Article

Quinté+ du mardi 18 janvier à Vincennes : Usain Töll, plus rapide que l'éclair ?

Le hongre d'Éric Hansen Bondo est l'une des révélations du meeting d'hiver. Capable de briller sur les différents parcours et présenté une nouvelle fois pieds nus, le partenaire de Gabriele Gelormini s'annonce redoutable.

Bulles 0

R1C1 - Prix de Brionne - 2 700 mètres - Grande piste

Les forces en présence

Le Prix de Brionne, qui servira de support au Quinté+ de mardi à Vincennes, n’aura pas d’européen que le nom puisqu’une forte coalition étrangère sera présente. Confirmés sur la grande piste et les distances de longue haleine, l’Italien Usain Töll (11) et le Suédois Cyrano de B. (6) devraient mener la vie dure aux tricolores.

Mis au point par Éric Hansen Bondo, qui réalise un somptueux meeting d’hiver grâce notamment à Calypso Di Poggio et Cokstile, Usain Töll (11) a laissé une très belle impression à l’occasion de ses deux premières sorties sur notre sol. Simplement devancé par la talentueuse Balsamine Font le 1er janvier, il n’aura pas les 5 ans sur sa route cette fois. Sauf incident, il devrait âprement lutter pour le succès. Titré en Suède, Cyrano de B. (6) a désormais pris ses marques sur la grande piste de Vincennes. Dominé par deux « Bazire » de qualité le 1er janvier, ce protégé de Jarmo Niskanen s’est ensuite « envolé » dans le Prix de Vic-sur-Cère. En retard de gains, il peut également être envisagé sur la plus haute marche du podium.

Impérial à deux reprises sur ce parcours classique, Goéland d’Haufor (15) ne doit pas être jugé sur sa dernière bévue, enregistrée sur une distance qui ne lui convient guère. Doté d’un gros « moteur », il représente la meilleure possibilité parmi les trotteurs français. Certes, Armour As (8) a essuyé un cuisant échec en dernier lieu, mais rappelons-nous qu’il s’était intercalé entre deux sujets de talent le 18 décembre. Décidé, ce fils « d’Il Capitano » est capable de réaliser un numéro. Gin Tonic Duran (2), régulièrement pris en note, et Vicki Laksmy (7), pour qui tout sera une question de sagesse, seront également à redouter pour les représentants hexagonaux. Dénués de marge, Gala de Crennes (14) et Gold Mencourt (4) viseront une place en fin de combinaison.

Le prono d'Equidia

Le détail des partants et les avis des pros

1 - Vagabondo

Honorable huitième le 19 décembre, ce trotteur italien possédait des ressources au moment de sa faute lors de sa sortie suivante. Néanmoins, il se présentera ferré face à des cadets de qualité. Mieux vaut se contenter de le regarder courir.

L'avis de Salvatore Minopoli, entraîneur :

"En dernier lieu, il s’est montré fautif en raison d’un excès de fraîcheur. Il est bien rentré de sa course. Il a besoin de reprendre du confort, raison pour laquelle il ne sera pas déferré dans ce Quinté+. Dans ces conditions, vous pouvez faire l’impasse".

2 - Gin Tonic Duran

Pris en note lors de ses deux premières sorties du meeting, ce sujet doué nous a un peu laissés sur notre faim dernièrement. En retard de gains, il est théoriquement compétitif dans un lot de cet acabit. Méfiance de rigueur.

L'avis de Gabriel Angel Pou Pou, entraîneur-driver :

"Je m’attendais à une fin de course plus tranchante de sa part la dernière fois. Peut-être manquait-il de fraîcheur ? Il est assez régulier dans l’ensemble et affiche toujours une bonne forme. Les paramètres lui conviennent mais le lot est relevé. Il a tout de même sa place en fin de combinaison".

3 - Gigolo Lover

Lauréat à deux reprises depuis le début du meeting, ce protégé de Jean-Michel Bazire se présente cette fois avec ses « chaussures ». Ce rendez-vous lui permet de maintenir sa condition en vue de futurs engagements. On raye.

L'avis de Jean-Michel Bazire, entraîneur :

"Il enchaîne les bonnes courses lorsqu’il se présente déferré des quatre pieds, ce qui ne sera pas le cas dans cette épreuve. Il aura des engagements favorables dans les prochaines semaines. Dans ce Quinté+, je vous le déconseille".

4 - Gold Mencourt

Quatrième sur ce parcours le 8 décembre, ce fils de Bird Parker n’a jamais pu s’exprimer onze jours plus tard. Sa forme est sûre et il se présentera dans sa meilleure configuration. À l’issue d’un parcours limpide, une place peut lui échoir.

L'avis de Jean-Christophe Germain, entraîneur :

"Il a plutôt bien tenu sa partie récemment, à Mauquenchy, en dépit d’un numéro peu favorable. Mon cheval est en train de changer. Il arrive à maturité et devient plus posé. Son break automnal lui a été profitable et il aborde ce Quinté+ en pleine forme. Je pense qu’il est en mesure d’accrocher une bonne place à l’issue d’un parcours favorable".

5 - Giovanni Bianco

Entraîné en Belgique, ce hongre de 9 ans ne se déplace dans l’Hexagone qu’à bon escient. Il a prouvé sa forme à Mons, face à des sujets de la trempe de Cyriel d’Atom, mais les plus jeunes lui semblent supérieurs. Seulement plaqué, il sera seulement envisagé dans un second choix.

L'avis de Jules Van Den Putte Jr., entraîneur-driver :

"Il a connu quelques soucis de santé, ce qui explique son absence entre mars et novembre. Il a plusieurs courses dans les jambes et monte en condition. Maintenant, il affronte un lot plus relevé qu’à l’accoutumée. Cette épreuve me permettra de situer réellement sa condition physique car je ne le pense pas à 100%. Une place en fin de combinaison me satisferait".

6 - Cyrano de B.

Ce sujet estimé monte en puissance au fil des courses et vient de s’imposer avec un réel brio dans le Prix de Vic-sur-Cère, face à ses contemporains. De nouveau présenté pieds nus, il découvre ici un lot largement à sa portée. Base solide.

L'avis de Franck Ouvrie, driver :

"Il ne cesse de se distinguer. C’est un cheval assez complet. Il adore la grande piste et peut adopter toutes les tactiques. Il n’a visiblement pas les gains en rapport avec sa qualité. Son entraîneur m’a confié qu’il était resté dans un bel état de forme. Je pense qu’il a les moyens de jouer un premier rôle".

7 - Vicki Laksmy

Remarquable à l’occasion de ses six premières sorties sur notre sol, ce protégé de Fabrice Souloy a du mal à rester au trot depuis le début du meeting d’hiver. Pourtant, il est compétitif à ce niveau en valeur pure. Une question de sagesse.

L'avis du reporter :

"Il ne doit pas être condamné sur ses récentes disqualifications. Il a repris de la fraîcheur et revient sur un parcours de tenue qui lui convient. Sans en faire une priorité, il a les moyens de prendre une place en fin de combinaison du Quinté+".

8 - Armour As

Dauphin du bon Always Ek le 18 décembre, ce fils de Varenne vient de causer une vive déception dans le Prix de Vic-sur-Cère, remporté par Cyrano de B. (6). Sa chance théorique est de premier ordre, mais il reste assez intermittent. Oui, mais…

L'avis de Jean-Michel Bazire, entraîneur-driver :

"Il est décevant et affiche des résultats en dents de scie. Sa dernière course n’est vraiment pas terrible. On l’a laissé un peu tranquille pour qu’il puisse reprendre un maximum de fraîcheur. L’engagement est favorable et il a les moyens de performer face à une telle opposition. Cela dit, nous sommes tout de même dans le doute".

9 - Aramis Ek

Certes, ce sujet italien possède de sérieux titres et dépend du redoutable entraînement d’Alessandro Gocciadoro, mais il n’a guère convaincu ces derniers temps. Même s’il se présente avec une certaine fraîcheur, sa chance ne saute pas aux yeux.

L'avis d'Alessandro Gocciadoro, entraîneur :

"Il n’est pas facile à cerner actuellement. Il a repris de la fraîcheur depuis ses mauvaises courses au trot monté. Il travaille bien mais je pense que sa tâche est compliquée face à une telle opposition. S’il parvient à accrocher une petite place, il aura rempli le contrat".

10 - Fascinoso de Lou

S’il n’est pas dénué de moyens à l’attelé, ce représentant de Christian Germain a glané ses meilleurs titres sous la selle. Il n’a qu’une course dans les jambes et se présentera chaussé. L’impasse sur ses chances est vivement conseillée.

L'avis d'Alexandre Abrivard, fils de l'entraîneur :

"Il a été éloigné de la compétition plusieurs mois à cause d’une tendinite. Il a effectué sa rentrée fin décembre et a montré qu’il allait avoir besoin de plusieurs parcours pour revenir en forme. Vous pouvez faire l’impasse".

11 - UsainTöll

Impérial le jour de ses débuts dans le temple du trot, le 19 décembre, ce protégé d’Éric Hansen Bondo s’est ensuite intercalé entre deux sujets de classe dans le Prix Dominik Cordeau. Face à ses aînés, il ne devrait pas être loin de la vérité. 

L'avis de Gabriele Gelormini, driver :

"Dès ma prise de contact avec lui, j’ai senti qu’il avait de la qualité. Lors de sa première course, il a trotté en apnée pendant quasiment 2 000 mètres. Récemment, il avait une autre embouchure et a mieux respiré. Le parcours va lui convenir et je pense qu’il a encore de la marge. S’il peut bénéficier d’un parcours favorable dans une course rythmée, il sera sur le podium".

12 - Zio Tom Jet

Ce fils de Maharajah a croisé le fer avec des sujets de grande classe en Scandinavie. Chuchoté le jour de ses débuts à Vincennes, il a laissé une impression favorable après avoir joué de malchance dans la montée. Notre principal regret.  

L'avis de Jerry Riordan, entraîneur :

"Il avait besoin de son dernier parcours et de prendre contact avec Franck Nivard… ou l’inverse. Il a bien démarré à la volte et cela lui sera profitable pour cette course. Même si je le pense plus à l’aise sur les courtes distances, il devrait pouvoir tenir avec un parcours à l’économie. Il a sa place à l’arrivée". 

13 - Forbach

Auteur d’un premier semestre 2021 de haute volée, ce sujet dur à l’effort a beaucoup plus du mal à se distinguer ces derniers temps. En théorie, les 6 ans et les trotteurs étrangers lui sont nettement supérieurs. Seulement plaqué, il aura fort à faire.

L'avis de Fabrice Lindrec, entraîneur :

"Il manquait de confort lors de sa dernière sortie à Cabourg, où la piste était trop ferme. Il sera plaqué des quatre pieds pour l’occasion. Le probable rythme soutenu servira ses intérêts. S’il peut bénéficier d’un parcours à l’économie, je le pense capable d’accrocher une place".

14 - Gala de Crennes

Régulier à souhait, ce pensionnaire d’Erno Szirmay découvre un engagement plutôt favorable, non loin du plafond. Même si ses meilleures performances ont été enregistrées déferré des antérieurs, il a son mot à dire pour les places.

L'avis d'Erno Szirmay, entraîneur :

"Il manquait de tonus et de gaieté lors de sa dernière course. J’ai volontairement attendu cet engagement. Je le trouve de mieux en mieux à l’entraînement. Il restera ferré, mais aura quatre petits « alus » très légers. L’engagement est bon, mais l’opposition étrangère est sérieuse. J’espère quand même le voir prendre une place. Il faudra également le suivre le 6 février face à ses contemporains, sans les étrangers".

L'avis de Mathieu Mottier, driver :

15 - Goéland d'Haufor

Impérial sur ce parcours à deux reprises, en dominant l’estimé Gamin Jaba, ce représentant de Christian Bigeon ne doit pas être jugé sur sa récente bévue. Face à une forte coalition étrangère, il portera à lui seul les espoirs tricolores.

L'avis de Charles Julien Bigeon, driver :

"Il n’était pas dans un grand jour lors de sa dernière course. Depuis, il donne satisfaction au travail. Il revient sur un parcours qui lui a souvent réussi. Il est bien engagé et je pense qu’il a les moyens de jouer un premier rôle, malgré la présence de scandinaves aux dents longues".

L'avis de Christian Bigeon, entraîneur :

16 - Eawy d'Éole 

Plaisant l’hiver dernier, ce hongre de 8 ans n’a guère convaincu ces derniers mois. Il jouit d’un engagement très favorable et ses meilleures performances lui confèrent une chance, mais il doit surtout rassurer à l’heure actuelle. Du pour et du contre.

L'avis d'Antoine Lhérété, entraîneur-driver :

"Il a eu besoin de plusieurs courses pour reprendre le rythme. La dernière fois, à Cabourg, j’ai été un peu trop « chaud » et il a répondu par une faute. C’est un pur droitier mais il négocie bien les tournants à Vincennes. Il n’est pas très rapide au départ, mais peut venir en progression ensuite. Je pense qu’il a les moyens de prendre la quatrième ou cinquième place".

La course de référence

Trois des seize partants ont pris part au Quinté+ du 8 janvier, disputé sur 2 850 mètres. Cyrano de B. avait offert un récital en se détachant à la sortie du dernier tournant avant de dominer avec autorité la phase finale pour l'emporter avec brio. Gin Tonic Duran s'était comporté honorablement pour venir s'immiscer en fin de combinaison. Considéré comme l'un des favoris de l'épreuve, Armour As avait déçu en échouant au dixième rang. 

Les favoris de la presse

Les statistiques

Le 3 Minutes Pronos

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE