Article

Dimanche à Deauville : Vers un Arc Prix Maurice de Gheest "so british"

Deuxième Groupe 1 du meeting deauvillais, l'Arc Prix Maurice de Gheest risque fort d'avoir, de nouveau, un accent très british. Difficile de contrer l'armada britannique dans cette épreuve de vitesse, qui leur a souvent bien réussi...

0

Image de l'article

La succession de Marianafoot est ouverte 

Depuis 2009, sept éditions sont tombées sous les drapeaux Anglais et Irlandais. Freddy Head leur a opposé une vive résistance avec Moonlight Cloud, triple lauréate, Polydream et avant cela avec un certain Marchand d'Or...

L'Arc Prix Maurice de Gheest peut-il rester français ? 

Quatre Groupe se sont disputés sur l'hippodrome de Deauville, quatre sont revenus dans l'escarcelle des britanniques... En ce qui concerne les "Groupe 1", sur les onze courus en 2022, huit ont été dominés par les candidatures venues d'outre-Manche. L'Arc Prix Maurice de Gheest aura t'il la même saveur ? À la vue du tableau des partants, difficile d'imaginer la situation s'inverser.

Naval Crown s’est imposé dans les Platinum Jubilee Stakes, Groupe 1 disputé à Royal Ascot, et reste sur une deuxième place dans la July Cup (Gr.1). Le poulain de l'écurie Godolphin sera certainement le favori de l'épreuve. Perfect Power, fidèle monture de Christophe Soumillon, avec qui il a gagné le Prix Morny (Gr.1) sur cette piste l’an passé, va tenter de mettre à mal l’écurie de Charlie Appleby. Sa performance dans la July Cup (Gr.1) étant trop mauvaise pour être exacte. Il aura à cœur de remettre les pendules à l’heure. Garrus, récent lauréat du Prix Ris-Orangis (Gr.3) sur la ligne droite, est invaincu à Deauville. Le pensionnaire de Charlie Hills va retrouver Ioritz Mendizabal, avec qui il a gagné l'an passé. Harry Three a pulvérisé l'opposition dans le Prix Kistena, le 10 juillet. Cette Listed avait servi de tremplin à Earthlight, quatrième de l'édition 2021 ensuite. MinzaalHighfield Princess, Rohaan sont tous gagnants de Groupe et complètent une coalition britannique plus qu'omniprésente.

Le Japonais King Hermès, lauréat de Groupe 2 au pays du soleil levant, vient de faire une escale, non concluante, à Ascot, en début de mois dans la July Cup. Il devrait courir en net progrès selon son entraîneur, lui qui a brillament travaillé sur le gazon deauvillais en début de semaine. Artorius sera le seul représentant Australien au départ du Prix Maurice de Gheest. Lui aussi revient de la July Cup, où il s’est classé à la troisième place.

Quant aux français ? Amilcar, vainqueur du Prix de la Porte Maillot, devant Marianafoot, emmènera l'opposition. Kingentleman a lui fait sien le Prix Texanita (Gr.3). Accakaba, la protégée de la famille Wertheimer, s'est classée quatrième du Prix Jean Prat (Gr.1), sans oublier Miramar, qui vient de bien courir à Royal Ascot, tenteront de rivaliser et de faire retentir la marseillaise en ce dimanche de gala. 

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.