Les 4 fantastiques !

Malgré les coups du sort, l'équipe de France de Philippe Guerdat a tenu bon : elle est championne Olympique !

Et de deux ! Deux médailles d’or olympiques pour l’équitation française à Rio. C’est beau, surtout quand on se souvient de l’entrée en matière des cavaliers de saut d’obstacle. Après Simon Delestre obligé de déclarer forfait , Flora de Mariposa incertaine et la chute de Pénélope Leprévost dans la première épreuve, les vestes bleues auraient pu s’écrouler, se résigner. Mais ce n’est pas le style de la maison ! Champions jusqu’au bout de l’adversité, les 4 fantastiques, comme les surnomment déjà les Français sur les réseaux sociaux, s’accrochent, jusqu’à ce vendredi où leurs efforts deviennent payants.

Philippe Rozier – Rahotep de Toscane – 1 point aujourd’hui, 5 points en tout

Philippe Rozier, à nouveau ouvreur de l’équipe de France dans cette finale, réalise un très beau parcours sans faute aux obstacles. Le parcours semblait pourtant difficile à enclencher, comme le constatait Rodrigo Pessoa sur les premier obstacles du parcours. Après quelques sauts, pourtant, le couple trouve son rythme et parvient à boucler un tour sans faire tomber aucune barre, malgré quelques petites frayeurs. Ce parcours aux courbes soignées et prudentes valent néanmoins à Philippe Rozier et Rahotep de Toscane 1 point de temps. Il s’ajoute aux quatre points obtenus à l’issue de l’épreuve d’hier.

Kevin Staut – Rêveur de Hurtebise – Sans faute aujourd’hui, 4 points en tout

Le deuxième cavalier de l’équipe le prouve : la France est bien décidée à prendre une médaille. Kevin Staut signe un très beau tour, et le deuxième tour sans faute du jour, sur un parcours que tous s’accordent à trouver bien plus difficile que ceux des premiers jours. De son propre aveux pas toujours performant en Coupe des Nations cette année, il prouve que l’équipe de France compte des cavaliers très solides, capables de résister à la pression et de se surpasser pour les plus grandes échéances. A ce stade de la compétition, la France passe première au classement provisoire, après des fautes sur les obstacles pour toutes les équipes qui la devançaient jusqu’à présent.

Roger-Yves Bost – Sydney Une Prince – 1 point aujourd’hui, 2 en tout

Bosty avait la pression, puisque de son score dépendait une victoire française. Un point de temps maxi, ou les Tricolores perdaient la tête. Un véritable défi compte tenu de la difficulté du parcours, très fautif depuis le début de l’épreuve. Le temps, surtout, s’annonçait court et le couple avait déjà écopé d’un point de temps hier. Avec un magnifique sans faute sur les obstacles, le cavalier a maintenu la tension jusqu’au bout avec un temps juste, très juste. Comme la veille, il réalise un tour sanctionné d’un point de pénalité de temps. Seulement voilà, la France pouvait se le permettre et se paye même le luxe de laisser à l’écurie son Joker du jour, Pénéloppe Leprevost, qui avait permis à la France de se qualifier hier avec un tour sans pénalité. Sans troisième tour donc, mais avec médaille !

Tous les parcours des Français en direct et en gratuit (oui, on sait, c’est trop génial !), c’est par là !
Et pour entendre leurs réactions, à chaud, au micro de Claire Griot, c’est ici.

article n° 16 / 182