Article

Augustin de Boisbrunet : " Nous avons retrouvé le haut niveau avec Impressive Machin !"

Entretien - Dans une saison où il réalise sa meilleure année, l’entraineur Augustin de Boisbrunet a su retrouver le haut niveau. Il se rendra aujourd'hui, à Auteuil pour vivre le Prix Renaud du Vivier, sans pression mais pas sans ambition.

0

Image de l'article

Jeune entraîneur Augustin de Boisbrunet se fait rapidement connaître, menant des raids victorieux sur les hippodromes de la capitale, depuis l’Allier et l’hippodrome de Moulins, où il investit une grande partie du centre d’entraînement. En 2014 Argentique lui offre son premier groupe, le Prix Robert de Clermont-Tonnerre. Mais si les victoires s’enchaînent, le niveau des épreuves remportées n’est pas constant.

Une relation de cause à effet

En 2021, le trentenaire déménage et met le cap à l’ouest, direction Royan. A quelques encablures des géants de l’obstacle Macaire/Lagenest, Chaillé-Chaillé et autre Nicolle ; le professionnel crée son propre centre d’entraînement, le résultat est immédiat. Les camions reprennent la route de Paris, les « Boisbrunet » sont de retour à Auteuil et ils gagnent.

« C’est top ! Cette année est excellente avec 78% de victoires et places… Nous avons retrouvé le haut niveau avec Impressive Machin, avec Indivis, même si cela ne s’est pas bien terminé pour lui dans la Prix Maurice Gillois. Innovation a remporté deux courses à Auteuil, Starko s’est imposé dans le Prix Karcimont… Nous avons retrouvé des chevaux pour Paris. On a changé d’air, tout est un peu optimal aujourd’hui, on a créé un centre d’entraînement qui est très agréable à vivre, cela nous procure beaucoup d’énergie et surtout on fait ce que l’on veut. »

Impressive Machin, les haies faute de mieux…pour l’instant

Sur les 64 victoires au crédit de l’écurie Augustin de Boisbrunet cette année, Impression Machin en a rapporté 2. Deux gagnants et trois places, soit plus de 110.000 € de gains en six sorties, on peut toujours faire mieux mais dans le cas de ce fils de Gris de Gris c’est exceptionnel qu’il ait pu le faire dans l’hexagone.

« En fin d’année de trois ans je l’ai couru à Bordeaux tout en sachant que c’était un cheval pour Auteuil. Il est battu ce jour-là, alors que j’étais certain de gagner en le débutant. L’histoire aurait été tout autre s’il m’avait donné raison, sans doute aurait-il été vendu. Il est resté chez moi et court sous la casaque de Franck Deliberos, même si nous sommes plusieurs amis associés sur ce cheval. Au printemps nous l’avons couru à Auteuil sur les haies mais son objectif initial à quatre ans était le Prix Maurice Gillois pas le Renaud du Vivier. Impressive Machin est tombé sur la rivière en débutant sur le steeple à Auteuil, il s’est fait mal et a eu un peu peur. À Dieppe fin août cet engagement était le seul qui me permettait de rester dans le bon timing pour aller sur le Grand Steeple des Quatre Ans. Ce jour-là il nous a montré qu’il avait besoin de reprendre confiance sur ce type de parcours. Il a fallu adapter son programme et retourner sur les haies. »

Impressive Machin lauréat du Prix Guillaume de Parcomtal, son 1er évènement, le 4 octobre 2022 à Auteuil

Deux Quinté+ en guise de sésame

L’automne 2022 aura pour cadre le parcours des haies d’Auteuil, Impressive Machin y découvre aussi la catégorie des gros handicaps. Deux quintés à suivre, sous la selle d’Alain de Chitray, la performance n’est pas banale et reflète bien le potentiel placé en lui par son entourage. Le beau et bon bai, né dans la Nièvre voit sa valeur grimper chez les handicapeurs. De 58 à 65,5 kilos, le programme se resserre autour du Groupe 1 réservé à sa génération, le Prix Renaud du Vivier. Impressive Machin s’y aligner au départ ce dimanche 27 novembre. Cette fois son entraîneur effectuera le déplacement à Auteuil.

« J’étais assez confiant pour le premier quinté, j’étais même chaud ! le deuxième j’avais un peu de pression car le cheval me paressait encore mieux. Il ne fallait pas passer à côté. À terme ce sera un cheval de steeple, certainement l’année prochaine. En attendant il a déjà pris deux Quinté ce qui est plutôt pas mal. Dimanche nous ne serons pas favoris, j’aborde cette course très relax. Peut-être est-ce un peu trop espacé entre son deuxième Quinté et la course de dimanche. Il y aura du monde sur les rangs, maintenant je ne vais pas courir pour être septième. S’il est battu par Il Est Français cela ne gêne pas. Même sans être un favori Impressive Machin a de très bonnes références kilométrique par rapport au Prix Pierre de Lassus, par rapport à ce qu’a fait Il Est Français auparavant. »

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.