Article

Trophée Vert : Focus sur la première étape ce dimanche 3 avril

Le circuit des pistes en herbe démarre dimanche dans le Vaucluse, à l'Isle-sur-la-Sorgue. Cyril Chenu effectuera un long voyage avec son pensionnaire, Easton of my Life.

Bulles 0

Les partants du Trophée Vert

NP - Caballo d'Aure

Le profil de la piste

Le Trophée Vert est de retour dans le Vaucluse. Sa dernière venue remonte à 2016, avec la victoire de Tamisso, drivé par le regretté Roland Jaffrelot. Dimanche, c'est l'hippodrome Saint Gervais de l'Isle-sur-la-Sorgue qui sera le théâtre de la première étape. Une piste corde à droite avec un tour de 1.230 mètres environ. "C'est une très bonne piste, l'une des meilleures du Sud-Est", assure Kevyn Thonnerieux. "Le sol est super et le gazon est parfait. Cela reste un anneau assez petit et rendre la distance n'est pas évident."

Les forces en présence

Ils ne seront que treize sur la ligne de départ et fait rarissime, aucun concurrent n'a été aligné au troisième poteau. Deux entraîneurs traverseront la France pour participer à ce rendez-vous. Alors que Victoriane Goetz alignera Eight, confié à Nicolas Ensch et à la limite du recul, Cyril Chenu déléguera Easton of my Life. C'est un voyage d'environ dix heures qui attend le professionel de la Manche. Son pensionnaire a des références sur l'herbe et vient d'effectuer sa rentrée, à Challans, terminant quatrième : "Le cheval courait très bien, en finissant de belle façon. J'aurais préféré qu'il y ait quinze jours entre ces deux courses, mais il n'a pas pris dur semble-t-il", nous a confié Cyril Chenu. "L'an passé, il a bien couru dans ce tournoi, en se classant notamment troisième à Royan, derrière Freyja du Pont et Duel du Gers. Mon cheval est un très bon droitier. Il avait aussi gagné à Ecommoy." Le long déplacement est motivé par la suite du programme dans ce circuit. "L'idée est d'essentiellement courir sur l'herbe. Pour les étapes suivantes, il faudrait qu'il s'impose ou monte en gains pour être sûr de participer. Dimanche, le lot s'est un peu creusé en quantité, ce qui nous a poussés à nous déplacer. Il faudra se méfier des "G" et notamment Genêt de Boitron, qui s'élance au premier échelon." 

Récent vainqueur à Cagnes, Fossoyeur sera à surveiller de près. Jean-Marie Roubaud, désormais responsable de l'élève de Jean-Philippe Izzo, a validé un émoji vert, tout comme Cyril Chenu et Kevyn Thonnerieux, qui présente Epico Blue, vainqueur à Marseille lors de son avant-dernière tentative  : "C'est une belle course pour lui", lance ce dernier. Il a réalisé un bon meeting d'hiver en étant ferré, donc je ne voyais pas l'intérêt de changer sa ferrure à ce moment. Comme il retrouve l'herbe, il sera déferré des quatre pieds. Il ne l'a pas été depuis longtemps (N.D.L.R. : novembre 2020). Mon cheval a bien travaillé. Il a déjà gagné à Aix-les-Bains, donc la surface ne m'inquiète pas. Je pars confiant."

Guévara du Pont, qui a des titres sur l'herbe, et la régulière Cagnoise d'Agon méritent aussi une mention.

Retrouvez la présentation de l'édition 2022 du Trophée Vert en cliquant ici

Commentaires

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE