Article

Nouveau duel Izoard Védaquais - Idao de Tillard ce samedi

Ce samedi, les deux champions de la génération des 4 ans se retrouvent sur l'hippodrome de Caen à l'occasion du Prix Guillaume le Conquérant (Gr.3). Nos experts font un point sur ce match entre Idao de Tillard et Izoard Védaquais.

Bulles 0

Sébastien Brault

"Aujourd’hui, Idao de Tillard a pris la mesure d’Izoard Védaquais. Après, je pense qu’ils ont tous les deux une belle marge de progression donc difficile de dire qui sera le meilleur à long terme. À l’instant T, c’est Idao qui est devant même s’il s’est repris un peu la fois dernière mais je pense que c’est anecdotique. Certains diront que la course d’Enghien a mis une hiérarchie entre Idao de Tillard et Izoard Védaquais car il a pris l’avantage très facilement. D’ailleurs, Éric Raffin disait à l’antenne qu’il avait vraiment été impressionné. Avec Izoard Védaquais, il pensait avoir un cheval hors-norme entre les mains et finalement il a été passé assez facilement. Moi je n’ai pas encore d’avis tranché entre les deux. Aujourd’hui, je dirais qu’Idao de Tillard est devant."

Anthony Roi

"L’autre jour, Idao de Tillard a montré qu’il était un peu supérieur à Izoard Védaquais. Il a surtout beaucoup plus de vitesse. Il est maniable alors qu’Izoard Védaquais doit courir au train donc il va tout le temps au même rythme. C’est plus facile pour Idao de Tillard qui peut le suivre et le cueillir sur la fin. Samedi, il faudra voir qui s’adapte le mieux à la piste de Caen. Idao de Tillard a vraiment tout pour lui pour le moment. Le seul point négatif, c’est qu’il s’est repris la fois dernière, une fois qu’il avait l’avantage. Maintenant, Clément Duvaldestin dit que c’est un peu de sa faute donc à voir. Est-ce réellement de la faute de Clément Duvasdestin ou est-ce que le cheval a ce petit truc là une fois qu’il a pris l’avantage ? En tout cas, c’est le motif d’espoir d’Izoard Védaquais. Mais pour samedi, je reste sur Idao de Tillard qui a montré qu’il était un peu au-dessus et qu’il était un sacré cheval."

Kévin Baudon

"Ce sont deux chevaux qui ont été ménagés pour leur année de 3 ans. Ils sont en train de prendre largement la position en haut de la hiérarchie. Ils sont tous les deux détachés des autres. On a vu Idao de Tillard prendre l’ascendant récemment sur Izoard Védaquais à deux reprises. Est-ce définitif pour autant ? Je pense que non puisque ce sont des jeunes chevaux, il y a encore beaucoup de temps, beaucoup de courses à venir. Peut-être qu’Idao de Tillard a plus d’atouts au niveau de la vitesse ce qui lui permet de se sortir des pièges qu’il peut rencontrer.
À Enghien, Idao de Tillard était nettement plus fort mais on a vu des petites failles aussi. Il a pris l’avantage, il s’est retrouvé seul devant et a totalement relâché son effort. Cela pourrait lui jouer des tours. Si les deux peuvent continuer à ce niveau et perdurer, cela nous annonce de très beaux matchs, ça va être magnifique. Izoard Védaquais est un cheval de grand train et il ne lâche jamais le morceau. Il l'a montré à Enghien. Il aura forcément sa revanche.
Samedi, je reste sur ce que l'on a vu à Enghien, Idao de Tillard a cette vitesse qui lui permet de battre son adversaire. Mais comme le dit Thierry Duvaldestin, on va commencer à se méfier de lui. La dernière fois, il avait le dos d’Izoard Védaquais mais samedi il y en a qui voudront la place. Il va y avoir match."


Si Idao de Tillard semble avoir pris l'avantage sur son concurrent, il n'en demeure pas moins qu'Izoard Védaquais reste un redoutable adversaire qu'il ne faut pas sous estimer. Réponse demain dans le Prix Guillaume le Conquérant à partir de 17h30 sur Equidia.

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.