Article

Un petit tuyau pour jeudi 29 novembre à Lyon-la-Soie, Monsieur André le Duff ?

André le Duff est un passionné. Permis d'entraîner depuis une trentaine d'années, l'entraîneur maintient en activité un effectif de 4 chevaux, dont Dear Miss, une AQPS engagée dans la dernière à Lyon-la-Soie jeudi 29 novembre.

0

Image de l'article

La passion, il n'y a que ça qui anime André le Duff depuis plus de 30 ans, un homme qui a longtemps combiné une activité de taxi avec son activité d'entraîneur, qu'il pratique depuis le début via un permis d'entraîner. A la quarantaine, son métier de commercial lui pèse. Il prend alors deux licences : celle de taxi et celle de permis d'entrainer. C'était en 1994. Bien des années plus tard, André le Duff a toujours quatre chevaux dans ses boxes de Maisons-Laffitte, dont Carlotta, qui s'est classée deuxième ce mardi à Fontainebleau : "Ah oui, ça fait très longtemps que j'entraîne, quasiment trente ans. Je suis retraité de mon métier de taxi désormais et j'ai quatre chevaux dans mes boxes : CarlottaAlpagueurMister Charlie et donc Dear Miss". 

Carlotta et Alpagueur ont tenté leur chance ce mardi sur l'Hippodrome de la Solle : "Carlotta c'est bien, elle a pris une deuxième place, Alpagueur a vraiment été malheureux. Mister Charlie court mercredi à Deauville. J'aime sortir mes chevaux à peu près en même temps. C'est ma manière de fonctionner". Mais à 66 ans, un nouveau virage s'amorce : "Il va bien falloir penser à arrêter bientôt, à 66 ans ça devient difficile".

"Dear Miss est bien au travail, ce sera sans doute sa dernière course avant d'aller au haras"

Une grande régularité pour Dear Miss dans les courses pour AQPS : "Elle est toujours dans l'argent, souvent quatrième ou cinquième. Son problème, c'est que parfois elle s'use trop. Devant, ça se passe mal, derrière elle tire trop. La seule fois où elle était détendue, c'est à Nantes, dans le Grand Prix des AQPS, le 12 juin". Quoi qu'il en soit, la jument est restée très bien à l'entraînement et est prête à fournir sa meilleure valeur pour ce qui sera doute sa dernière sortie : "Elle est bien, je la trouve en bon état au travail. Ce sera sans doute sa dernière course avant qu'elle aille faire des petits au haras". 

La PSF en question pour Dear Miss

3200 mètres sur une piste en sable, est-ce que cela pose un souci à André le Duff : "La distance, ce ne sera pas un problème. Elle tiendra ce n'est pas un souci. La seule petite interrogation, c'est la piste en sable fibrée. Elle va dans tous les terrains, mais c'est une première sur le sable. Elle n'a pas une très grande action, c'est un petit point d'interrogation".

Quels seront les rivaux les plus dangereux pour Dear Miss, selon André le Duff : "Dune Rouge a été supplémentée, mais je me méfie surtout d'Etoile du Seuil, pour moi ce sera sans doute elle la gagnante". C'est encore un duel entre Pierre-Charles Boudot et Christophe Soumillon puisque le premier nommé sera associé à Etoile du Seuil, l'autre montera Dune Rouge. Un duel que Coralie Pacaut pourrait arbitrer en selle sur Dear Miss. Avec sa décharge de trois livres, Dear Miss retrouvera ses rivales avec un avantage certain au poids sur leur dernier affrontement, où elle s'était intercalée à la cinquième place entre Etoile du Seuil, qui s'était imposée, et Dune Rouge, septième. Pour sa dernière sortie, une place sur le podium n'est pas à exclure pour la pensionnaire d'André Le Duff.

Le petit tuyau d'André le Duff jeudi dans la huitième course à La Soie : Dear Miss (6).

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.