Article

Analyse tactique du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : Comment Alpinista a construit son succès ?

On s'attendait à du rythme et il y en a eu ! Il fallait impérativement un petit numéro de corde et être monté de l'avant pour envisager la victoire. C'est comme cela que Luke Morris et Alpinista ont construit leur succès.

0

Image de l'article

Dans des conditions extrêmes, il fallait sortir de l'ordinaire pour remporter cette 101ème édition du Prix de l'Arc de Triomphe. Sous la pluie et dans un terrain devenu pénible au fur et à mesure de l'après-midi, la favorite Alpinista, montée au millimètre par Luke Morris, s'est imposée en championne, indiscutablement. Comment ? Décryptage.

Acte I : le départ

Alpinista, sortie "mollement" de sa stalle 6, Luke Morris a dû solliciter pendant presque 100 mètres sa partenaire pour se placer derrière les leaders. Titleholder, fidèle à son habitude a pris la tête alors qu'Al Hakeem, futur quatrième, qui avait lui aussi un petit numéro, se retrouve dans son dos. 

Acte II : Juste avant le petit bois

À ce moment, Alpinista est en deuxième épaisseur, derrière Deep Bond, une non-chance. Luke Morris, tourne la tête à droite, et prend la décision de se rabattre derrière Al Hakeem. Pour sortir du petit bois, Titleholder imprime un rythme très sélectif, avec Broome sur son porte bagage. Al Hakeem est en embuscade avec Alpinista dans son dos. Christophe Soumillon, avec Vadeni, un instant derrière la future lauréate se retrouve au centre du peloton à plusieurs longueurs, derrière Westover. 

Pour sortir du petit bois, tous les protagonistes ont pris leur place. Torquator Tasso est dans le wagon de la troisième épaisseur, en quinzième position, "à la poussette". Quant à Grand Glory, elle est tout simplement dernière. 

Acte III : La fausse ligne droite, ce qui coûte la course aux battus

Cristian Demuro se décalant du sillage de Titleholder, Alpinista en profite pour plonger à la corde. À l'entrée de la ligne droite, Luke Morris se retrouve donc en deuxième position sans avoir fait aucun effort !

Malheureusement, Torquator Tasso est dans le wagon de la troisième épaisseur, qui n'avance pas. Frankie Dettori décide de sortir du sillage de Mare Australis et d'anticiper son effort final. Pendant ce temps, Christophe Soumillon ne peut pas bouger et perd de précieuses longueurs. 

Acte IV : La dernière ligne droite

À l'entrée de la dernière ligne droite, Vadeni est obligé de faire un premier effort, comme nous l'explique plus haut notre consultant. Il arrive donc sur la ligne d'Alpinista et Al Hakeem à l'open stretch. Un effort qu'il va payer pour la victoire.

Dans la phase finale, Alpinista se montre intraitable. 

C'est Torquator Tasso qui trace une ligne droite magnifique. Le tenant du titre prouve une nouvelle fois qu'il est redoutable dans ce terrain. 

Grand Glory remonte quant à elle plus de 13 places dans la phase finale. 

 

À lire aussi

Commentaires Lire la charte

Vous devez être connecté pour saisir votre commentaire.
Si vous avez déjà un compte, connectez-vous ou créez un compte.

Publicité

À LA UNE