Article

Japan Cup 2021 : Contrail sort par la grande porte

Comme la crack Almond Eye, Contrail termine sa carrière en beauté en s'adjugeant la Japan Cup (Gr.1). Le partenaire de Yuichi Fukunaga devance Christophe Lemaire, associé à Authority. Pour sa dernière course, Grand Glory conclut cinquième.

Japan Cup (Groupe 1) : Contrail incontestablement le plus fort

Dauphin de la crack – et maintenant retraitée – Almond Eye dans l’édition précédente, Contrail était attendu au tournant pour la Japan Cup 2021. Dans la ligne droite, le fils de l’étalon local vedette Deep Impact fait chavirer la foule de Tokyo. Au prix d’une accélération dévastatrice, ce galopeur âgé de 4 ans franchit le poteau en tête pour ses adieux à la compétition. Une Japan Cup, une Triple Couronne japonaise 2020 (Satsuki Sho, Tokyo Yushun et Kikuka Sho), 8 victoires en 11 courses, Contrail aura marqué de son empreinte dans le milieu des courses hippiques nippones.

Son jockey Yuichi Fukunaga, en pleurs pour saluer le public, inscrit pour la première fois son nom au palmarès de cette épreuve prestigieuse. Concernant son entraîneur Yoshito Yahagi, ce mois de novembre va rester ancrer en sa mémoire. Le 6 novembre 2021, il devient le premier metteur au point japonais à remporter une Breeders Cup’ (le Breeders' Cup Filly & Mare Turf avec Loves Only You) avant d’en enlever une autre au cours de la même réunion (la Breeders' Cup Distaff grâce à Marche Lorraine). Vingt-deux jours plus tard, il signe son premier succès dans la Japan Cup.

Christophe Lemaire deuxième

Tenant du titre avec Almond Eye, le jockey français Christophe Lemaire devra attendre pour enregistrer une quatrième Japan Cup. La quadruple Cravache d’Or nippone – en bonne voie pour une cinquième – a dû y croire à mi-ligne droite lorsque son partenaire Authority a pris l’avantage. C’était sans compter sur le retour de Contrail. Il prend tout de même une belle deuxième place.

Grand Glory conclut cinquième pour sa « der »

L’unique galopeuse française de cette course, Grand Glory, effectuait elle aussi son dernier tour en piste. Lauréate du Darley Prix Jean Romanet 2021 (Gr.1), la championne de Gianluca Bietolini – montée par Cristian Demuro – termine honorablement à la cinquième place, ce qui équivaut à une allocation de 240 000 € ! Avant de se consacrer à sa nouvelle carrière, celle de poulinière, Grand Glory pourrait passer sur le ring de la Vente Arqana d’Élevage le 4 décembre à Deauville.  

Credit photo de Une : Japan Racing Association


À LA UNE