Article

Les chevaux à suivre cet été à Deauville

Tout au long du mois d'août, les champions vont fouler la piste de l'hippodrome de Deauville. Nous connaissons les potentiels présents dans les premiers Groupe I du meeting. Et les affiches promettent d'être alléchantes...

0

Image de l'article

Prix Maurice de Gheest - Groupe I - Dimanche 7 août 

Sur les 28 engagés de ce Groupe I disputé sur 1200m, 23 sont entraînés hors de nos frontières.

Les « Bleus » attaquent en force

L’écurie Godolphin est une machine à gagner sur la scène du galop internationale, et le meeting de Deauville ne devrait pas déroger à la règle. Naval Crown et Noble Truth pourraient leur permettre de briller dès le premier dimanche du meeting. Le premier cité s’est imposé dans les Platinum Jubilee Stakes, Groupe I à Royal Ascot, et reste sur une deuxième place dans la July Cup. Le second, élevé par Jean-Pierre Dubois, nous a déjà prouvé sa classe en France, lui qui est deuxième du Prix Jean-Luc Lagardère en octobre dernier.

Perfect Power, fidèle monture de Christophe Soumillon, avec qui il a gagné le Prix Morny sur cette piste l’an passé, va tenter de mettre à mal l’écurie de Charlie Appleby. Sa performance dans la July Cup étant trop mauvaise pour être exacte, il aura à cœur de remettre les pendules à l’heure.

Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois - dimanche 14 août

Le soleil sera « Bleu »

Triplement représenté sur la liste des engagés le niveau des chevaux fait froid dans le dos. Modern Games, lauréat de la Poule d’Essai et qui vient de donner la réplique à un certain Baaed, va évoluer sur sa distance de prédilection. Native Trail, élevé en France au Haras d’Aspel par la famille Delmotte, est le lauréat des 2000 Guinées Irlandaises et vient de donner la réplique à notre Vadeni dans un Groupe I sur 2000m. Coroebus, qui a mis un terme à l’invincibilité de son compagnon de box, Native Trail, dans les 2000 Guinées Anglaises, a ensuite remporté les St James’s Palace Stakes (Groupe I) pendant le meeting de Royal Ascot. Charlie Appleby, mentor du fils de Dubawi, contraint de renoncer aux Sussex Stakes suite à un abcès au pied, a fait du mile le plus prestigieux d’Europe son objectif !

Qui pour contrer cette armada ?

State of Rest, lauréate du Prix Ganay et des Prince of Wales’s Stakes pourrait venir arbitrer les débats. Prosperous Voyage vient de mettre un terme à l’invincibilité d’Inspiral. En effet, la pouliche de John et Thady Gosden restait sur la bagatelle de cinq succès, en autant de tentatives. Hervé Engel ne tarit pas d’éloges à son sujet : « C’est une pouliche de grande classe. Elle a été très impressionnante dans les Coronation Stakes (Gr. I) le 17 juin à Ascot. Le fait qu’elle soit battue la dernière fois ne m’inquiète pas. J’ai hâte de la voir évoluer en France. C’est de la vraie came ! »

Quid des Français cet été ?

Invaincu en trois tentatives, Erevann vient de s’imposer dans le Prix Paul de Moussac (Gr. III). Le représentant du Prince Aga Khan est engagé dans le Prix Jacques le Maroi mais aussi le lendemain dans le Prix Guillaume d’Ornano. Une course que son entraîneur, Jean-Claude Rouget, apprécie pour préparer ses chevaux en vue du Prix de l’Arc de Triomphe. Une épreuve où le fils d’Ervedya est engagé. Al Hakeem est d’ailleurs lui aussi sur les rangs. Facteur Cheval, lauréat de ses quatre sorties, dont la dernière, une Listed à Chantilly avec beaucoup de classe, va affronter pour la première fois un tel lot. Les limites du pensionnaire de Jérôme Reynier sont encore inconnues…

Elle est d'origine Néo-zélandaise, fut une championne en Australie, où elle y a remporté notamment 11 Groupe I, Verry Elleegant devrait être l'attraction médiatique de l'été. La lauréate de la Melbourne Cup 2021 est entraînée depuis quelques mois par Francis-Henri Graffard. Véritables sportsmen, ses propriétaires ont décidé de tenter l'aventure Européenne et rêver d'un Prix de l'Arc de Triomphe. La jument de 7 ans devrait faire sa rentrée dans le Prix Jean Romanet (Gr. I), le 21 août. 

Les Japonais et Australien font le déplacement

L’entraîneur Yoshito Yahagi délègue deux de ses pensionnaires cet été sur la côte normande. King Hermès, lauréat de Groupe II dans son pays, vient de faire une escale, non concluante, à Ascot, en début de mois dans la July Cup. Il sera à suivre cependant ce dimanche dans le Prix Maurice de Gheest.

Bathrat Leon, lauréat de Groupe II cet hiver à Meydan et récent quatrième des Sussex Stakes de Baaeed est quant à lui engagé le 14 août dans un Prix Jacques le Maroy qui s’annonce somptueux et comme le temps fort de ce meeting.

À noter que l’entraîneur japonais a engagé trois de ses pensionnaires dans le Prix de l’Arc de Triomphe.

Artorius représentera l’Australie au départ du Prix Maurice de Gheest. Lui aussi revient de la July Cup, où il s’est classé à la troisième place.

Nous connaîtrons mercredi les engagés pour les Prix Morny et Prix Jean Romanet, les deux derniers Groupe I de ce meeting deauvillais.

Et pour le jeu ?

Nos experts de la rédaction vous livrent leurs « chocolats » du meeting.

Michaël Cardine 

Pont Mirabeau : "Ce pensionnaire de Didier Guillemin ne m’a pas déçu dans un Quinté, dont il était le favori, récemment à Clairefontaine. Il faudra le reprendre, je le pense capable de gagner une telle course en bon terrain."

Coco Senora : "J’ai pris en note cette pouliche de Yann Barberot qui vient de courir trois fois. Elle devrait se retrouver bien placée dans les handicaps, où elle devrait débuter d'ici peu."

Guillaume Covès

Now We Know : "Il vient de faire deux bonnes courses de rentrée, son jockey étant sage avec lui. Il va arriver au top pour son objectif, le Grand Handicap de Deauville (le 07/08), dont il est le tenant du titre."

Maxime Bourrat

Super Super Sonic : "Engagé le 6 août, il s’annonce redoutable dans ce handicap, disputé sur la PSF, sa surface de prédilection."

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.