Article

Dimanche à Pau (R4C8) : Isabelle Pacault l'éloge de la patience

21 ans d’âge, plus de 30 mois d’absence cumulée et toujours ingambes. Polipa et Winneyev sèment la déroute chez leurs adversaires réduits aux second rôles dans cette préparatoire menant à la 132e Grand Course de Haies, programmée le 3 février

0

Image de l'article

R4C8 – Prix Albert de Taillac – Haies 5 ans et plus – 3.800 mètres

En 2017 Isabelle Pacault réussissait le tour de force de seller les deux premiers de la Grande Course de Haies de Pau. Deux ans plus tard et à trois semaines de cet objectif, l’entraineur de Maisons-Laffitte  truste l’arrivée de la préparatoire. Au terme d’une course animée conjointement par Buiseness Sivola (9) côté corde et Eternal Army (5) en pleine piste, Polipa (7) et Winneyev (6) se retrouvent seuls à la lutte pour la victoire. En retrait des deux compagnons d’entrainement et habitués des lieux, disputant lui son premier meeting au pied des Pyrénées, Fauburg Rosetgri (2) s’octroie une troisième place consécutive à Pau. S’il concède la victoire, le cheval entrainé par Gabriel Leenders  prend sa revanche sur ceux qui l’ont précédé dans le Prix Daniel Guestier, All Together (3) et Buiseness Sivola. Dominateur le 25 décembre, All Together laisse filer les premiers terminant à 6 longueurs et demi du podium, conservant un nez d’avance sur Eternal Army entrainé comme lui par David Cottin et une courte encolure sur le cheval présenté par Dominique Bressou.

Arrivée : 7 – 6 – 2 – 3 – 5

Doyen au départ de l’épreuve et cheval le plus riche du lot Polipa est aussi celui qui comptabilise le plus de parcours sur les pistes du Pont Long au moment du lâché des élastiques. Du haut de ses 13 ans, le fils de Poliglote devance de ¾ de longueur Winneyev de 5 ans son cadet. Élevé comme son dauphin du jour dans la Manche sur les terres de la famille Pacault, Polipa n’avait plus couru depuis l’hiver dernier à Pau. Un hippodrome sur lequel ses statistiques plaident en sa faveur car désormais il y est crédité de 4 victoires et 7 podiums en 13 tentatives.

Moins capé sur les pistes du sud-ouest, avec seulement 7 sorties à Pau à son actif, dont seulement 1 tentative sur les haies pyrénéennes avant ce dimanche, Winneyev met un terme à plus de 20 mois sans courir et dans ces circonstances son accessit vaut bien des victoires.

 

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.