Article

Empire peut régner sur la côte d'Azur dans le Quinté+ de ce jeudi 13 janvier à Cagnes-sur-Mer

Ils seront 16 concurrents au départ du Prix de la Côte d'Azur avec deux échelons de départ. Au premier poteau, Empire sera de la partie. Remarquable dans le Prix Tenor de Baune, il vient en conquérant pour sa première sur la Riviera.

R1C1 - Prix de la Côte d'Azur - Groupe 3 - 5 à 11 ans - 2925m - 13h50

Les forces en présence 

S’il n’avait pas trouvé Galius sur sa route, Empire (9) aurait pu se qualifier pour le Grand Prix d’Amérique en dernier lieu. En guise de compensation, il découvre un engagement très favorable dans ce Groupe III, à moins de 3.500 € du recul. Associé à Eric Raffin et déferré des postérieurs, comme lors de ses meilleures prestations, il s’annonce redoutable. Sprinteur hors pair, Eric The Eel (5) vient de dominer au sprint notre favori dans le Prix Narquois (Groupe III). Il a repris de la fraîcheur en vue de cet événement et constitue un choix incontournable.

Titré sur la Riviera, Ecureuil Jénilou (15) semble être le seul compétiteur du second échelon à pouvoir se hisser sur le podium. Imparable en dernier lieu, sur plus court, El Presidente (7) est compétitif pour les premières places. Inséparables ces dernières semaines, les deux pensionnaires de Robert Bergh, Vikens High Yield (2) et Pinto Bob (1), montent donc de catégorie avec de légitimes ambitions. Rarement présenté pieds nus, Esprit Mystic (3) ne peut être oublié à l’heure du choix, à l’image d’Espoir du Marny (6).

Le Prono d'Equidia

Les partants en détail et l'avis des pros

1- Pinto Bob

Légèrement décevant le 19 décembre, ce protégé de Robert Bergh a brillamment remis les pendules à l’heure neuf jours plus tard. Il évolue en retard de gains et a le potentiel pour rivaliser en pareille société. A retenir absolument.

L’avis du reporter

"Pinto Bob (1) reste sur sa tentative victorieuse sur le parcours classique de Vincennes. Il possède de sérieuses aptitudes pour bien faire ce jeudi. S’il reste appliqué d’un bout à l’autre, il détient une chance régulière pour les places."

2- Vikens High Yield

En dernier lieu, cet élégant fils de Love You aurait pu devancer Pinto Bob (1) s’il avait pu s’exprimer plus tôt. Irrésistible depuis son arrivée dans l’Hexagone, il n’a certainement pas fini de gravir les échelons. Une priorité.

Gabriele Gelormini, driver

"Je vais découvrir Vikens High Yield (2), mais j’ai pu regarder ses dernières courses et il me semble détenir une très belle chance ce jeudi. C’est un cheval sûr et véloce au départ. S’il répète ses dernières prestations, nous allons lutter pour les premières places."

3- Esprit Mystic

Désormais bien connu sur la Riviera, ce protégé de Nicolas Ensch évoluera pieds nus, configuration dans laquelle il compte trois succès et un accessit en cinq essais. Remarqué en dernier lieu, sur plus court, il mérite une mention spéciale.

Nicolas Ensch, entraîneur et driver

"Esprit Mystic (3) a très bien tenu sa partie en dernier lieu. Il évoluait ce jour-là sur 2.150 mètres, sa distance de prédilection. A l’entraînement, il me montre qu’il a bien récupéré de ses récents efforts. Nous allons courir « battus », dans l’optique d’accrocher une place en bout de combinaison du Quinté+"

4- Fuego de Houelle

Ce protégé de Franck Leblanc ne ménage pas sa peine depuis le mois de novembre. La régularité n’est pas son point fort, mais il nous gratifie parfois de performances étonnantes. Associé à David Békaert, il peut séduire les amateurs de sensations fortes.

Kevin Leblanc, représentant de l’entraîneur

"Fuego de Houelle (4) n’a pas démérité lors de ses dernières apparitions, dans des lots très relevés. Lorsqu’il s’était imposé en début de meeting, il s’agissait d’une épreuve bien moins huppée. Il a gardé une très bonne condition physique. Il est parti dans le Sud depuis quelques semaines. C’est un cheval anxieux et nous avons préféré anticiper son déplacement pour le laisser s’acclimater. Avec un bon parcours, il peut s’octroyer une petite place."

5- Eric The Eel

Petit par la taille mais grand par le courage, cet excellent sprinteur aborde ce rendez-vous en pleine forme. Il a déjà brillé dans des épreuves plus huppées et le lot en présence semble dans ses cordes. A l’issue d’un parcours limpide, il peut mettre tout le monde d’accord.

Tomas Malmqvist, entraîneur

"Eric The Eel (5) se présentera en parfaite condition physique pour cet objectif. J’ai visé cette course depuis plusieurs semaines. C’est un cheval extrêmement régulier. Si le parcours nous est favorable, il ne devrait pas sortir des trois premiers."

6- Espoir du Marny

Absent durant quatre mois, ce sujet dur à l’effort recouvre peu à peu toutes ses sensations. Remarqué en dernier lieu, alors qu’il était chaussé, il retrouve en outre un parcours qu’il adore (neuf sorties, pour une victoire et six places). Placé potentiel.

Kevyn Thonnerieux, driver

"Espoir de Marny (6) m’a beaucoup plu en dernier lieu sur 2.150 mètres, alors qu’il préfère les longues distances. Je retrouve mon cheval en pleine possession de ses moyens. J’ai fait de cette course un objectif, même si l’opposition est rude. J’espère finir dans les cinq premiers et je ne serais pas surpris s’il parvenait à prendre la troisième place."

7- El Presidente

Disqualifié après enquête dans le Quinté+ du 22 décembre, ce cheval de classe a remis les pendules à l’heure dès son retour dans le Sud-Est. Il découvre un engagement idéal et partira avec la confiance absolue de son mentor. Gare à lui.

Steve Stefano, représentant de l’entraîneur

"El Presidente (7) est fringuant le matin. Apparemment, il a vraiment bien récupéré de sa victoire du 6 janvier. Courir de façon rapprochée ne lui pose aucun problème. ll sera présenté comme la dernière fois : plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs. Il nous a beaucoup plu dans cette configuration. Il est impératif de le courir caché. S’il est à portée de fusil, il peut jouer les toutes premières places."

8- Dolina des Plaines

Cette fille de Nahar de Béval s’est permis le luxe de devancer El Presidente, le 21 novembre à Marseille-Vivaux, en affichant une réduction kilométrique canon. Bien engagée, elle semble toutefois barrée par les étrangers. Plutôt une petite place.

Steve Stefano, driver

"Dolina des Plaines (8) aime courir de façon espacée. Sa dernière course remonte à un peu plus d’un mois et l’atout fraîcheur lui sera bénéfique. Le lot est très relevé, mais jugée sur sa forme du matin, elle peut être retenue pour les places. Une chose est sûre, elle ne sera pas ridicule !"

9- Empire

Titré, ce protégé de Tomas Malmqvist s’est permis le luxe de s’intercaler entre Galius et Ganay de Banville dans le Prix Ténor de Baune. Dans la foulée, il découvre un engagement en or à la limite du recul. Candidat au succès.

Tomas Malmqvist, entraîneur

"Empire (9) est extra au travail depuis sa deuxième place dans le Prix Tenor de Baune. A chacune de ses sorties, il repousse ses limites. A l’image de mon autre représentant, je suis optimiste pour le voir lutter pour le podium."

10- Davina du Capre

Pour seulement 520 €, cette protégée de David Alexandre doit rendre la distance. Elle restera ferrée et les étrangers lui sont nettement supérieurs. Sa présence à l’arrivée serait synonyme de colossale surprise.

David Alexandre, entraîneur

"Davina du Capre (10) est en grande forme le matin. Malheureusement, elle n’a pas un programme évident cet hiver. Ce jeudi, elle découvre une tâche trop difficile. Je la laisse ferrée. C’est une rayure pour vos jeux."

11- Eden Basque

Disqualifié après enquête de la quatrième place dans la dernière édition de ce Groupe III, ce fils de Singalo doit rendre 25 mètres cette année. Souvent dominé par El Presidente (7), en s’élançant à poteau égal, il semble barré pour les premières places.

Nicolas Ensch, entraîneur

"Eden Basque (11) est dans une bonne dynamique, mais le rendement de distance rend sa tâche extrêmement compliquée. Il ne sera pas ridicule, mais si les chevaux de tête font leur course, il lui sera difficile d’envisager une place."

12- Christo

Vieillissant, ce pensionnaire de Michel Lenoir n’a plus son lustre d’antan. Il n’a pas démérité en dernier lieu, mais découvre une tâche bien plus corsée cette fois. Beaucoup d’autres protagonistes lui sont nettement préférables.

Michel Lenoir, entraîneur

"Après des ennuis de santé, Christo (12) revient enfin en belle forme. Cette course devrait le remettre dans le bain pour des engagements plus « faciles » dans les semaines à venir. Ce jeudi, vous pouvez seulement le regarder courir."

13- Black d’Arjeanc

Auteur d’un seconde semestre 2021 médiocre, ce hongre de 11 ans semble clairement sur le déclin. Plus tranchant lorsqu’il est totalement déchaussé, il se présentera seulement déferré des antérieurs ici. L’impasse sur ses chances est tentante.

Nicolas Ensch, entraîneur

"Cette course permettra à Black d’Arjeanc (13) de maintenir sa bonne condition physique en vue d’un objectif à la fin du mois. Face à cette opposition, c’est mission impossible."

14- Baron du Bourg

Désormais âgé de 11 ans, ce hongre n’a guère convaincu depuis son surprenant accessit dans le Grand Prix de la Toussaint (Groupe II), le 23 octobre à Mons. Rendre 25 mètres à de tels compétiteurs s’apparente à une tâche ingrate.

L’avis du reporter

"Baron du Bourg (14) sera déferré des quatre pieds ce jeudi, ce qui n’était pas le cas lors de ses dernières courses au trot monté. Cependant, avec ce handicap initial et face à une telle opposition au premier échelon, sa chance n’est que secondaire."

15- Ecureuil Jénilou

Après deux courses de remise en jambes à Vincennes, ce spécialiste de Cagnes-sur-Mer a désormais retrouvé la plénitude de ses moyens. Il fait partie des plus titrés sur cette piste, mais rendre la distance à de tels chevaux n’a rien d’une sinécure. Oui, mais…

Gwenn Junod, driver

"Ecureuil Jénilou (15) a brillamment remporté le Grand Prix de Noël, prouvant qu’il avait retrouvé sa superbe. Le cheval est resté avec moi dans notre antenne cagnoise et tout s’est bien passé depuis. Il est à 100%, mais vu l’opposition, il ne sera pas facile de rendre victorieusement la distance."

16- Alcoy

Quatrième de la dernière édition de ce Groupe III, cet élève des frères Martens n’a qu’une course dans les jambes après trois mois et demi d’absence. Face à des rivaux très affûtés, cela risque d’être insuffisant pour jouer un premier rôle. En bout de piste.

Christophe Martens, driver

"Alcoy (16) s’est montré convaincant le jour de sa réapparition dans le Prix de Bourgogne. Il est monté en condition et arrive sur cet événement en forme ascendante, proche de son meilleur niveau. Cela dit, rendre la distance dans un tel lot s’annonce difficile. Nous allons courir pour la cinquième place, en espérant mieux avec un parcours favorable."

Les favoris de la Presse

La statistique

La course de référence

Revivez la victoire de Pinto Bob dans le Prix de Craon du 28 décembre dernier. Ce jour-là, son compagnon de box Vikens High Yield se classait deuxième.

3 min prono


À LA UNE