Article

Track Test Quinté+ du jeudi 13 janvier à Cagnes-sur-Mer : Eric the Eel possède un terrible finish

Seize compétiteurs vont prendre part au fameux Prix de la Côte d’Azur (Groupe 3), le Quinté+ du jeudi 13 janvier à Cagnes-sur-Mer. L’analyse du "Tracking" met en lumière la candidature d’Eric the Eel (5).

Pour analyser cette épreuve, nous avons pris en compte les performances sur 2675 à 3200 mètres depuis le 1er août 2021. Dans les deux tableaux, nous retrouvons les mêmes trotteurs.

Analyse des 1000 derniers mètres

Eric the Eel (5) figure en tête du tableau des 1000 derniers mètres, par le biais de son dernier kilomètre (1’10’’5) lors de sa victoire dans le Prix Narquois (Groupe 3). Après un parcours caché, le protégé de Tomas Malmqvist faisait parler sa drôle de pointe de vitesse finale pour dominer assez sûrement Giant Chief et Empire (9), son compagnon d’entraînement qu’il retrouve ce jeudi.

Le dernier cité a réalisé, depuis, une performance de tout premier plan. Il n’avait trouvé que Galius pour lui barrer le chemin de la victoire dans la Qualif 4 – Prix Ténor de Baune. A cette occasion, il couvrait ses 1000 derniers mètres couverts sur le pied de 1’10’’9. Le même temps qu’a effectué El Presidente (7) le 22 décembre sur les 2850 mètres de la grande piste de Vincennes, mais il a été disqualifié de la deuxième place après enquête pour ses allures.

Avec un chrono de 1’11’’6, Vikens High Yield (2) et Fuego de Houelle (4) se partagent la quatrième place.

Analyse des 500 derniers mètres

Grâce à sa deuxième place dans la Qualif 4 – Prix Ténor de Baune (1’07’’9 pour ses 500 derniers mètres), Empire (9) se détache dans ce deuxième tableau.

Avec ses 500 derniers mètres chronométrés en 1’08’’4, à l’occasion de sa victoire dans le Prix Narquois, Eric the Eel (5) arrive en deuxième position de ce classement. Crédité d’un bon partiel de 1’08’’6 le 19 décembre, Vikens High Yield (2) vient juste derrière. Comme indiqué dans l’analyse ci-dessus, El Presidente (7) a perdu le bénéfice de ses efforts après enquête pour des allures heurtées, le 22 décembre dernier. Son "chrono" de 1’08’’9 est donc à prendre avec des pincettes.

S’il bénéficie d’un parcours à l’économie, Fuego de Houelle (4) est capable de finir vite, comme le témoigne sa victoire du 13 novembre (1’09’’5 pour ses 500 derniers mètres).

Conclusion

Tomas Malmqvist semble bien armé dans ce Prix de la Côte d’Azur avec Eric the Eel (5) et Empire (9), qui ont tous deux montré leur forme récemment.

A l’image de son succès obtenu sur le parcours classique de Vincennes, le 19 décembre dernier, Vikens High Yield (2) a dévoilé une certaine qualité sur notre sol. Il fait partie des belles possibilités de cette course.

En cinquième position dans les deux tableaux, Fuego de Houelle (4) a besoin d’un parcours sur mesure pour placer sa pointe de vitesse finale et tenter d’accrocher une place.


À LA UNE