Article

Quinté du mercredi 19 janvier : Marrakech Moon au zénith

Traditionnel gros handicap qui lance le meeting de plat sur la Côte d’Azur, le Prix de Cannes se disputera sur les 1.500 mètres de la piste en gazon. Marrakech Moon (13) semble offrir de sérieuses garanties dès ses débuts à ce niveau.

Bulles 0

R1C2 - Prix de Cannes - 1.500 mètres - Grande piste

Les forces en présence

Entraîné en début de carrière par John Gosden, Marrakech Moon (13) a rejoint l’effectif de Jérôme Reynier durant le second semestre 2021. Lauréat dès ses débuts sur notre sol, cet élégant poulain s’est ensuite intercalé entre Mandarin, officiellement pris en valeur 39, et Ursuly, une placée de Listed. Il semble donc détenir une première chance en valeur 35.

Très plaisant à l’occasion de ses deux premières prestations sous la férule d’Anastasia Wattel, Masterboy (9) aborde ce rendez-vous avec beaucoup de fraîcheur. Confirmé en terrain bien souple et nanti d’un bon numéro de corde, il doit être retenu en haut rang.

Mise au point par Henri-Alex Pantall, lauréat des trois dernières éditions de ce Quinté+, Danilova (7) était partie « courue » pour ses débuts dans les handicaps, le 17 décembre. Malchanceuse ce jour-là, cette fille de Dubawi a remis les pendules à l’heure dès sa sortie suivante dans une course à conditions. A l’issue d’un parcours sans encombre, elle est largement capable de jouer un premier rôle.

Très régulière, Oasis Cove (8) fait partie des nombreuses possibilités pour les places, à l’image de Krishnadargent (11), de retour sur son hippodrome de prédilection, et de Mad Whip (15), doté d’une évidente marge de progression. Hoolong (16) monte en puissance après avoir été castré et doit être surveillé de près. En plein épanouissement, Doctor Carl (3) peut, comme d’autres, envisager un bon classement.

Le prono d'Equidia

Le détail des partants et les avis des pros

1 - Identified : A l’âge de 4 ans, ce fils de Showcasing a déjà connu cinq entraîneurs différents. Absent depuis le 17 août, il risque d’avoir besoin de cette reprise de contact. De plus, il reste plus à l’aise sur le sable fibré. Pour une autre fois.

L’avis du reporter : Identified (1) effectue ses débuts pour son nouvel entraîneur. Absent depuis cinq mois, il est en outre plus à son affaire sur la PSF. Chargé et mal placé dans les stalles de départ, nous nous contenterons de le regarder courir.

2 - Becho : Entraînée dans le Sud-Ouest par Roberto-Carlos Montenegro, cette attentiste affiche une splendide régularité. Elle effectue une petite rentrée et doit faire ses preuves à cette valeur, mais ses lignes sont très intéressantes. A glisser en fin de combinaison.

Roberto-Carlos Montenegro - entraîneur : Becho (2) va effectuer une semi-rentrée après une excellente année 2021. Je la trouve un peu haut en valeur, mais elle se présente en belle forme. Cette épreuve me permettra de savoir si elle a la pointure d’un tel lot. Son numéro à la corde n'est pas des plus faciles, mais c'est une pouliche maniable qui donne toujours le meilleur d’elle-même.

3 - Doctor Carl : Après une série de places sur le gazon, ce représentant de Martin Schwartz s’est pleinement révélé sur le sable. Impérial le jour de ses débuts dans les handicaps, il semble en mesure de faire fi de sa surcharge de sept livres.

Fabrice Vermeulen - entraîneur : Doctor Carl (3) a pas mal d'atouts dans son jeu. Le cheval est en super forme. Sa valeur reste un point d’interrogation. Comme il a l'air d'être en train de passer un palier, je tente cette épreuve.

4 - Quartilla : Cette ex-pensionnaire de Stéphane Wattel a prouvé ces derniers temps qu’elle avait la pointure d’un handicap en valeur 37. Cela dit, elle a hérité de la corde 16 et le terrain annoncé collant pourrait la rebuter, en digne fille d’Elusive City. Du pour et du contre.

Fabrice Vermeulen - entraîneur : Je n'ai aucun recul sur Quartilla (4) en terrain souple. Toutes ses performances sous mon entraînement ont eu pour cadre des PSF. De plus, elle a hérité d'un numéro tout en dehors. Avec une stalle plus à l’intérieur, elle aurait eu une chance régulière.

5 - Ameera : Préservée pour le meeting cagnois, comme nombre de pensionnaires de Gina Rarick, cette jument régulière a prouvé sa compétitivité pour les places dans les handicaps. Elle est absente depuis le 5 novembre, mais court généralement bien fraîche. Pour une surprise.

Gina Rarick - entraîneur : Ameera (5) fait toutes ses courses. Il ne lui faut pas une piste trop souple. C'est la première fois que cette pouliche très émotive fait le voyage pour Cagnes. Si elle réussit à gérer son stress, elle peut figurer à l’arrivée.

6 - Mountains Blues : Lauréate de deux handicaps l’hiver, cette élève de Mathieu Brasme retrouve peu à peu une zone de poids favorable. Sa dernière tentative est meilleure que ne l’indique le classement brut, mais force est de constater qu’elle reste meilleure sur le sable. Pas évident.

Mathieu Brasme - entraîneur : Mountains Blues (6) a rejoint mon effectif il y a un mois. Dernièrement, je l'ai courue sur 1.300 mètres, distance qui s'est avérée un peu courte. Elle n'a pas de référence sur le gazon, mais je tente le coup car il s’agit du dernier gros handicap réservé à sa génération. J'espère ne pas avoir une piste trop souple. Dans ce cas, une petite place peut lui échoir.

7 - Danilova : Malchanceuse au possible à l’occasion de son premier handicap, le 17 décembre à Deauville, cette représentante Godolphin a ensuite terminé près du bon Vents Contraires. Compte tenu de ses lignes, sa chance théorique est de premier ordre en valeur 36. Une base.

Henri-Alex Pantall - entraîneur : Danilova (7) est de retour sur 1.500 mètres et j'ai peur que la distance soit un peu courte. Elle revient dans les handicaps en étant baissée de deux kilos. Ma pouliche est restée en belle forme.

8 - Oasis Cove : Mise au point par le redoutable Ion Alvarez, lauréat d’un Quinté+ début décembre avec Nordeste, cette fille d’Oasis Dream fait montre d’une splendide régularité. Le terrain et la distance lui conviendront parfaitement. Sauf incident, sa place est à l’arrivée.

Maryline Eon - jockey : Oasis Cove (8) sera mieux sur cette distance de 1.500 mètres. En dernier lieu, à Pau, elle a fait "un truc". Prise de vitesse, elle a ensuite terminé dans un bon style. La pouliche est restée bien depuis cette épreuve. Je serais déçue de ne pas la voir dans les cinq premiers.

9 - Masterboy : Entraîné par François Rohaut en début de carrière, ce hongre a trouvé sa voie dans les handicaps depuis qu’il évolue sous la férule d’Anastasia Wattel. Performant sur les pistes bien souples et bien placé dans les stalles, il a beaucoup d’atouts dans son jeu.

Anastasia Wattel - entraîneur : Masterboy (9) s'est très bien comporté pour ses deux courses sous mon entraînement. L'engagement est favorable, face aux seuls 4 ans. Nous avons hérité d’un bon numéro de corde et je le crois pris à sa juste valeur. Un terrain souple servirait ses intérêts. La petite interrogation concerne le voyage, mais il sera sur place dès lundi.

10 - Total Knockout : Eloigné des pistes durant quatre mois, cette ancienne valeur 45,5 a signé une honorable rentrée dans une course à réclamer. Lâché au poids, il semble désormais bien placé dans les handicaps. Il peut intéresser les amateurs d’outsiders.

L’avis du reporter : Total Knockout (10) vient de se comporter honorablement dans un réclamer cantilien. Il est de retour dans les handicaps en étant baissé au poids. Notons également qu’il a brillé sur des pistes souples en début de carrière. Il n’est pas hors d’affaire pour les places.

11 - Krishnadargent : Plaisante sur la Riviera l’hiver dernier, cette représentante Griezmann nous a laissés sur notre faim ensuite, sur le sable. Elle débute dans les handicaps et retrouve sa surface favorite. Bien placée dans les stalles, elle peut réaliser un numéro.

L’avis du reporter : Krishnadargent (11) vient d'effectuer une rentrée correcte après une longue absence. En toute logique, elle a dû monter en condition depuis. Elle retrouve un parcours qu'elle apprécie et la piste souple servira ses intérêts, en digne fille de Kendargent. Pour ses débuts dans les handicaps, elle doit être suivie de près.

12 - Wind of Change : Placé dans des gros handicaps lorsqu’il était sous la férule de Romain Le Dren Doleuze, ce sujet dur à l’effort a échoué au niveau inférieur pour son premier essai sous l’entraînement de Jess Parize. Pour l’heure, il doit surtout rassurer.

Jess Parize - entraîneur : Je n'ai pas trop de recul avec Wind Of Change (12). Sur ce qu'il me montre le matin, il a l'air d'être en forme. Cette épreuve me permettra de le jauger afin de savoir s'il a le niveau d’un handicap de cet acabit.

13 - Marrakech Moon : Irréprochable depuis qu’il se produit dans le Sud-Est, ce protégé de Jérôme Reynier s’est permis le luxe de s’intercaler les excellents Mandarin et Ursuly le 29 novembre. Pour son premier handicap, il semble pris à une valeur très intéressante. Première chance.

Jérôme Reynier - entraîneur : Marrakech Moon (13) est de retour sur le gazon, surface sur laquelle je le préfère. En revanche, il ne faudrait pas que la piste soit trop hachée. Pour son premier handicap, je le trouve pris à une valeur correcte. Ces derniers temps, à Calas, nous avons eu des conditions climatiques compliquées pour entraîner, mais il me paraît en belle forme.

14 - Divan : Suite à sa récente troisième place dans une course à réclamer, ce fils d’Isfahan a rejoint l’effectif de Gina Rarick. Cette course a donc valeur de test, d’autant plus qu’il débute dans les handicaps. Le retenir ou non est une affaire d’impression.

Gina Rarick - entraîneur : Divan (14) dispute sa première course sous mon entraînement. Je n'ai pas trop le choix des engagements car il est pris à une valeur assez haute. J'ai décidé de le raccourcir, en espérant que ce choix s’avère payant. Cette course aura valeur de test, d'autant que je le préfère sur le sable.

15 - Mad Whip : En constants progrès, ce fils de Whipper a ouvert son palmarès le 14 novembre, sur une piste très lourde. Il n’a pas encore dévoilé l’étendue de son talent et a le profil pour percer dans les gros handicaps. Outsider très attrayant.

L’avis du reporter : Vu la manière dont Mad Whip (15) s'est imposé en dernier lieu, il semble pouvoir faire fi de la pénalisation. Il arrive sur cette épreuve avec de la fraîcheur et la distance plus courte ne devrait pas le déranger. Très à l'aise sur les pistes bien souples, il devra en revanche composer avec la corde 15. A ne pas négliger pour les places.

16 - Hoolong : Castré l’an passé, ce sujet régulier s’est fort bien comporté à l’occasion de ses deux parcours de remise en jambes. Revenir sur le gazon ne lui posera pas le moindre problème. Paré d’une casaque toujours très en vue sur la Riviera, il mérite un certain crédit.

Fabrice Vermeulen - entraîneur : Hoolong (16) va disputer son premier handicap. Il est difficile de savoir s'il est pris à sa juste valeur. Je tente pour savoir s'il a le niveau. Il ne faut pas l'écarter trop vite.

La course de référence

A l'arrivée du Prix de Lonray, épreuve disputée le 05 novembre dernier sur l'hippodrome de Deauville, course courue sur la piste en sable fibre, les pouliches Ameera, Mountains Blues et Quartilla, étaient déjà adversaires. Ce jour là la protégée de Gina Rarick était la mieux classée à l’arrivée. Sous la selle de Coralie Pacaut elle prenait la 5ème place, juste devant Mountains Blues, Quartilla terminait elle au 11ème rang.

Les favoris de la presse

Les statistiques

Le 3 Minutes Pronos

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE