Article

Alexis Pouchin et Mickaëlle Michel nous rassurent

Hospitalisés au CHU de Lille, nous avons eu des nouvelles positives des deux victimes de l'accident survenu sur l'hippodrome du Croisé-Laroche jeudi dans la soirée.

Ce jeudi 2 décembre sur l’hippodrome du Croisé-Laroche c’était la Bérézina. Dans la phase finale de la quatrième épreuve Alexis Pouchin alors en tête du peloton est violemment projeté à terre, son partenaire perdant pied. Derrière le peloton compact est victime collatérale de cette première chute. Trois autres suivront. Heureusement sans gravité pour les chevaux, cet incident laisse à terre deux jockeys. Alexis Pouchin et Mickaëlle Michel. Clément Guiraud et Christophe Dehens se relèvent rapidement, contusionnés, endoloris mais « indemnes ».

 

« Mickaëlle a repris des couleurs, elle est un peu cabossée, mais le scanner de contrôle ce matin est positif».

Agent de la jeune femme accidentée, Fréderic Spanu relativise face à la violence des images encore bien présentes dans les esprits. Il nous confirme aussi le diagnostic initial qui faisait état d’une fracture à la clavicule. « L’équipe médicale a pu réduire la fracture, cela c’est bien passé. Concernant le trauma - Mickaëlle Michel a perdu connaissance quelques instants dans cet accident - les examens ont révélé un hématome au niveau du lobe frontal et une fracture horizontale avec enfoncement à l’arrière du crâne. La bonne nouvelle est qu’elle ne souffre pas d’autre lésion ou fracture. »

Ce Prix de Clôture sonne donc la fin de la saison pour la femme jockey a qui nous souhaitons un prompt rétablissement.  Préférant se tourner vers l’avenir plutôt que ressasser le passé Fréderic Spanu évoque avec optimisme cette convalescence qu’il espère la plus courte possible « il restait à Mickaëlle quelques montes interessantes mais nous avions prévu de ne pas dépasser la mi-décembre. Nous allons suivre l’évolution de son état clinique avec attention, elle a repris des couleurs, elle est un peu cabossée, mais le scanner de contrôle ce matin est positif. Il est trot tôt pour se prononcer, dans l’immédiat du repos s’impose mais elle va tout faire pour être d’attaque pour le meeting de Cagnes. »

« Alexis va bien, cela aurait pu être beaucoup plus grave, il espère être rapatrié rapidement »

Moins inquiétant car il n’a pas perdu connaissance dans l’accident, l’état d’Alexis Pouchin au moment de son évacuation révélait des douleurs au niveau de la cage thoracique et du dos. Joel Pouchin, son père, nous apprend qu’il souffre d’une fracture au sternum, d’un enfoncement au poumon et au niveau des cotes.

« Franchement quand j’ai vu la chute je craignais le pire. Je n’étais pas sur place et me déplacer n’aurait servi à rien. Alexis m’a envoyé un sms rassurant dans la soirée et je l’ai eu au téléphone depuis. Il n’attend qu’une chose c’est d’être rapatrié le plus rapidement possible chez lui à Chantilly. » Là encore la note est positive, après que l’on ait craint qu’il soit touché aux cervicales.