – 01/08/16

  • 11 – Mortrée

Seule jument au départ de la course, elle va disputer ce samedi sa quatrième course du meeting. Pour sa dernière apparition sur les programmes, elle n’a pas démérité, se montrant courageuse pour rallier le poteau d’arrivée à la 3e place, sur un parcours de tenue inédit pour elle. Son entraîneur lui a accordé 10 jours pour récupérer et tente un coup en la supplémentant. Selon Jess Parize, « Mortrée a déjà rempli son contrat dans meeting, mais elle n’est incapable de prendre une place à ce niveau ne montrant aucun signe de fatigue à l’entraînement. » Peu expérimenté dans les quintés, nous lui préférons des chevaux ayant visé cet engagement.

  • 12 – Guyapi

A 8 ans, c’est le candidat le plus âgé au départ. Il vient de s’imposer sur le sable de Pau, dans un handicap de plus faible facture que celui qui nous interpelle. Ce jour-là, le test sur la distance des 2400 mètres s’avérait concluant. Ce samedi, il devra porter 3,5 kilos de plus et il s’attaque une plus forte opposition. Sans référence sur ce parcours à Cagnes-sur-Mer, avec un seul essai, peu significatif, à son crédit dans les quintés, nous faisons une impasse de son cas.

  • 13 – Ray of Hope

Il présente un peu le même profil que celui de Paco Keed. Quand ce dernier remportait la deuxième épreuve de ce quinté en 2016, lui prenait la deuxième place. Mieux, en 2014, a ce même poids il terminait deuxième de ce Prix d’Antibes. S’il avait tiré une meilleure place au départ nous l’aurions placé plus haut dans notre sélection, il reste un candidat sérieux pour une quatrième cinquième place.

  • 14 – Danileo

Ses plus récentes sorties ne plaident pas en sa faveur, et le port des œillères australiennes n’a rien changé la dernière fois. Seule la piste en sable fibré de Marseille-Vivaux mentionne son nom en bonne position à l’arrivée. C’était à une autre époque, celle ou il évoluait en valeur 39. Sa candidature n’offre peu de certitudes, son choix n’est pas prioritaire.

  • 15 – Indian Icon

Pris en note à de multiples reprises dans les épreuves à réclamer, il a surpris agréablement son nouvel entourage pour sa première sortie sous l’entraînement de Christian Scandella. Son avenir le destine à courir en Corse, mais avant cela il est présenté au départ de ce dernier quinté du meeting sur PSF au cas ou. Le petit poids qu’il doit porter, sa forme et son aptitude sur le sable lui confèrent une petite chance. Mais cela reste compliqué face à une telle opposition.

  • 16 – Paco Keed

L’an passé il enlevait la deuxième épreuve de cette épreuve. En 2017, le pensionnaire de Yohann Gourraud  se retrouve au départ du quinté. Même s’il portera le plus petit poids de la course sa tache se complique. Son entraîneur lui a changé « les idées »  en le présentant, avec une certaine réussite, au départ de courses d’obstacles cet hiver à Cagnes-sur-Mer. Pour son retour en plat, au début du mois, il n’a pas été ridicule dans un handicap moins relevé. Il fait partie des chances secondaires.


Le pronostic d’Equidia.fr : 4 – 1 – 3 – 2 – 13 – 9 – 6

Le pronostic de l’émission « Les Pronos » :