Article

Pascal Cordeau : « Gabi Gelormini m’a toujours dit que Hinden était un cheval de Critérium »

Cheval de province en début d’année, Hinden a littéralement explosé ces derniers mois. Ce samedi, il sera en lice pour décrocher sa qualification pour le Critérium des 5 ans. Son entraîneur Pascal Cordeau nous raconte l’histoire de son cheval.

0

Image de l'article

Pouvez-vous nous raconter l’histoire d’Hinden, qui il y a encore quelques mois était battu en province et qui va courir le CRITERIUM 5 ANS- Q1 - PRIX LOUIS JARIEL ce samedi ?

L’histoire de Hinden est à la fois courte et longue. C’est un cheval qui était très compliqué quand il était poulain, très compliqué de caractère, d’allure. On a pris beaucoup de temps. Il a énormément couru pour qu’il soit bien dans sa tête et il a explosé cet hiver. C’est un cheval avec qui j’avais marché 13 quelques fois mais il y avait toujours un truc qui n’allait pas. Maintenant toutes les planètes sont alignées et je ne suis pas surpris de ses résultats.

Courir en province était donc important pour l’apprentissage !

Aller courir en province, c’est ce qui l’a façonné, c’est ce qui lui a appris à être bien dans sa tête. Hinden n’a jamais pris dur, n’a jamais eu mal donc il a un tempérament de poulain maintenant parce qu’il est prêt à en découdre.

Est-ce qu’il y a eu un changement dans votre travail qui explique les performances de votre cheval ?

Non, le changement c’est que cet hiver le cheval a pris 10 centimètres dans tous les sens donc en hauteur, en longueur et en largeur. Il est tout neuf et il est arrivé à maturité. C’est ça le changement et tout s’est simplifié.

Est-ce que c’est le meilleur cheval que vous ayez eu ?

Oui je pense bien parce qu’il est archi complet. Maintenant il est dur, il démarre, il tourne à droite et à gauche donc il n’y a pas beaucoup de reproche à lui faire.

Les autres concurrents ne seront peut-être pas à 100%, la qualification est-elle possible pour vous ?

Pour moi, la qualification est possible sinon je ne la courrai pas. Je fais quand même confiance aux entraîneurs qui seront présents demain, si leurs chevaux ne sont pas à 100%, ils seront à 90%. Le mien sera à 100%. Je pense qu’on pourra les regarder droit dans les yeux malgré notre inexpérience. Gabi Gelormini m’a toujours dit que Hinden était un cheval de Critérium et Franck (Nivard) me l’a confirmé.

Qu’est-ce qui vous pousse à courir face aux meilleurs de la génération ?

Je pense qu’il faut se confronter à eux pour savoir où on va se situer. Je pense qu’il a pour lui d’être complet. C’est un cheval qui va démarrer, il va monter la côte et il a déjà marché 1’10 sur 2100 mètres en étant attaqué de toutes parts et il a su contrer tout le monde donc on va tenter l’aventure.

Courir le Critérium c’est un rêve pour vous ?

Je l’ai déjà fait avec René de Montvril en 2008 où l’on finit 6ème de Ready Cash dans le Critérium des 3 ans. C’est une grande satisfaction de pouvoir courir de genre d’épreuve. On fait ce métier pour ça. De plus avec un cheval que l’on a façonné depuis le départ, qui sort de nulle part et qui a été acheté 1000€ aux ventes.

À lire aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE