Un petit tuyau pour samedi à Pornichet, Monsieur Morel ?

Créé le 13 octobre 2017

Apparu au début de ce millénaire dans la colonne des jockeys, son nom figure depuis ce printemps dans celle des entraîneurs. Julien Morel sellera, ce samedi à Pornichet R4), Eros de La Plata (203), son 10e partant dans la discipline du plat. Une candidature à suivre, nous a t-il confié, mais l'occasion pour nous de faire le point sur sa carrière

Entraîner des chevaux de course, une suite logique après 16 saisons passées à les monter. Titulaire depuis 2017 d’une licence d’entraîneur public, pour  Julien Morel le choix du centre d’entrainement de Senonnes (53) pour son installation était une évidence.

Frissimo un cheval de coeur

« J’ai débuté mon apprentissage en 1998 chez Serge Hamon avant de rejoindre Serge Foucher. Depuis je n’ai pas quitté la région. Je connais bien les pistes et les infrastructures de Senonnes et surtout les professionnels qui y travaillent. C’est plus facile quand il s’agit de faire appel un jockey pour sauter ou travailler un cheval »

Dans une carrière riche de 134 succès sur les obstacles et de 14 dans la discipline du plat, Julien détache la victoire obtenue avec Frissimo, victorieux du Prix Gaston Despres le 11 novembre 2004 à Angers, sa première Listed.

« C’était pour l’entrainement de Guy Denuault, Frissimo était un cheval délicat, fougueux sur la piste mais très attachant à l’écurie, remporter cette épreuve avec lui était important pour moi. Orcaline fait aussi partie de mes bons souvenirs, c’est avec cette jument entraînée par Laurent Viel que j’ai remporté ma première course à Auteuil – ndlr Prix Tanerko le 25 mai 2008-. Une victoire pour le compte de Jean Uzel qui est symbolique car synonyme de perte de ma décharge »

Orcaline première à Auteuil

Pourtant rien ne prédestinait ce natif de Bain de Bretagne (35) à chausser bottes et revêtir casaque.

« Durant mon enfance, au gré de mes balades à vélo, je passais souvent devant une prairie où se trouvaient des poneys. Ces derniers appartenaient à Monsieur Maurice Letort, qui m’a mis en selle, me faisant participer à mes premières courses à poneys, comme il l’avait fait auparavant avec Christophe Dubourg, un autre natif de Bain. »

Pour ce gamin déjà fasciné par les chevaux il n’en fallait pas plus. Des poneys aux chevaux, Julien effectue son apprentissage à la fin des années 90. En 2000 il débute en course, suivent 16 autres saisons, toujours animé de la même passion.

« Pour les sensations que cela procure j’ai toujours préféré l’obstacle, pour moi le poids n’était pas un problème et j’ai continué à monter dans cette discipline en parallèle de ma carrière avec les sauteurs. M’installer entraîneur a toujours été pour moi la suite logique à donner à ma carrière de jockey. L’an passé j’ai estimé qu’il était temps de passer de l’autre coté de la barrière »

Pourtoimarco son dernier gagnant

Julien Morel enregistre son dernier gagnant le 9 septembre 2016 à Craon. Il était associé à Pourtoimarco un pensionnaire de Patrick Monfort qui fut de son dernier employeur.

Fin 2016, Julien intègre la promotion David Cottin, valide son stage et reçoit de France Galop sa licence d’entraîneur début 2017. En août, Julien Morel selle son premier gagnant dans le Grand Prix de Sillé-le-Guillaume. Une première à plus d’un titre s’agissant de la première sortie de sa casaque. Super Magic, ainsi se nomme son élève, le restera à plus d’un titre dans sa mémoire.


Ce samedi sur l’hippodrome de Pornichet, Eros de La Plata effectuera une rentrée après avoir débuté le 14 juillet. Arrêté après cette sortie, il aborde son engagement du 14 octobre avec des ambitions mesurées.

« Je l’ai débuté sur une distance que je savais trop courte pour lui. J’ai saisi l’opportunité de cette course à domicile pour lui faire prendre du métier. Son comportement n’était pas si mal, c’était propre dans un tel lot. Il a eu un break après cette course et samedi je le présente pour voir son comportement sur la fibrée. Suivez le, s’il court bien il aura un programme cet hiver sur cette surface. »

Le conseil de Julien Morel : suivre le comportement d’Eros de la Plata (203) pour ses futurs engagements sur PSF


En terminant notre entretien, Julien Morel se confie au sujet d’un élément à suivre prochainement. « A Saint-Cloud le mois dernier, le terrain lourd n’a pas servi les intérêts de Viny. Il peut être très allant ce qui ne pardonne pas dans de tels conditions. Avant cette sortie Viny a fait l’arrivée de toutes ses courses.- ndlr 6 podiums et 2 places en 8 sorties – depuis le mois de novembre 2016. Il a un engagement le 26 octobre à Angers »

 Le cheval à suivre dans son effectif : Viny qui dispose d’un engagement à venir le 26 octobre à Angers