Article

Gu d’Héripré tentera de marquer les esprits dans le Quinté+ Qualif# 6 de ce dimanche à Vincennes

Ce dimanche à Vincennes, trois derniers tickets pour la Legend Race seront distribués à l'occasion du Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif #6 – Prix de Belgique, course support du Quinté+. L'analyse des forces en présence.

Attelé - 4 à 11 ans - Groupe II - 2850m - G.P

Les forces en présence

Victime d’une fêlure au boulet du postérieur gauche en faisant la monte, Gu d’Héripré (9) n’a pu se produire en piste durant plus de sept mois. Pour sa réapparition, dans le Prix de Bourgogne, ce sujet ô combien doué a laissé une impression très favorable, malgré un parcours peu enviable. S’il a accusé des progrès sur cette sortie, ce qui relève du domaine du probable, ce protégé de Fabrice Souloy est capable de renouer avec le succès.

Son compagnon d’entraînement, Violetto Jet (6), court après son billet pour l’Amérique depuis le début du meeting. Malchanceux à trois reprises, en étant simplement déchaussé des postérieurs, cet excellent finisseur se présentera totalement déferré cette fois. Quadruplement représenté, Jean-Michel Bazire comptera en priorité sur Davidson du Pont (15), tenant du titre de ce rendez-vous et déferré après deux courses assez discrètes, Zacon Gio (13), qu’il convient de juger sur sa quatrième place dans le Prix du Bourbonnais, et Feydeau Seven (3), éblouissant il y a une semaine dans le Prix de Lille.

Souvent contrainte aux extérieurs, Chica de Joudes (10) ne doit pas être condamnée sur ses derniers échecs. Rappelons-nous qu’elle avait remarquablement tenu sa partie dans le Prix de Bretagne, le 21 novembre. Délia du Pommereux (14) et Diable de Vauvert (7) se doivent de rassurer leurs supporters avant l’épreuve reine. 

Le prono d'Equidia

 

Les partants dans le détail et l'avis des pros

1 - Galius

Lauréat du Critérium des 5 Ans, ce sujet dur à l’effort a obtenu son visa pour l’Amérique dans le Prix Ténor de Baune. Ferré, il profite de ce rendez-vous pour prendre la température face à l’élite des chevaux d’âge. On observe. 

L’avis de Séverine Raimond, l’entraîneur : « Galius (1) va courir au milieu du peloton. J’attends de voir son comportement dans ce cas de figure. Nous n’avons aucune pression. J’espère le voir bien finir, même s’il se présente avec ses fers. A la maison, il est parfait depuis sa victoire dans le Prix Ténor de Baune. »

2 - Mister F Daag

Troisième du Prix de l’UET 2019, remporté par Face Time Bourbon, ce protégé de Paul Hagoort a fourni un très bon effort final pour son retour à Vincennes, le 9 décembre. Le lot est bien plus relevé cette fois. En bout de piste.

L’avis de Paul Hagoort, l’entraîneur : « Mister F Daag (2) est en pleine forme. Son objectif initial est le Prix du Luxembourg, le 29 janvier, mais une qualification pour le Grand Prix d’Amérique ne se refuse pas. La longue distance ne pose pas de problème. Il faut simplement qu’il se fasse ramener. J’espère qu’il aura un peu de chance. Je suis optimiste pour le voir prendre une place. »

3 - Feydeau Seven

Ce fils de Rédéo Josselyn a fait forte impression dans le Prix de Lille, dimanche dernier, si bien que Jean-Michel Bazire se laisse tenter par une participation dans ce Prix de Belgique. Meilleur que jamais, il mérite le respect.

L’avis de Nicolas Bazire, représentant de l’entraîneur : « Feydeau Seven (3) s’est montré éblouissant dans le Prix de Lille, le 9 janvier. Il est très à l’aise sur les courtes distances. Il court de façon rapprochée, mais il n’a rien perdu de sa superbe le matin. Le lot est très fort, mais certains n’auront pas le couteau entre les dents… Avec un parcours à l’économie, il est capable de grappiller une place en bout de combinaison du Quinté+. »

4 - Rebella Matters

Déjà qualifiée pour la « belle » grâce à son accessit dans le Prix du Bourbonnais, cette excellente finisseuse se présente sans aucune pression. Présentée pieds nus, elle peut accrocher une place à l’issue d’un parcours limpide.

L’avis de Nicolas Bazire, représentant de l’entraîneur : « Vous connaissez Rebella Matters (4) aussi bien que nous. En courant cachée, cette « mère courage » est capable de finir en bolide. Une nouvelle fois, le parcours fera la différence. Si elle voyage bien, elle peut finir dans les cinq premiers. »

5 - Express Jet

Honorable sixième du Prix du Bourbonnais, ce représentant de l’Ecurie Hunter Valley nous a laissés sur notre faim lors de sa sortie suivante, à Cagnes-sur-Mer. A ce niveau, sa marge de manœuvre est inexistante. Seulement en cas de défaillances.

L’avis de Tomas Malmqvist, l’entraîneur : « Express Jet (5) me donne entière satisfaction au travail depuis sa troisième place dans le Grand Prix de Noël, le 26 décembre à Cagnes-sur-Mer. Ce dimanche, il affronte l’élite. S’il peut bénéficier d’une bonne course, il peut prétendre à une place en fin de combinaison. »

L'avis de Björn Goop, son driver : 

6 - Violetto Jet

Cet élève de Fabrice Souloy a joué de malchance lors de ses trois dernières sorties, dans des épreuves qualificatives. S’il peut enfin bénéficier de circonstances favorables, il est capable d’obtenir son billet pour l’Amérique. Gare à lui.

L’avis du reporter : Violetto Jet (6) a du mal à négocier le dernier virage de Vincennes ces dernières semaines. Lors de ses deux dernières apparitions, il n’a pu éviter la faute à ce moment-là, alors qu’il avait encore du « gaz ». Il doit rassurer, mais sa compétitivité à ce niveau ne fait aucun doute. Le retenir ou non est une affaire d’impression.

7 - Diable de Vauvert

Décevant dans le Prix de Bretagne, puis dans le Prix du Bourbonnais, ce fils de Prince d’Espace doit rassurer ses supporters. S’il fournit sa meilleure valeur, il a évidemment les moyens de jouer un bon rôle. Du pour et du contre.

L’avis de Bertrand Le Beller, l’entraîneur : « Cette année, les préparatoires au Prix d’Amerique sont d’un niveau bien supérieur à celles du meeting précédent. J’ai donc augmenté l’intensité de travail de Diable de Vauvert (7) pour saisir cette dernière chance de qualification. Je suis content de lui le matin. Nous allons voir si cela va suffire, mais je suis optimiste pour le voir finir sur le podium. Ce sera une question de parcours. »

8 - Feliciano

Ce lauréat de Groupe I (Prix de l’Etoile) n’a pu bénéficier d’un parcours favorable dans le Prix de Bourgogne. Il doit courir battu pour donner sa pleine mesure, mais sa compétitivité à ce niveau est certaine. Une question de parcours.

L’avis de Philippe Allaire, l’entraîneur : « Feliciano (8) a terminé avec d’évidentes ressources dans le Prix de Bourgogne. Mon cheval est parfait le matin. Il est prêt à donner le meilleur de lui-même sur la piste. Il lui faudra un bon parcours, mais je suis très optimiste. Il devrait lutter pour le podium. »

9 - Gu d’Héripré

Troisième de la dernière édition du Grand Prix d’Amérique, ce sujet de grande classe a signé une rentrée pleine de promesses dans le Prix de Bourgogne. A la faveur de progrès, il peut cette fois se hisser sur le podium. Une priorité.

L’avis d’Emma Souloy, lad : « Gu d’Heripré (9) a retrouvé son « bon gaz » depuis sa réapparition à Vincennes. Sa cinquième dans le Prix de Bourgogne nous a donné entière satisfaction. Il est sur la montante, déjà proche de son meilleur niveau. Même s’il n’a qu’une course dans les jambes, il est compétitif pour les premières places. »

L'avis de Franck Nivard, son driver : 

10 - Chica de Joudes

Brillante lauréate du Prix des Cévennes en début de meeting, cette « dame de fer » a dû trotter le nez au vent lors de ses sorties suivantes. Toujours capable d’un coup d’éclat, elle ne doit pas être sous-estimée, d’autant qu’elle se présentera pieds nus.  

L’avis d’Alain Laurent, l’entraîneur et driver : « Chica de Joudes (10) n’a pas eu de chance dans le Prix de Bourgogne. Nous nous sommes faits sortir par un concurrent. C’est vraiment dommage car ma jument aurait certainement pris une part active à l’arrivée sans cet incident. Elle a très bien retravaillé depuis. Avec un déroulement de course sans encombre, j’espère la voir faire l’arrivée. » 

11 - Power

Lauréat du Grand Prix de l’UET l’hiver dernier, ce pensionnaire de Robert Bergh n’a pas semblé au mieux ces derniers temps, même s’il n’a pas démérité dans le Prix Ténor de Baune. Dans un tel lot, sa tâche est difficile.

L’avis du reporter : Power (11) n’a pas démérité dans le Prix Ténor de Baune, après avoir bénéficié d’un parcours favorable. Lauréat du Prix de Croix l’an passé, il ne semble pas évoluer au même niveau ces dernières semaines. Dans un second choix.

12 - Cokstile

Impérial dans le Prix de Bourgogne, ce lauréat d’Elitlopp profite de ce rendez-vous pour maintenir sa condition physique avant le sommet du 30 janvier. Ferré, il aura certainement du mal à tirer son épingle du jeu.

L’avis de Gabriele Gelormini, le driver : « Cokstile (12) se présente avec ses fers. Le but est de le maintenir en belle condition physique avant le Prix d’Amérique. Cela dit, il ne va pas musarder à l’arrière. Avec un bon déroulement de course, il est peut-être capable d’accrocher une petite place. »

13 - Zacon Gio

Bon quatrième du Prix du Bourbonnais, ce trotteur italien a rapidement disparu sur faute dans le « Bourgogne ». Plaqué des antérieurs cette fois, il sera certainement plus à l’aise dans la descente. A retenir absolument.

L’avis Nicolas Bazire, le représentant de l’entraîneur : « Zacon Gio (13) n’avait pas la bonne cadence dans le Prix de Bourgogne. Nous l’avions allégé et cela l’a contrarié dans la partie descendante. Il sera donc présenté plaqué des antérieurs avec un peu plus de poids. Si les réglages s’avèrent concluants, il devrait confirmer sa quatrième place du Prix du Bourbonnais. » 

14 - Délia du Pommereux

Deuxième de la dernière édition de ce Prix de Belgique, cette fille de Niky nous laisse sur notre faim depuis le début du meeting. Si elle se montre sous son meilleur jour, elle est largement capable de se distinguer. Rachat espéré.  

L’avis de David Thomain, le driver : « Delia du Pommereux (14) a commis une longue faute le 2 janvier, dans le Prix de Bourgogne. Elle n’était pas munie d’un enrênement, ce qui explique sa bévue. Elle en portera un ce dimanche. Elle m’a laissé de très bonnes sensations après son incartade. Bien que seulement plaquée, elle devrait avoir un bon comportement. Vous pouvez la suivre pour une place. »

15 - Davidson du Pont

Ce n’est autre que le tenant du titre de ce rendez-vous. Après deux sorties discrètes, ce représentant d’Albert Rayon se présentera déferré des postérieurs. Il se doit de montrer du mieux avant de disputer le Grand Prix d’Amérique.

L’avis de Nicolas Bazire, le driver : « Davidson du Pont (15) s’est fait prendre en « sandwich » dans le Prix de Bourgogne. Après sa faute, il m’a plu en retrait. Il est monté dans les tours à l’entraînement. Il devrait être dans la bagarre ce dimanche. Sans être encore à son top niveau, il doit être compétitif pour les premières places. »

Les statistiques

Les favoris de la presse

La course de référence

Revivez la belle fin de course de Gu d'Héripré, pour sa rentrée, dans la Q#5 Prix d'Amérique Races ZEturf - Prix de Bourgogne le 2 janvier dernier sur la courte distance. 

Le 3mn Pronos