Article

Le Top Courses du 28 novembre

Retour sur la dernière réunion dominicale de l'année à Auteuil, marquée par la victoire de Gran Diose dans le Quinté et les quatre derniers Groupes en obstacle. Au pays du Soleil Levant, le champion Contrail s'impose dans la Japan Cup.

 

R1 Auteuil

C2 - Prix André Michel (Groupe III)

Raffles Sainte s'impose de toute une classe. Troisième de cette épreuve en 2020, la régulière jument de François Nicolle remporte ici sa première victoire de black-type. Tombé dans la première épreuve, Gaetan Masure s'offre ici une nouvelle victoire de prestige paré de la casaque de Simon Munir, quelques années après Alex de Larredya

C3 - Prix Olry Roederer (Groupe II)

Galop Marin ayant éjecté Morgan Regairaz au premier obstacle, les cartes étaient complètement redistribuées. Gex, troisième de la Grande course de Haies au printemps en profite pour signer la plus belle victoire de sa carrière. Quelques jours après avoir ouvert son palmarès en steeple-chase, l'avenir est des plus prometteur pour cet élève d'Emmanuel Clayeux

C5 - Prix Georges Courtois (Groupe II) 

Lauréat de cette épreuve en 2018, Srelighonn apporte la plus belle victoire de sa jeune carrière à Théo Chevillard. Monté au millimètre, ce cheval souvent fautif, s'est imposé à la manière des forts, faisant oublier sa récente déconvenue du Prix la Haye Jousselin. 

C6 - Prix Jean Laumain (Quinté)

Gran Diose s'empare de son premier évènement avec la manière. Le représentant de Louisa Carberry, tenu en haute estime par son entourage n'en restera pas là ! 


C7 - Prix Morgex (Groupe III)

Consolante du Prix Maurice Gillois (Groupe I), ce Groupe III avait fière allure. Lauréate du Prix Antoine de Palaminy, La Danza, montée au pied levé par Romain Julliot (en remplacement de Théo Chevillard, tombé dans le Quinté), remporte elle aussi le plus beau succès de sa carrière. Elle apporte un premier Groupe à Daniela Mele, son entraineur, et Romain Julliot.

R5 Tokyo

C12 - Japan Cup (Groupe I)

Le crack Contrail, déjà lauréat de la Triple couronne, termine sa carrière en beauté. Christophe Lemaire est deuxième, Grand Glory, cinquième.