Article

Les temps forts du lundi 31 mai : Jérôme Reynier et Jean-Claude Seroul sur leur lancée

Après avoir signé un retentissant coup de trois dimanche à ParisLongchamp, le tandem Jérôme Reynier-Jean-Claude Seroul a remporté la plus belle épreuve du jour, ce lundi, à Marseille-Borély (R1). Un succès acquis avec Stormy Pouss (photo).

0

Image de l'article

Marseille-Borély (R1)

Un tandem inarrêtable

Lauréat de trois courses (dont 1 groupe 1) dimanche à ParisLongchamp, le duo Jérôme Reynier-Jean-Claude Seroul a encore frappé, ce lundi, à Marseille-Borély. Cette fois, c'est un succès à domicile pour les deux Provençaux qui enlèvent le Prix Georges Trabaud (2.000 m.) avec Stormy Pouss (8).

Bien cachée par Antonio Orani, la fille de Stormy River est bien repartie dans la phase finale pour s'adjuger cette Classe 1 pour 3 ans. Une victoire nette, le favori Bialystok (2) terminant deuxième à deux longueurs de l'intouchable lauréate. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget devance nettement sa compagne d'entraînement, Amazonie (5), troisième en retrait.

Arrivée : 8 - 2 - 5 - 7 - 3

Quatrième d'un groupe 3 en dernier lieu à Saint-CloudStormy Pouss retrouvait une piste sur laquelle elle ne déçoit jamais : en quatre sorties sur la gazon de Borély, elle s'y est imposée à trois reprises et y a pris une place. La protégée de Jean-Claude Seroul (qui l'a élevée) y a d'ailleurs signé tous ses succès. 

Après la course, l'entourage de Stormy Pouss s'est exprimé au micro de Marine Vieville :

Jean-Claude Seroul sur un nuage

Game Run frappe d'entrée 

Belle impression laisée par l'inédit Game Run (5) qui s'adjuge avec la manière le Prix du Petit Cercle. Associé à Guillaume Mandel, le fils d'Olympic Glory s'impose avec une belle autorité devant les "Vermeulen" Were (2) et Sanpedro (1). Entraîné par Marc Pimbonnet, il ouvre son palmarès pour ses grands débuts à l'issue de cette Classe 2 pour 2 ans, devançant deux chevaux qui avaient déjà couru. 

Arrivée : 5 - 2 - 1 - 3 - 4

Jockey de Game Run, Guillaume Mandel analyse sa victoire à notre micro : 

Jardin Bleu débloque son compteur

La septième sortie de Jardin Bleu (3) aura été la bonne. Pour sa première apparition sur une distance aussi longue (2.600 m.), le pensionnaire de Fabrice Vermeulen a ouvert son palmarès à l'issue d'un "Maiden" pour 3 ans. Le fils de Rajsaman s'est montré courageux pour repousser la bonne attaque de Kristalina (9). Visite Officielle (6) complète le podium.

Arrivée : 3 - 9 - 6 - 4 - 5

Jockey du lauréat, Théo Bachelot analyse sa victoire au micro de Marine Vieville

Amiens (R3)

Iathus Danica double la mise

Lauréat en début de mois à Saint-Omer, Iathus Danica (2) a confirmé, ce lundi à Amiens, en s'adjugeant le Prix du Jardin des Ifs (2.400 m.). Drivé par Pierre-Yves Verva, le 3 ans issu d'Obrillant s'impose dans un bon style. Venu dominer la situation à mi-ligne droite, il est bien reparti sous l'attaque d'Instant Jenovi (4), encore deuxième. Iroko du Nord (10) complète le podium.

Arrivée : 2 - 4 - 10 - 7 - 9 (Disqualifiés : 1 - 8)

Qualifié en juin 2020 à Caen (1'21''0),  Iathus Danica n'avait effectué ses débuts en compétition que dix mois plus tard, en avril. Cinquième à La Capelle, le pensionnaire de Guy Verva avait ensuite ouvert son palmarès à Saint-Omer. Ce lundi, il réédite. Encore sous les yeux de son propriétaire, Pierre Guenik, qui "espère voir son cheval monter les échelon pour courir bientôt dans la capitale".

Vichy (R4)

Inaya Matidy, une double première

Très bonne lauréate du Prix de la Dordogne (2.200 m.), Inaya Matidy (11) a ouvert son palmarès pour sa deuxième sortie. Disqualifiée le 1er mai à Saint-Omer, la pensionnaire de Tony Beller se réhabilite complètement à l'issue de cette épreuve pour seules 3 ans où elle n'aura jamais été inquiétée. Favorite, l'inédite Ikyta de la Vallée (2) se classe deuxième devant Inna Jobyna (12).

Arrivée : 11 - 2 - 12 - 8 - 14

En s'imposant, Inaya Matidy offre un premier succès à Cédric Postollec, dont les couleurs couraient pour la deuxième fois. Après le passage du poteau, Tony Le Beller a fait un geste en direction de son propriétaire. L'entraîneur-driver s'est exprimé à notre micro : 

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE