Article

L'histoire du champion Kesaco Phédo

Avec six victoires de Gr. 1 dont un Prix d'Amérique, Kesaco Phédo a marqué l'histoire du trot. Il sera de retour à Vincennes pour le défilé d'ouverture du Prix d'Amérique Legend Race, le dimanche 29 janvier. Retour sur son parcours.

0

Image de l'article

La Mayenne, terre de courses hippiques, et berceau de nombreux grands trotteurs, a vu naître Kesaco Phédo. Débutant pour l'entraînement de son éleveur Pierre Touvais, passé chez Philippe Allaire et Jean-Michel Bazire pour ensuite entrer au Haras de Brassé. Le bai aura marqué l'histoire en remportant le Prix d'Amérique en 2004. 

Retour sur le parcours du champion qui retrouvera la piste parisienne à l'occasion du défilé précédant le Prix d'Amérique Legend Race 2023, le 29 janvier prochain. 

Des débuts prometteurs

Né en mars 1998 à quelques encablures du Bourgneuf La Forêt, chez Pierre Touvais et son épouse Dominique Marie, Kesaco Phédo est devenu un étendard de la Mayenne dont il a porté haut les couleurs. Remarqué par le courtier Yves Marchal, le futur crack entre rapidement à l'entraînement chez Philippe Allaire, défendant les couleurs de l'Écurie Wildenstein. La célèbre casaque bleue toque bleu clair a tenu un rôle très important dans le paysage hippique français. Compter parmi ses membres est une véritable marque de reconnaissance. Ces couleurs comptent parmi les rares à avoir dominé à la fois le trot, le plat et l'obstacle. 

Champion précoce, Kesaco Phédo débute sa carrière en 2000, à l'âge de deux ans, défendant l'entraînement de son naisseur, Pierre Touvais, avant de passer chez Philippe Allaire en janvier 2001. S'il avait déjà foulé la piste de Vincennes avec son éleveur, c'est bien avec Philippe Allaire que le bai y rencontre le succès pour la première fois le 29 janvier 2001, ouvrant son palmarès dans le temple du trot. Une fois lancée, la carrière de ce champion ne s'est plus arrêtée. Avec 19 victoires et 10 places sur les 72 courses de sa carrière, il a notamment remporté six Groupe 1. En 2001, il décroche le doublé Critérium des 3 ans - Prix de Vincennes, démontrant son talent, tant au sulky qu'à l'étrier.

L'Amérique en ligne de mire

En 2003, Kesaco Phédo est placé à l'entraînement chez Jean-Michel Bazire, chez qui il termine sa carrière de courses. Drivé par ce même Jean-Michel Bazire, il s'impose dès septembre 2003 dans le Prix de Normandie (Gr.1) avant de remporter la plus belle course de sa carrière : le Prix d'Amérique - la course la plus richement dotée avec 1 million d'euros. 

Lors de cette 83ième édition, Kesaco Phédo et Jean-Michel Bazire entrent dans l'histoire, épinglant un nouveau record de 1'12"3 pour sa première tentative. Grâce à cette victoire, il a permis à son driver de s'adjuger une deuxième victoire dans le Prix d'Amérique, après celle de 1999 au sulky de Moni Maker

Le dimanche 29 janvier prochain, le pensionnaire de Jean-Michel Bazire retrouvera la cendrée parisienne à l'occasion du défilé d'ouverture du Prix d'Amérique Legend Race, finale des Prix d'Amérique Races Zturf

Fin de carrière et élevage

Kesaco Phédo arrêtera sa carrière de courses en 2008. 

Ce fils de Caballio in Blue et de Feria de Vrie totalise 1.961.313 € de gains en courses et est entré au Haras de Brassé de Marion Richard, dans la Sarthe, où il est toujours stationné. Effectuant la monte depuis plusieurs années, ses premiers produits sont nés en 2006. Kesaco Phédo a notamment produit Ave Avis, vainqueur du Critérium des 5 ans (Gr.1), Cassandre d'Em, lauréate du Prix de Vincennes (Gr.1). 

Retrouvez ici le reportage consacré à Kesaco Phedo au moment de l'annonce de sa fin de carrière.  

 

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.