Article

Comment battre Cleangame dans la finale du Grand National du Trot Paris Turf ?

Vainqueur de l'édition 2019 et crack incontesté, Cleangame sera le favori de cette finale du Grand National du Trot Paris Turf. Est-il imbattable, a-t-il des failles ? Nos journalistes livrent leurs impressions.

Cleangame sera de loin le plus riche de cette finale du Grand National du Trot Paris Turf. Depuis 2015, il enchaîne les succès portant son palmarès à 41 victoires en 63 sorties (65% de victoires). Le champion de Jean-Michel Bazire, fils d’Ouragan de Celland et Red Bell, est une véritable machine à gagner.

Cette année encore il a prouvé qu’il était l’un des meilleurs de sa discipline en remportant de belles épreuves comme le Prix d’Été, le Grand Prix Anjou-Maine ou encore le Grand Prix du Sud-Ouest. Ce dimanche, il retrouve le Temple du Trot. Une piste que le protégé de Jean-Michel Bazire connaît bien et sur laquelle il a déjà bien performé avec 20 Top 3 en 28 courses.

Mais sa dernière sortie à Nantes a démontré que Cleangame avait encore quelques failles et pouvait toujours se montrer fautif.

Nous avons questionné trois experts d’Equidia à propos des faiblesses du trotteur. Voici leur analyse :

Guillaume Covès :

"Nous avons vu à Nantes la dernière fois qu’il a des failles parce que même sans sa faute il n’aurait pas gagné. C’est un cheval qui a des soucis de jambes. C’est un crack mais parfois il explose des quatre fers. Il a déjà rendu 50 mètres dans la finale du GNT d’il y a deux ans où il s’était imposé. Cette fois-ci, il y a des partants comme Gout Baroque. Ça ne va pas être simple. Il faudra bien regarder son heat d’échauffement et surtout les canters pour voir s’il est souple ou pas. Sa dernière sortie redistribue légèrement les cartes."

Sébastien Brault :

"Il n’est pas toujours très sûr dans sa mise en jambe. Il faut être vigilant avec lui et faire très attention au départ. L’avantage qu’il aura dimanche, c’est qu’il sera tout seul aux 50 mètres. L’enjeu c’est d’avoir devant lui un peloton qui sera extrêmement fourni. Dans une course, il peut se passer beaucoup de choses, des vagues, des flottements qui peuvent le gêner. Il est encore un peu délicat. Il ne faut pas qu’il y ait beaucoup de mouvements devant lui. Pour résumer, il a de temps en temps un manque de maniabilité mais aussi une santé peut-être un peu plus fragile que par le passé."

Pour savoir si Cleangame va être battu, rendez-vous dimanche à 15h15 pour la grande finale du Grand National du Trot Paris Turf 2021.