Article

Eric Levallois : "Avec Elie de Beaufour, on savoure !"

Eric Levallois a connu une carrière internationale qui lui offre l'un plus beaux palmarès parmi les cavaliers de saut d'obstacles. Après Diamant de Semilly, c'est Elie de Beaufour qui lui permet de vivre des grands moments.

0

Image de l'article

Comment avez-vous rencontré Jean-Michel Bazire ?

On s'est rencontré grâce à Elie de Beaufour, en étant coassocié avec Bertrand de Folleville. On se disait que si un jour on avait la chance d'avoir un bon cheval, on le mettrait chez Jean-Michel Bazire parce que c'est un grand professionnel, un homme de cheval doté d'une forte compréhension de l'animal et d'une magnifique intuition. Son palmarès et sa longévité parlent pour lui. Je l'ai contacté à l'été 2017 et il m'a proposé de prendre Elie pendant un mois à l'entraînement. La suite, on la connaît et c'est une très belle histoire. 

(Ivory Star - Eric Levallois - CSI Deauville - 2003) 

Quelles sont vos relations ? 

C'est un homme que je ne connaissais pas et que j'apprécie désormais. Puisque nous sommes deux professionnels du cheval, je me garde bien de juger son travail. Il m'appelle pour me dire que le cheval va courir telle ou telle course, il me raconte aussi ses derniers boulots mais jamais je ne pourrais lui dire qu'il aurait dû faire autrement. Le respect, c'est peut-être la première valeur que l'on doit mettre en avant dans le monde hippique et avec Jean-Michel, l'entente est très bonne. 

Pourquoi investir de plus en plus dans le Trot ? 

J'aime le trot. J'ai toujours été attiré par le trot plutôt que par le galop, le plat. Avant mon accident en 2009, je pensais même prendre une licence en amateurs. Je trotte un petit peu les chevaux le matin chez moi. Aujourd'hui, j'ai parfois quelques douleurs, notamment aux cervicales, alors je crois que cette idée d'être amateur ne restera qu'un rêve de gosse. J'ai débuté avec deux poulinières et aujourd'hui j'en ai dix et bientôt douze cet hiver. Je développe cette activité tout simplement par plaisir et par amour du cheval. 

Vous êtes habitué à la victoire avec Elie de Beaufour. Estimez-vous être chanceux ? 

Évidemment, quand on a un cheval comme ça, on savoure. C'est la loi du sport et de notre métier. Sans cheval, nous ne sommes personne pour exister dans ce milieu. Toutes les victoires sont belles et importantes et elles mettent en valeur le travail de toute l'équipe de Jean-Michel (Bazire). Il faut profiter de ces moments, on ne vit qu'une fois alors certaines victoires offrent des belles fêtes aussi (rires). C'est important de profiter de la vie ! 

Votre casaque a l'occasion de briller demain à La Capelle, dans le Grand Prix Fédération Régionale du Nord. Est-ce que Jean-Michel Bazire est confiant ? 

Il m'a envoyé une vidéo dimanche matin lorsque le cheval travaillait à Grosbois, et a terminé son propos en me disant que le cheval était très bien, aussi bien que la dernière fois. Alexandre Abrivard lui sera associé et la dernière fois, il a vraiment drivé une très belle course. Elie de Beaufour n'est pas un cheval très simple à utiliser même si sa musique laisse penser le contraire. Je suis logiquement confiant même si ça reste une course avec huit adversaires de qualité. Tout se présente bien mais ça reste du sport alors cela réserve son lot d'incertitudes comme le parcours par exemple qui peut être mauvais. Avant coup, tout est réuni pour que le cheval gagne une nouvelle fois. 

Quel est le prochain "Elie de Beaufour" de votre élevage ? 

J'ai eu des bons chevaux comme Athos de Beaufour et Buster de Beaufour mais c'est vrai qu'Elie de Beaufour est le meilleur. J'ai une pouliche qui a à peu près la même histoire qu'Elie puisque je la trottais le matin avant de l'envoyer chez Jean-Michel Bazire pour qu'il l'essaye. Il m'a dit qu'il était satisfait de ses entraînements et elle a gagné lors de sa première course à Pornichet. C'est difficile de dire si elle a le potentiel pour devenir une bonne jument mais en tout cas, je l'espère ! Elle s'appelle Joligirl Beaufour. 

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.