Article

Conférence de Presse du Prix de Cornulier : les principaux protagonistes se confient

Après les Cornulier Races, et avant la finale dimanche, l’heure était à la conférence de presse d’avant course. Qu’ils soient en plateau à Vincennes ou en visio, pas moins de 7 professionnels ont répondu présent à l’invitation du Trot.

0

Image de l'article

C’est Alexandre Abrivard qui a répondu le premier aux questions de Laurent Bruneteau.

Pour Alexandre Abrivard, l’étrier d’or en titre, « Hanna des Molles a une toute première chance, elle fait partie des quatre juments de la course… elle a beaucoup de critères pour elle même si ce n’est pas la meilleure au départ…Elle n’a pas connu la défaite sous la selle c’est très important».

Au jeu des pronostics Camille Levesque espère prendre sa revanche sur la jument de Thierry Duvaldestin. « Ma rivale numéro un est Flamme du Goutier. Avec Granvillaise Bleue, Hanna des Molles et Happy And Lucky, ces quatre là se détachent »

Pour Charles Dreux, qui présente Etoile de Bruyere, l’autre millionaire au départ avec Flamme du Goutier, cette année une place sur le podium semble difficile à décrocher « c’est vrai qu’elle a un beau palmarès mais au regard de ses dernières performance elle est un peu vieillissante…C’est une seconde chance, une cinquième place serait top. »

Dans une édition qui place les juments en tête sur le papier, Julien Le Mer s’estime compétitif, avec Fado du Chene, deuxième du Calvados « mon cheval est bien. J’aborde la course bien plus serein que les deux éditions que nous avons déjà courues. Je pense que c’est son année, après est-ce que cela va suffire…? »

Le changement de programme aura son importance pour Gladys des Plaines, c’est l’avis de Gilles Curens « Par rapport aux années précédentes où elle est arrivée avec de grandes performances, cette année elle n'a quasiment pas couru. On arrive avec une jument sur la montante…on a le droit d’espérer finir entre la quatrième et septième place »

« Le test avec les bons chevaux la dernière fois c’était très bien. Faubourg s’est bien préparé. Après c’est certain que c’est un pari osé. Je me fais plaisir, je fais plaisir à l’entourage . Etre au départ est dans la continuité d’une belle année » pour Pierre-Yves Vervea.

Pour la tenante du titre, Thierry Duvaldestin admet avoir fait une erreur en travaillant Flamme du Goutier lundi matin, sous une metéo pas favorable. Mais tout est rentré dans l’ordre depuis « Elle a retravaillé hier matin -lire mercredi - là on avait du beau temps… Elle est meilleure attelée, ce n’est pas une vrai porteuse mais on espace beaucoup. Là elle va se faire plaisir. A 8 ans, à la maison elle tombe dans la routine…Elle va se donner dimanche évidement. Ca va être une super course, une course difficile mais que le meilleur gagne »

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.