Article

Torquator Tasso est-il le meilleur pur-sang allemand ?

Star Appeal (1975), Danedream (2011), Torquator Tasso (2011). L’an passé le cheval de Marcel Weiss est venu compléter un trio venu d’outre-Rhin. Est-il pour autant le meilleur de ces arc-winner germanique

0

Image de l'article

Torquator Tasso quitte la scène sportive avec 4,2 million d’euros de gains. Lauréat de 3 groupe 1, il s’est produit trois fois à l’étranger durant sa carrière de 3 à 5 ans.

Sur la brèche à 2 ans, parcourant le monde, jusqu’au japon, lauréate de 4 groupe 1, Danedream a engrangé 3,7 million d’euros et était programmée pour défendre son titre dans l’arc avant qu’un virus ne la bloque en quarantaine sur son centre d’entrainement à Cologne.

Au siècle dernier les carrière n’étant pas les mêmes, Star Appeal s’était produit à de multiples occasions de 2 à 5 ans, en Europe et au Etat-unis, remportant notamment pour sa dernière saison l’Arc de Triomphe, Les Eclipse Stakes et le Gran Premio Di Milano, bouclant sa carrière avec 786.283 euros à son crédit.

Marcel Weiss, René Piechulek et Torquator Tasso les révélations de l'Arc 2021

L’argent

Sans avoir le palmarès de ses ainés, Torquator Tasso les éclipse en terme de gains cumulés à la faveur d’une allocation portée à 5.000.000 € en 2014 dans l’Arc, dont près de 3 million au gagnant.

A titre de comparaison le succès de Danedream, qui décrochait dans l’Arc son quatrième succès de l’année au plus haut niveau, lui a rapporté 600.000 euros de moins. La comparaison est encore plus difficile pour Star Appeal qui en remportant l’Arc obtenait alors 223.818 euros, soit moins que l’allocation offerte au quatrième cette année.

Le talent

Autre temps, autre moeurs, le chrono lui est sans appel. En 2’24’’49 sur le parcours des 2.400 mètres de la grande piste de Longchamp, la pouliche entrainée par Peter Schiergen éclipse tous ceux qui se sont alignés au départ de l’Arc à ce jour.

En octobre 2021, Torquator Tasso était moins véloce, 12’’ de plus sur le même parcours, mais les conditions climatique, de terrain, n’étaient pas les mêmes. En 2’33’’60, Star Appeal s’intercalerait entre les deux précités. Là encore une pondération est nécessaire si l’on veut comparer ces résultats bruts.

Danedream, l'art et la manière. 2’24’’49 nouveau record dans l'arc 2011

La valeur

Le jugement humain, celui du collège des handicapeurs internationaux est régalien et place la fille de Lomitas devant son cadet, fils d’Adlerlflug. 128 pour Danedream à l’occasion de sa victoire  obtenue face à Nathaniel dans les King George Stakes à Ascot en 2012, c’est 6 livres de mieux  que le rating affiché par Torquator Tasso à l’arrivée de l’Arc 2021.

De son coté les registres de Time Form place le lauréat de l’édition 75 devant ses cadets. Star Appeal 133, Danedream 132 , Torquator Tasso est distancé avec un 130 alloué.

Star Appeal s'impose à 5 ans en 1975 dans un Arc à 24 partants 

L'impression 

Torquator Tasso s’est imposé l’an passé à la cote de 69/1. Sans être favoris Danedream et Star Appeal étaient attendus et déjà connus quand ils ont passé le poteau d’arrivée en tête. Populaire après son sacre, le bel alezan est-il meilleur que ses devanciers ? Pas certain, si l’on se fie aux  chiffres et aux valeurs. Après tout est affaire d’impression. La comparaison avec d’autre pur-sang venus d’Allemagne, ou ayant débuté leur carrière outre-Rhin, donnerait là encore lieu à d’autres débats. Paolini, Lando, Silvano, Caitano, Shirocco, Quijano, Borgia, Manduro, Epalo, Novellist ou Monsun pour ne citer qu'eux…

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.