Article

Quinté+ du lundi 28 juin (R1C1 - 13h50) à Lyon-Parilly : Bobydargent sur sa lancée

Direction l’hippodrome de Lyon-Parilly pour un Quinté+ de plat, le Prix de la Fédération des Courses du Centre-Est, sur le parcours des 2000 mètres. Irréprochable depuis le début de l’année, Bobydargent (2) fait figure de bon point d'appui.

Quinté+ à Lyon-Parilly - La Course des Bleus - Prix de la Fédération des Courses du Centre-Est - 2000m - Départ à 13h50

Les forces en présence

CLIQUEZ SUR LE NOM DE CHAQUE PARTANT POUR VOIR SA FICHE ET SES DERNIÈRES PERFORMANCES EN VIDÉO

Valeur sûre dans les Quinté+ et confirmé sur la piste de Parilly, Bobydargent (2) s’annonce de nouveau redoutable, malgré 3 kilos de pénalisation pour son récent succès sur l’hippodrome du Bois de Boulogne, dans le Prix de l'Ile de la Cité.

Euphorique actuellement, Righteous Love (10) fait aussi figure de lauréat potentiel pour sa première tentative dans les événements. Jugé sur son avant-dernière sortie, Woot City (11) garde son mot à dire au moins pour un accessit, à l’instar de Plain Beau, bien placé en valeur 34 pour son retour dans les Quinté+.  Jacksun (5), vainqueur de cette épreuve en 2019, Carter and Go (9), qui vient de prouver sa compétitivité en valeur 26 à Borély, le top-weight Vilaro (1), auquel le handicapeur vient encore de concéder 1 livre, et Intérieur (3), vainqueur d’un événement à Cagnes-sur-Mer au mois de février, auront aussi des partisans.

Le prono d'Equidia

Les partants en détail et l'avis des pros

CLIQUEZ SUR LE NOM DE CHAQUE PARTANT POUR VOIR SA FICHE ET SES DERNIÈRES PERFORMANCES EN VIDÉO

1 – Vilaro

Titulaire de 5 succès dans les Quinté+, il est pris haut sur l’échelle des valeurs depuis sa victoire dans cette catégorie au mois de mars à Saint-Cloud (Prix de la Gascogne) et n’a pu s’illustrer depuis. Mais le handicapeur vient encore de lui concéder 1 livre et il ne devrait plus tarder à refaire parler de lui.

L’avis de Cristian Demuro, jockey : « Vilaro (1) aura son terrain. C’est très bien. Il faut le reprendre ».

 

2 – Bobydargent

Ce pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin a franchi un cap cette année, remportant un Quinté+ sur le sable de Deauville au mois de janvier avant de répondre présent à chacune de ses sorties suivantes. Récent vainqueur à ce niveau à ParisLongchamp, il aura pour lui son aptitude à la piste de Lyon-Parilly et devrait encore répondre présent, malgré 3 kilos de pénalisation.

L’avis de Jean-Pierre Gauvin, entraîneur : « Bobydargent (2) a du poids et il n’a pas tiré un très bon numéro de corde. Ce n’est pas évident mais c’est un bon cheval. On espère qu’il pourra de nouveau faire l’arrivée et que la piste ne va pas trop sécher. On se devait de réessayer à domicile ».

 

3 – Intérieur

Pénalisé de 7 livres pour sa victoire dans un Quinté+ sur la fibrée de Cagnes-sur-Mer au mois de février, ce fils d’Elusive City n’a pu confirmer le mois dernier à Chantilly, dans le Prix des Grandes Ecuries. Mais on se gardera de le condamner hâtivement, même s’il découvre la piste de Lyon-Parilly.

L’avis de Jérôme Reynier, entraîneur : « Intérieur (3) avait tiré un bon numéro dernièrement et on l’a peut être monté de façon un peu trop offensive. Il s’est tendu et a un peu fait les choses à l’envers. On rallonge. On va lui mettre le bonnet et le monter « off », en espérant qu’il refasse la même ligne droite qu’à Cagnes-sur-Mer. Je le préfère sur le sable et en bon terrain. Il faut qu’il soit détendu pour donner sa pleine mesure ».

 

4 - Kamaron

Ce protégé de Carmen Bocskai a signé deux succès de rang sur le sable en fin d’année dernière, mais il se montre pour l’instant moins performant sur le gazon, notamment dans les Quinté+. Cependant, pour sa quatrième tentative à ce niveau, il aura pour lui d’être de mieux en mieux placé sur l’échelle des valeurs et fait figure de possible trouble-fête.

L’avis du reporter : Kamaron (4) avait fait une rentrée encourageante dans un Quinté+ à ParisLongchamp au mois d’avril mais n’a pas confirmé par la suite. Il a un peu baissé sur l’échelle des valeurs. Il sera muni d’œillères australiennes pour la première fois. Il faut s’en méfier pour une place.

 

5 – Jacksun

Vainqueur de cette épreuve en 2019, devant notamment Plain Beau (14), ce fils de Zambesi Sun n’a plus à faire ses preuves sur la piste de Lyon-Parilly. Baissé de 1 kilo après sa récente performance en demi-teinte dans le Grand Handicap du Bois de Boulogne, à ParisLongchamp, il peut prendre une part active à l’emballage final.

L’avis de Michael Figge, entraîneur : « Jacksun (5) est bonne forme. Il est vraiment bien. Il a une bonne chance mais, comme il a tiré un mauvais numéro dans les stalles, il faudra que faut que cela se passe bien ».

 

6 – Mazeltof

Ce pensionnaire de Christophe Escuder vient de créer la surprise dans un handicap à Salon-de-Provence, mais il n’avait pu s’illustrer fin mai à Borély, pour sa première tentative dans les Quinté+. Pour son retour dans cette catégorie, sa tâche s’annonce compliquée, avec 7 livres de pénalisation.

L’avis de Christophe Escuder, entraîneur : « Pour Mazeltof (6), cela va commencer à être compliqué. Il n’a jamais été à cette valeur-là et je pense qu’il va nous faire voir ses limites à un moment donné. Il est en super état et vient de prouver sa forme, mais a repris 3,5 kilos ».

 

7 – Maidomo

En progrès, ce 4 ans entrainé par Charley Rossi a déjà rallié le poteau en tête à deux reprises depuis le début de l’année. Mais il a été pénalisé de 3 kilos pour son récent succès dans un handicap à Borély et doit faire ses preuves dans les Quinté+. Affaire d’impression.

L’avis de Charley Rossi, entraîneur : « Maidomo (7) monte de catégorie. Il n’aura pas de décharge cette fois en plus de la pénalisation de sa dernière victoire. Le cheval est resté bien. Il nous étonne de course en course. On a hâte de voir ce qu’il peut faire ».

 

8 – Coeur Macen

Cet ex-pensionnaire de Frédéric Rossi a changé de mains après sa deuxième place à réclamer du 8 mai ici même. Désormais entraînée par Jean-Pierre Gauvin, elle n’a guère été heureuse dans un récent Quinté+ à Borély et fait figure de possible trouble-fête.

L’avis de Jean-Pierre Gauvin, entraîneur : « Cœur Macen (8) a été très malheureuse dernièrement dans le Quinté+ de Marseille-Borély. Je pense que sans cela, elle aurait terminé quatrième ou cinquième. On l’a achetée dans un petit réclamer. C’est ambitieux avant le coup mais, l’autre jour, elle nous a incités à persister dans cette catégorie. Le parcours devrait être bien pour elle ».

 

9 – Carter And Go

Confirmé dans les événements, ce 5 ans par Evasive vient de compléter la combinaison gagnante du Prix Louis Brunet à Borély, au terme d’un bel effort final. Bien placé dans les stalles et monté de nouveau par Frédéric Corallo, il devrait encore disputer activement l’arrivée.

L’avis de Gabrielle Folacci, entraîneur : « Carter And Go (9) est très bien. On tente l’aventure lyonnaise. Il est monté un peu sur le Quinté+ de Marseille-Borély et son jockey le connaît par cœur. Il a tiré un bon numéro de corde. Il aime bien aller de l’avant et le terrain va lui aller. Il lui faut beaucoup de train car il n’a pas de changement de vitesse, Mais il a une longue accélération et la ligne droite de Lyon va lui convenir. Tous les feux sont au vert. Il a le droit de courir ce Quinté+ ».

 

10 – Righteous Love

Ce fils de Wootton Basset va prendre part à son premier Quinté+ à 6 ans, mais il traverse une belle période de forme et reste sur deux succès dans des handicaps touffus. Même si le handicapeur a eu la main lourde, en lui infligeant 9 livres de pénalisation pour sa victoire du 17 juin à La Teste, il fait figure de candidat légitime au succès.

L’avis de Christophe Escuder, entraîneur : « Je suis plus confiant avec Righteous Love (10). Il a gagné en deux foulées dernièrement à La Teste-de-Buch. C’était sa première sortie pour mon écurie. Le terrain bien souple va l’avantager ».

 

11 – Woot City

Deuxième d’un Quinté+ à Compiègne l’été dernier, alors sous la houlette de Marc Pimbonnet, il a rejoint cette année l’effectif de Fabrice Vermeulen. Cinquième d’un événement au Val d’Or au mois de mai, il n’a pu confirmer ensuite dans le Prix du Haras de Jardy mais ne doit pas être condamné hâtivement, d’autant qu’il est mieux placé dans les stalles cette fois.

L’avis du reporter : « Woot City (11) a déjà prouvé qu’il était capable de bien faire à ce niveau. Il a souvent bien couru sur cette piste de Lyon-Parilly. Il faut le reprendre ».

 

12 – Palm Springs

Ce protégé de Hans-Albert Blume a été jugé digne de prendre part au Deutsches Derby (Gr. 1) l’an dernier, sans réussite. Mais il vient de signer un premier succès sur notre sol dans une course à conditions à Strasbourg, devant notamment Plain Beau (14), et semble disposer encore d’une bonne marge de progression.

L’avis du reporter : Palm Springs (12) vient de laisser une belle impression à Strasbourg, dans une course à conditions. Il dispute son premier handicap en 35 de valeur. Le retenir ou non est une affaire d’impression.

 

13 – Kourkar

Non partant.

 

14 – Plain Beau

Cinquième de cette épreuve en 2019, ce 6 ans entraîné par Conny Whitfield n’a plus été revu dans les Quinté+ depuis. Mais il a répondu présent lors de ses deux premières tentatives de l’année, au niveau handicap, et s’annonce compétitif en valeur 34,5, pour sa première association à Mickaël Barzalona.

L’avis du reporter : Plain Beau (14) a bien couru lors de ses deux premières tentatives cette année. Il revient dans les handicaps en ayant un peu baissé au poids et connaît cette piste. Il ne faut pas l’écarter pour une place.

 

15 – Mansoun

Ce fils de Dabirsim a terminé deuxième d’un Quinté+ sur la PSF de Cagnes-sur-Mer au mois de février, mais il est moins confirmé sur le gazon et n’a pu s’illustrer depuis. Même si le handicapeur vient encore de lui concéder 1 livre, on attendra de le revoir.

L’avis de Cédric Boutin, entraîneur : « Mansoun (15) sera sur sa distance. Il a pris ses repères l’autre jour sur cette piste. J’en attends un bon comportement mais suis quand même un peu dans l’inconnu. En effet, cela fait depuis le mois de mars que je ne sais plus trop où on en est avec lui ! Sa dernière course n’est pas déplaisante et le matin, il semble bien. J’en attends une réhabilitation. C’est peut-être plus un cheval de deuxième épreuve mais ce n’est pas un gros Quinté+. Il ne faut pas l’écarter ».

 

16 – Moscou

Troisième atout de l‘entraînement régional de Jean-Pierre Gauvin, cette 4 ans par Makfi avait tenu honorablement sa partie pour sa première tentative dans les Quinté+, l’été dernier à Compiègne, prise en valeur 34 comme ici. Mais elle n’a pas encore convaincu cette année et la retenir ou non est affaire d’impression.

L’avis de Jean-Pierre Gauvin, entraîneur : « Moscou (16) a eu un gros break après son année de 3 ans cet hiver. Elle revient progressivement en forme. Elle est de mieux en mieux. Il faut la voir courir ».

Les favoris de la presse

La course référence

Bobydargent (2) s’était imposé dans l’événement du 3 juin dernier Prix de l'Ile de la Cité, sur les 1800 mètres de la moyenne piste à ParisLongchamp. Ce jour-là, le protégé de Jean-Pierre Gauvin s’était rapidement retrouvé dans le dernier tiers du peloton et avait effectué une ligne droite de toute beauté pour remporter son deuxième Quinté+.

 

Le 3 Min Pronos