Article

Feydeau Seven, retour en force dans le Quinté+ de ce mercredi 6 avril 2022

Le Grand Prix Angers Loire Métropole réunira un très beau plateau ce mercredi à Angers. Parmi les 16 protagonistes, répartis sur deux échelons de départ, il semble logique d’accorder un large crédit à Feydeau Seven au dessus du lot.

Bulles 0

Les partants du Quinté+ de ce mercredi 6 avril

Les forces en présence

Double lauréat cet hiver à Vincennes, FEYDEAU SEVEN (16) a bénéficié d'un break après son échec dans le Prix d'Amérique. Troisième pour sa rentrée, le 5 mars, dans le Prix du Plateau de Gravelle (Gr3), ce pensionnaire de Jean-Michel Bazire trouve ici une super occasion de reprendre le cours de ses succès.

Pris en note le 17 mars pour sa rentrée à Caen, ELVIS DU VALLON (14) fait partie des belles possibilités de cette épreuve avec EPSOM D'HERFRAIE (9), en net regain de forme comme en témoigne son ultime tentative à Vincennes.

Compagne de boxes de notre favori, REBELLA MATTERS (15) possède également des moyens certains. Auteur d'une bonne réapparition le 26 mars, nous la retiendrons ensuite devant DECOLORATION (12), qui vient de bien tenir sa partie à Laval, et CARNAVAL DU VIVIER (10), au mieux et déjà vu à son avantage sur ce parcours.

Sur le podium de ses deux dernières sorties à Caen, CASH DU RIB (13) garde ses chances pour une petite place. Il complétera notre choix avec ELVIS D'EVRON (6), à surveiller pour son retour à l'attelage.

Le prono d'Olivier Pivain

Les partants en détail et l'avis des pros

1 - GIROLAMO

Passé des boxes de Sylvain Roger à ceux d’Antoine Lhérété cet hiver, ce fils d’Uriel Speed a surpris le 23 mars en se classant quatrième d’un Quinté+ à Lisieux. Il vise plus haut cette fois et intéressera surtout les amateurs d’outsiders.

Antoine Lhérété, entraîneur et driver :

«Girolamo (1) a répondu à mes attentes lors de sa dernière course à Lisieux. Ce jour-là, le changement de décor lui a été bénéfique et il s’est pleinement livré. Depuis, il montre un bel état de forme à l’entraînement. Dans ce Quinté+, l’opposition est relevée, mais mon pensionnaire aura l’avantage de s’élancer en tête. Je pense qu’il a son mot à dire pour les places.»

2 - FAKIR DE L'ECLUSE

Après dix mois d’absence, ce pensionnaire de Laurent-Claude Abrivard n’a pas démérité pour sa rentrée à l’attelage le 4 mars à Laval (cinquième). Cela dit, il s’attaque ici à une toute autre catégorie et reste surtout un spécialiste du trot monté.

Laurent-Claude Abrivard, entraîneur :

«Fakir de l’Ecluse (2) a réalisé une bonne course de rentrée sur l’hippodrome de Laval. Il est depuis monté en condition mais il faut être réaliste, il n’est pas encore revenu au top et restera donc ferré ici. Face à une telle opposition, s’il parvenait à accrocher une petite place en fin de combinaison, il aurait rempli son contrat.»

3 - ESPACE WINNER

C’est sous la selle que ce fils de Prince d'Espace a pris l’essentiel de ses gains. Sur la touche depuis le 21 août dernier, il semble confronté à une tâche bien délicate pour sa réapparition. Impasse conseillée.

Laurent-Claude Abrivard, entraîneur :

«Espace Winner (3) n’a plus été revu en compétition depuis l’été dernier. Il a suffisamment de travail dans les jambes pour retrouver le chemin des hippodromes mais va avoir besoin de reprendre le rythme.»

4 - EMPEREUR DU CEBE

Absent depuis le 17 novembre dernier, ce pensionnaire de Matthieu Abrivard va se présenter ferré pour cette rentrée. Pour notre part, nous nous contenterons de le regarder courir.

Matthieu Abrivard, entraîneur et driver :

«Empereur du Cébé (4) avait réalisé de belles choses au printemps et en début d’été. Il a eu plus de mal du mal par la suite. Il a pris des vacances cet hiver. Ses récents exercices sont bons et il a désormais suffisamment de condition pour retourner aux courses, mais pas assez pour prétendre aux places.»

5 - CLEA MIQUELLERIE

Confirmée sur cette piste, cette bonne droitière n’a guère été chanceuse lors de son ultime tentative à Caen. Si les choses se passent mieux cette fois, une surprise de sa part n’est pas à exclure.

Frédéric Héon, entraîneur :

«Cléa Miquellerie (5) n’a pas été très chanceuse lors de son dernier parcours à Caen. Elle est bien rentrée et affiche une belle condition physique. Elle est vraiment bien sur les tracés à main droite et cet engagement au premier échelon est intéressant. Si elle bénéficie d’un parcours favorable, elle peut accrocher une petite place en fin de combinaison.»

6 - ELVIS D'EVRON

En vue lors de ses deux dernières sorties sous la selle, ce fils de Défi d'Aunou va retrouver ici le trot attelé en pleine possession de ses moyens. À l’issue d’un parcours favorable, il ne semble pas hors d’affaire pour une petite place.

Paul Ploquin, driver :

«Les dernières sorties d’Elvis d’Evron (6) sous la selle sont vraiment bonnes. Son aptitude au trot attelé n’est plus à prouver et même si nous n’avons pas beaucoup de sorties dans cette spécialité en commun, je commence à bien le connaître. S’il peut placer sa belle pointe de vitesse pour finir, il a les moyens d’accrocher une bonne place.»

7 - DONUTS DELADOU

Absent depuis son échec du 23 octobre dernier à Mons dans le Grand Prix de la Toussaint (Gr2), ce hongre de 9 ans va se présenter ferré pour cette reprise de contact avec la compétition. Sans nous.

Virginie Moquet, entraîneur :

«Donuts deladou (7) manquait de souplesse après sa dernière sortie à Mons. Il a pris du repos et a été soigné. Tout est rentré dans l’ordre. Il est temps de reprendre le chemin de la compétition. Il va avoir besoin de quelques parcours pour revenir au top. Le Trophée Vert est une option pour les prochaines semaines et cette épreuve lui permettra de monter en condition en vue de l’étape d’Ecommoy.»

8 - FUEGO DE HOUELLE

Troisième d’un Groupe 3 à Cagnes au début du mois de février, ce pensionnaire de Franck Leblanc a depuis enregistré trois échecs. En dépit d’un bel engagement à la limite du recul, sa tâche ne s’annonce pas des plus simples.

Kévin Leblanc, driver :

«Cela devient compliqué pour Fuégo de Houelle (8). Sa dernière sortie à Cagnes n’est pas mauvaise mais force est de constater qu’il n’a plus de marge avec ses gains. Il est en forme, mais face à une telle opposition, sa tâche s’annonce difficile. Nous serions ravis s’il parvenait à accrocher une petite place.»

9 - EPSOM D'HERFRAIE

Après deux disqualifications consécutives, ce fils de Rieussec vient de remettre les pendules à l’heure en se classant deuxième de Diablo de Caponet à Vincennes. Si le tracé corde à droite ne lui pose pas de problème, il peut confirmer.

Jean-Michel Baudouin, entraîneur :

«Epsom d’Herfraie (9) était parfait lors de sa dernière tentative. Il revient en super forme après des sorties décevantes. Il est resté très bien et je pense qu’il n’y aura pas de problème avec la corde à droite. Avant de disputer la prochaine étape du GNT à Châteaubriant, ce Quinté+ va nous permettre de faire des réglages, si besoin. Je pense qu’il a son mot à dire pour les bonnes places.»

10 - CARNAVAL DU VIVIER

Ce fils de Ni Ho Ped d'Ombrée vient de nous prouver sa forme à Caen en se classant deuxième de Ce Bello Romain. Dauphin de Cleangame en octobre 2021 sur ce parcours dans le Grand Prix Anjou-Maine (Gr3), il aura des partisans dans ce lot.

Clément Duvaldestin, driver :

«Carnaval du Vivier (10) reste sur de bonnes sorties à Caen. Avec un peu plus de chance, il aurait même pu s’imposer la dernière fois. Il est resté en forme. S’il peut bénéficier d’un parcours favorable à l’économie et qu’il reste bien décontracté durant le parcours, une place sur le podium est envisageable.»

11 - CARIOCA DE LOU

Écarté des pistes entre juin 2021 et février dernier, ce fils de Jag de Bellouet n’a guère convaincu depuis son retour à la compétition. Encore ferré dans ce Quinté+, l’impasse sur ses chances semble conseillée.

Laurent-Claude Abrivard, entraîneur :

«Carioca de Lou (11) a besoin de nous rassurer. Il travaille pourtant bien le matin. Ce mercredi, il restera une nouvelle fois ferré. Le parcours ne lui posera pas de problème. Nous serions ravis de le voir accrocher une petite place en fin de combinaison, car l’opposition est relevée.»

12 - DECOLORATION

Alors qu’elle était déjà contrainte de rendre 25 mètres, cette pensionnaire de Jean-Michel Baudouin n’a pas démérité à la mi-mars en se classant deuxième à Laval du Grand Prix du Conseil Départemental de La Mayenne. Sur sa lancée, elle mérite encore crédit.

Jean-Michel Baudouin, entraîneur :

«Décoloration (12) n’a pas beaucoup travaillé depuis sa dernière belle sortie à Laval. Elle semble être restée en belle condition physique. Elle a déjà eu l’occasion de bien se comporter sur ce tracé et le changement de décor lui sera bénéfique. Elle est capable d’accrocher une place en fin de combinaison.»

13 - CASH DU RIB

En net regain de forme, ce pensionnaire de Jean-Loïc Claude Dersoir reste sur deux tentatives intéressantes à Caen. Déjà vu à son avantage sur le parcours qui nous intéresse, il peut brouiller les cartes pour une petite place.

Jean-Loïc Claude Dersoir, entraîneur et driver :

«Cash du Rib (13) a montré sa belle condition lors de ses deux dernières sorties à Caen et n’a d’ailleurs échoué que de très peu pour la victoire lors de son ultime tentative. Il a déjà en l’occasion de bien faire sur ce tracé d’Angers l’an passé. Sa tâche n’est pas simple face à une telle opposition mais s’il peut bénéficier d’un déroulement de course favorable, il est capable de prendre une place dans ce Quinté +.»

14 - ELVIS DU VALLON

Après un hiver plutôt décevant, ce représentant du Haras de l'Epinay a joué de malchance le 17 mars pour sa rentrée à Caen, terminant son parcours avec d’évidentes ressources. Ayant sans doute progressé sur cette tentative, il devrait vendre chèrement ses chances.

Charles Cuiller, entraîneur :

«Je ne m’attendais pas à une telle course de rentrée d’Elvis du Vallon (14). Cette course lui a été bénéfique et nous avons poursuivi son planning de travail sans encombre. Il est dans sa catégorie et le tracé d’Angers devrait lui convenir. S’il peut bénéficier d’un déroulement de course favorable, il est capable de finir vite et, je l’espère, de batailler pour les premières places.»

15 - REBELLA MATTERS

Après un mois et demi d’absence, cette pensionnaire de Jean-Michel Bazire a fourni une fin de course encourageante le 26 mars dans Prix du Bois de Vincennes (Gr3). Jugée sur ses belles performances de l’hiver, il va falloir compter avec elle.

Nicolas Bazire, driver :

«Rebella Matters (15) avait décompressé après le Prix de France, sa récente prestation à Vincennes n’en est donc que plus méritoire. Le changement de piste devrait lui faire du bien. Elle n’a pas de problème avec les hippodromes à main droite. L’idéal serait d’avoir un parcours à l’économie car il lui arrive de tirer lorsqu’elle n’a pas de dos. Si elle est à portée de fusil à l’entrée de la ligne droite, elle saura finir vite et, pourquoi pas, l’emporter.»

16 - FEYDEAU SEVEN

Double lauréat cet hiver à Vincennes, ce sujet de classe a bénéficié d’un break après son échec dans le Prix d’Amérique. Troisième pour sa rentrée, le 5 mars, dans le Prix du Plateau de Gravelle (Gr3), il trouve ici l’occasion de reprendre le cours de ses succès.

Nicolas Bazire, dernier driver :

«Avec un peu plus de chance, nous aurions pu prétendre à un meilleur classement avec Feydeau Seven (16) lors de sa dernière sortie. Il aborde cet engagement en parfaite condition physique. L’opposition est dans ses cordes. Même s’il s’était imposé pour ses débuts à Vichy, son aptitude aux parcours à main droite reste une interrogation. Faisons confiance à son entraîneur pour effectuer les bons réglages.»

Les favoris de la presse

Les stats du jour

Le 3 minutes pronos

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE