Article

Bertrand Le Beller : "Diable de Vauvert peut envisager la victoire dans le Prix Jean-Luc Lagardère"

Le lauréat du Prix de Paris, Diable de Vauvert, sera au départ ce mercredi d'un Prix Jean-Luc Lagardère qui s'annonce passionnant. Le fils de Prince d'Espace va retrouver le Plateau de Soisy avec des ambitions. Son entraîneur nous en dit plus.

0

Image de l'article

Diable de Vauvert n'a plus été revu depuis le 26 juin et sa quatrième place dans le Prix René Ballière, avez-vous coché cette course ?

C'est une course qui s'impose dans son programme, il faut courir. À la base, nous voulions disputer l'Åby Stora Pris, un Groupe I, en Suède mais nous n'avons pas été invités, comme l'an passé. En tout cas, le cheval s'est bien entretenu et est en belle forme. On le connaît, il doit attendre et la longue ligne droite d'Enghien devrait lui convenir. 

Une piste d'Enghien, où il n'a pas encore fait ses preuves, cela vous inquiète ?

Je ne suis pas un fan d'Enghien, la piste y est ferme. Quant au cheval, ce n'était pas si mal quand il y a couru. Et puis la dernière fois c'était en 2018, et à cette époque, ce n'était vraiment pas le même que maintenant...

Quelles sont ses prétentions pour ce mercredi ?

Un podium, voire la victoire, sont dans ses cordes. Il a un finish redoutable et s'il est bien placé il ne sera pas loin de la gagne. Il y a bien sûr deux, trois chevaux de qualité à battre, dont Galius qui est un très très bon cheval. C'est le parcours qui va faire la différence.

Quel sera la suite de son programme ?

Le Prix d'été, le 10 septembre à Vincennes. On lèvera le pied ensuite. Vu ses gains, on pourra désormais préparer sereinement le meeting d'hiver et le Prix d'Amérique. 

Tony Le Beller sera de nouveau associé au champion de son frère. 

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE