Un petit tuyau pour vendredi, Monsieur Beaunez ?

Créé le 7 décembre 2017

Alors qu'il semblait promis a une belle carrière de jockey d'obstacle, Brian Beaunez n'a pas été épargné par les chutes. Pour ne pas mettre sa santé en jeu, le jeune homme de 26 ans a décidé de changer d'orientation et de devenir entraîneur. Vendredi, il aura deux partants. Le premier à Cagnes (R3) et le second à Lyon-La Soie (R5).

Six pertes de connaissance en 4 ans ! Pendant sa courte mais prometteuse carrière de jockey d’obstacle, Brian Beaunez n’aura pas été épargné par le sort. Après une ultime chute survenue en avril 2016 à Fontainebleau, le jeune professionnel décide, sous les conseils du corps médical, de raccrocher ses bottes et de devenir entraîneur à Maisons-Laffitte. Au mois d’octobre dernier, il selle à 26 ans seulement son premier partant dans un Quinté+ à Chantilly. Sa pensionnaire Somewhere In Time termine 9e. Cette pouliche de 3 ans sera de nouveau en piste ce vendredi à Cagnes, en Réunion 3, où elle effectuera ses débuts en haies. Parallèlement, le même jour, Brian alignera également Mésima sur la PSF de Lyon-La Soie.

Joint par téléphone, Brian Beaunez évoque tout d’abord la candidature de Somewhere In Time (206) : « Il s’agit d’une pouliche qui a prouvé une certaine valeur en plat. En témoignent son accessit d’honneur de l’hiver dernier à Cagnes-sur-Mer dans le Prix Policeman ou sa 4e place en mai dans la Coupe des 3 Ans de Lyon-Parilly (Listed). Prise haut par le handicapeur, elle n’avait désormais plus trop de marge et nous avons donc décidé d’orienter sa carrière vers l’obstacle. Au travail, elle montre de réelles dispositions pour le saut. Vendredi, elle peut certes encore manquer de métier pour ses débuts sur les « balais ». Cela dit, j’ai hâte de la juger dans cette spécialité. »

Au sujet de Mésima (211), son autre pensionnaire qui sera présente à Lyon-La Soie, en Réunion 5, Brian Beaunez nous signale : « Elle reste sur deux bonnes tentatives sur cette même piste. Après une probante 3e place dans un réclamer le 4 novembre, elle n’a pas démérité, trois semaines plus tard, au niveau handicap. Longtemps maintenue en queue de peloton, elle a un peu tardé à trouver l’ouverture ce jour-là et a ensuite fourni un bon effort final. Ici, la pouliche aura le désavantage de s’élancer tout à l’extérieur, de la stalle 14. Si son jockey, Thomas Messina, parvient à se sortir de ce numéro piège, elle peut avoir des ambitions dans un tel lot, en valeur 23,5. »

Les deux petits tuyaux de Brian Beaunez pour vendredi :
– En Réunion 3 à Cagnes-sur-Mer : Somewhere In Time (206)
– En Réunion 5 à Lyon-La Soie : Mésima (211)