Quinté de vendredi à Vincennes : Alamo du Goutier, c’est son jour !

Créé le 12 octobre 2017

Alamo du Goutier n'est pas passé loin de remporter son Quinté il y a deux semaines. Il revient, cette fois sur la petite piste, dans le costume de favori. Ce vendredi, c'est la bonne !

R1C2 – Prix Le Parisien (Prix Hera) – 20h20 – 2850 m petite piste

L’incontournable

  • 17 – Alamo du Goutier

Le pensionnaire de Vincent Hébert figurait parmi les favoris du Quinté du 21 septembre à Vincennes. La course est cadenassée et se résume à 500 mètres de sprint à grande vitesse. Pourtant à l’arrière-garde, Alamo du Goutier vient lutter pour la gagne et échoue face à El Catwalk.

Attaquer en épaisseur dans ce Quinté ne le dérangera pas. C’est le cheval de classe du lot et peut offrir une victoire de prestige à son entourage.

Course de référence – Prix Bernard le Quellec – 21/09/2017

Les challengers

  • 13 – Arius du Douet – D4

Tony le Beller, les frères Martens et Sébastien Guarato se sont arrachés les cheveux pour le maintenir au trot à l’époque où ils entraînaient Arius du Douet. Cela fait quelques mois que Franck Nivard l’a récupéré dans son écurie. La « main froide » commence à le comprendre. Il a stoppé le fil de ses disqualifications et reste sur deux succès. Si Monsieur daigne trotter, Arius du Douet peut être un client pour Alamo du Goutier.

Course de référence – Prix d’Ancenis – Vincennes – 24/09/2017

  • 2 – Valfleury – D4

3 victoires chez les amateurs, autant chez les professionnels, Valfleury est une excellente acquisition pour le propriétaire Dominique Garçonnet. Si un cheval comme Alamo du Goutier a plus de classe que lui, son avance de 25 mètres peut lui être profitable. Même s’il court rapproché, il défendra chèrement sa peau.

  • 12 – Astral Viretaute – DP

Réputé pour finir ses courses à toute vitesse, Astral Viretaute ne sera pas dérangé par les 25 mètres de handicap. David Thomain est à son sulky et le connaît. C’est une première chance.

Les impasses

  • 1 – Un Bon Fils – DA

Son entraîneur Vincent Boulogne sait qu’il s’attaque à « forte partie ». Une allocation ravirait son entraîneur. Nous n’y croyons pas.

  • 18 – Upman

Cela fait près d’un an qui n’a plus figuré dans les trois premiers d’une arrivée et n’a pas performé en 2017. Nous l’écartons.

Les partants en détail

  • 1 – Un Bon Fils – DA

A 9 ans, Un Bon Fils est déferré des antérieurs pour la première fois de carrière. Le moins riche de ce Quinté+ n’a jamais été en réussite sur la piste de Vincennes (0 sur 6). Vincent Boulogne sait qu’il s’attaque à « forte partie ». Une allocation ravirait son entraîneur. Nous n’y croyons pas.

  • 2 – Valfleury – D4

Acquis à réclamer au début de l’année, Thierry Duvaldestin a réalisé du très bon travail avec Valfleury. Au premier échelon, c’est la meilleure chance pour figurer à l’arrivée. Si un cheval comme Alamo du Goutier a plus de classe que lui, son avance de 25 mètres peut lui être profitable. Même s’il court rapproché, il défendra chèrement sa peau.

  • 3 – Arrival de Ginai – DP

Malgré deux échecs dans des courses de niveau « Quinté », Pascal Plassais revient à Vincennes avec des ambitions avec Arrival de Ginai. Son année 2017 est excellente, à l’exception de quelques contre-performances à la fin de l’été. Elles ont été justifiées par son entraîneur, suite à un problème de seime à un pied. Pour une place.

  • 4 – Urricane West

Pour une fois, Urricane West n’aura pas à combattre face aux 6 ans. Néanmoins, il est aligné avec ses quatre fers ce vendredi soir. L’engagement est bon mais le lot est bien composé. Avec un bon déroulement de course, il peut faire afficher une grosse cote.

  • 5 – Aravis Roc – DP

C’est sous l’entraînement « Varin » qu’évolue depuis 5 mois Aravis Roc. Ses dernières sorties, au trot monté, sont positives, effaçant ses précédentes disqualifications. Le 28 août dernier, il avait pimenté les rapports du Quinté à près de 40/1. Bien évidemment, sa marge est faible mais il peut trouver sa place dans un jeu en combinaison.

  • 6 – Agitateur

Cet hiver, ce hongre de 7 ans a affronté notamment And de Saint Prest et Attacus. Sa dureté est avant tout sa principale qualité. Arnaud Desmottes l’a arrêté durant près de deux mois, faute d’engagements corde à gauche. Cet ancien cheval de la famille Roussel fait partie des bonnes cartouches du premier poteau.

  • 7 – Voici a la Bruyère – D4

Plus à son avantage en province qu’en région parisienne, Voici à la Bruyère a subi un break de trois mois entre mai et août. Bien que pieds nus, ses récentes tentatives au Croisé-Laroche et Rouen-Mauquenchy n’ont rien eu de transcendant. Sans être un interdit, difficile de croire en sa candidature.

  • 8 – Agathe des Ruettes – D4

Pour ses premiers pas sur l’hippodrome de Vincennes, Agathe des Ruettes mérite sa place dans notre sélection. Faisons abstraction de sa musique récente et souvenons-nous de son printemps, avec de nombreux accessits dans des lots bien composés.

  • 9 – Alf de Melandre

Capable de suivre tous les trains, Alf de Melandre disputait en dernier lieu sa 2e course de rentrée, à la suite d’une absence de trois mois. Sa prestation était correcte. Néanmoins, son entraîneur Philippe Legavre lui laisse ses quatre fers. C’est dans cette configuration qu’il a enregistré ses résultats les plus probants. Notre regret.

  • 10 – Auteur – D4

Concurrent issu des courses  » à réclamer », son entourage se laisse tenter par ce bon engagement. En courant « battu », Auteur luttera pour les petites places. Avant le coup, ce n’est pas une priorité.

  • 11 – Uranus Tepol – D4

Le mieux engagé du premier échelon, drivé par Eric Raffin, déferré des quatre pieds. Uranus Tepol aborde cette course comme un objectif. Il va devoir montrer son meilleur visage, tout en ayant un bon parcours.

————————— + 25 mètres ——————————–

  • 12 – Astral Viretaute – DP

Réputé pour finir ses courses à toute vitesse, Astral Viretaute ne sera pas dérangé par les 25 mètres de handicap. David Thomain est à son sulky et le connaît. C’est une première chance.

  • 13 – Arius du Douet – D4

Aussi fantasque que doué, Franck Nivard a mis du temps à trouver les bons boutons avec lui. Ses deux dernières victoires ont été acquises avec la manière. En restant au trot d’un bout à l’autre du parcours, le fils d’Oyonnax a le potentiel pour enchaîner un troisième succès de rang. Ce sera tout ou rien.

  • 14 – Ultimo du Douet – D4

Christophe de Groote est son entraîneur depuis quelques semaines, transfuge de l’écurie de Nicolas Ensch. Il est opposé à d’autres clients dans le Grand National du Trot à Lisieux et redescend logiquement de catégorie. Dominik Locqueneux devra la jouer fine pour lui concocter un bon parcours et jouer les places.

  • 15 – Voeland – D4

C’est notre petit coup de poker. Si la constance n’est pas son fort, Voeland a fait pleurer de nombreux turfistes en 2017, en créant la surprise à plusieurs reprises. Le vrai Voeland a la classe pour faire l’arrivée de ce Quinté.

  • 16 – Ulhior du Beziau – D4

Avec 300 000 euros, ses tâches sont de plus en plus compliquées à Vincennes. Il fait toutes ses courses en donnant le maximum. Brave serviteur, il doit éviter les efforts pour tenter d’entrer dans les cinq premiers.

  • 17 – Alamo du Goutier

Sa dernière 2e place dans un Quinté n’est pas une performance comme les autres. Dans une épreuve très tactique, Alamo du Goutier est réussi à venir disputer la victoire, échouant du minumum. La ligne a répété, avec la victoire de Bakchich (4e de la course ref) le 6 octobre, et la 2e place de El Catwalk (1re de la course ref). C’est le favori tout indiqué !

  • 18 – Upman

Cela fait près d’un an qui n’a plus figuré dans les trois premiers d’une arrivée et n’a pas performé en 2017. Nous l’écartons.

Le pronostic d’Equidia.fr : 17 – 13 – 2 – 12 – 8 – 6 – 15 – 5

La synthèse de la presse :

 

Les 3′ Pronos :