picto-tuyaux Un petit tuyau pour jeudi, monsieur Paul de Chevigny ?

paul de chevigny
Créé le 10 janvier 2017

Même quand il s'accorde quelque jours de congé un entraineur est toujours connecté avec sa base. C'est le cas de Paul de Chevigny que nous avons eu au téléphone ce mardi au sujet de sa pensionnaire Ring My Bell (204), qui est engagée ce jeudi 12 janvier dans le Prix Lafitte, (R5C2) à Pornichet en semi-nocturne.

Il baigne dans le milieu depuis son enfance, issu d’une longue lignée d’hommes de chevaux, Paul de Chevigny ne pouvait embrasser une autre carrière que celle d’entraineur. Après avoir sillonné le monde, pour élargir ses compétences et approfondir ses connaissances, il est depuis 2012 à la tête de sa propre structure d’entrainement. Les résultats n’ont pas tardé, premier succès en 2013, le triple les deux saisons suivantes. En 2016, avec 7 victoires et 29 places, les chiffres de l’écurie sont bons. D’un point de vue statistique cela fait 1 victoire toutes les 10 courses et plus de 40% de réussite à la place pour les 16 chevaux de l’effectif.

  • En 2017, l’entrainement de Paul de Chevigny n’a eu qu’un seul partant, Ma Philosophie qui s’est classée troisième le 5 janvier dernier à Deauville. Jeudi Paul ne sera pas à Pornichet pour seller Ring My Bell, le jeune entraineur s’octroie dans cette période un peu plus creuse quelques jours de congé. C’est donc depuis son lieu de villégiature, que le professionnel nous a donné son avis sur la candidature de sa pouliche.

« Ring My Bell s’est très bien comportée la dernière fois, dans une épreuve qui avait déjà pour cadre l’hippodrome de Pornichet et sur la distance qu’elle aborde à nouveau. Sur cet hippodrome il faut être un peu chanceux dans les parcours et avec son numéro 13 dans les stalles de départ elle va sans doute être obligée de voyager en épaisseur. La dernière fois cela s’était bien déroulé, elle avait pu trouver un dos pour se faire ramener, avant de bien terminer. Jeudi, Erwann Lebreton lui sera de nouveau associé. C’est un atout, car ce jeune homme, dont j’apprécie les qualités, dispose d’une décharge non négligeable (ndlr 2,5kilos). Si tout se passe bien Ring My Bell devrait disputer l’arrivée« .

Le « retour aux affaires » de l’entraineur est prévu au lendemain de la participation de Ring My Bell. Paul de Chevigny aura peut être débloqué son compteur de victoire pour l’année 2017. La fille de Turtle Bowl et Belle Esprit, perdrait alors son statut de maiden. Si cela n’intervient pas ce jeudi ce sera pour plus tard, quand à l’avenir de l’écurie Paul de Chevigny nous a confié placer beaucoup d’espoirs dans ses jeunes éléments. Excitante, déjà placée dans les courses qu’elle a disputées , et surtout des inédits prometteurs…affaire à suivre

  • Le petit tuyau de Paul de Chevigny pour la réunion du jeudi 12 janvier à Pornichet (R3-18h40),  Ring My Bell (204)