Article

Christophe Soumillon : "Je suis soulagé"

Suspendu 60 jours suite à son geste le 30 septembre dernier, Christophe Soumillon pourra se remettre en selle à partir du 13 décembre. En effet, la Police des Jeux n’a pas pris de sanction supplémentaire à son encontre. Pour Equidia, le jockey réagit

0

Image de l'article

Le 30 septembre dernier lors de la première épreuve à Saint-Cloud, Christophe Soumillon, en selle sur Syros, a commis un geste condamnable en provoquant la chute de Rossa Ryan, le jockey de Captain Wierzba. Sanctionné immédiatement après cet incident, le crack jockey belge a été mis à pied pendant 60 jours, du 14 octobre au 12 décembre prochain. Juste après la course, l’homme aux 10 « Cravache d’Or » s’est excusé : "J’ai commis une erreur. C’est une image qu’on ne doit pas voir dans le monde du sport et des courses. Je voudrais m’excuser auprès de tout le monde".

 

Pas de sanction supplémentaire

Suite à cette sanction prononcée, la Police des Jeux s’était emparée de l’affaire en demandant une sanction plus lourde : soit de retirer sa licence, soit d’alourdir la suspension. Mais aujourd’hui, la Police des Jeux n’a pas pris de sanction supplémentaire contre Christophe Soumillon qui pourra donc se remettre en selle le 13 décembre s’il le souhaite. Contacté, Christophe Soumillon a réagi : "Je suis soulagé par cette décision. Je suis très heureux de pouvoir retrouver mon métier que j’aime tant, dans pas longtemps. D’ici là, je vais réfléchir à quelle trajectoire je vais donner à ma carrière." 

Pour information, jeudi dernier, quatre associations majeures du Trot et du Galop ont rencontré Stéphane Piallat, le patron du SCCJ (Service Central de Courses et Jeux) pour échanger sur les procédures de suspensions ou retraits d’agréments.

 

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.