Article

Hughes Levesque : "On saisit l'opportunité avec Gamay de l'Iton dans le GNT à Mauquenchy"

Interview : Au départ mercredi de la 14ème Etape du Grand National du Trot à Mauquenchy, Gamay de l'Iton s'y présente avec des ambitions. Son entraîneur, Hughes Levesque, se confie.

0

Image de l'article

"Gamay de l'Iton est double lauréat de Groupe en début d'année. Ses performances sont ensuite moins bonnes. Comment l'expliquez-vous ? 

Il est vrai que ses performances sont en demi-teinte mais nous n'avions pas forcément travaillé très dur le cheval. On avait voulu le remettre en route sur l'herbe, et cela n'avait pas spécialement marché. Il n'y avait rien d'alarmant. Là, le cheval vient de très bien courir par deux fois. L'avant-dernière fois, il avait reculé dans le wagon de la corde avant de finir avec du gaz. La dernière fois, en étant drivé offensivement, on a certes offert la course au lauréat, mais le cheval ne déméritait pas, il courait vraiment bien. 

Cette dernière étape du GNT est-elle une course visée ?

Elle tombe bien dans le programme. Il n'y avait rien de très intéressant à Vincennes. Bien engagé ici, on saisit l'opportunité. Ensuite, il n'y a pas grand-chose à courir d'ici la fin de l'année. Je privilégierai le début d'année, comme lors du meeting dernier. La course est assez ouverte. J'espère qu'il va se plaire sur une piste plate comme celle de Mauquenchy. Il a le droit de rentrer dans la bonne combinaison du Quinté, je l'espère en tout cas. Il a le droit de faire mieux aussi. Le cheval est en pleine forme, bien souple et gai. On a des atouts. Eric Raffin a préféré driver Falco d'Havaroche pour Jean-Michel Baudouin. Mais Gaby Gelormini le connaît et l'aime bien, il a déjà gagné avec. De plus, il a déjà prouvé qu'il pouvait adopter toutes les tactiques. Il sait aller devant et attendre. On court toujours avec une chance, on est offensif, on fait le tour des autres, il ne démérite jamais. 

Avez-vous des espoirs pour le meeting ? 

Mon espoir, c'est de retrouver Favori de l'Iton dans de bonnes dispositions. Il devrait courir jeudi à Vincennes. J'espère qu'il va bien courir. Harlem de l'Iton devrait être en vue au trot monté. Hadès de l'Iton est un bon cheval. Ibiscus de l'Iton sera lui, à suivre, en fin de meeting. 

Le départ de Tristan de Genouillac a-t-il perturbé l'organisation de l'entreprise ? 

On s'adapte, il a préféré changer de voie, quitter les chevaux. J'ai donc embauché Bruno Beaucamp. Ma fille, Tiphaine, est salariée à la maison. Elle va prendre ses responsabilités, elle va évoluer. Elle a l'air de souhaiter prendre la suite. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas... C'est un métier difficile."

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE