Article

Le Top Courses du mardi 11 janvier

Revivez les meilleures courses de ce mardi sur la cendrée parisienne. Un résumé en vidéo avec les réactions des principaux protagonistes. Séquence émotion pour Nathalie Henry qui renoue avec le succès 7 ans après son dernier gagnant à Vincennes

R1 - Vincennes 

C1 - Gourou hypnotise ses rivaux

De retour sur un parcours « de tenue », le pensionnaire de Mathieu Mottier renoue avec le succès dans ce quinté. Bien que sanctionné par une disqualification au cours de sa dernière sortie, il courait en progrès le 12 décembre dernier, ses adversaires du jour l’ont appris à leurs dépends.

 

C4 - Justin Cerisier bientôt chez les pros

Cette victoire au monté, comptant pour le challenge de Marolles-en-Brie, tournoi réservé aux apprentis, permet à Thierry Duvaldestin de signer un doublé dans la réunion. Déjà à l’honneur avec Jeegha Pride, dans l’épreuve pour pouliches, son entrainement brille une demi-heure plus tard avec Go For The Gold confié au jeune Justin Cerisier. Ce dernier décroche le 49ème succès de sa carrière et n’est plus qu’à une victoire de passer dans le rang des pros.

C5 - Humeur di Pao une première sur tapis vert

Devancé par Eric Raffin au passage du disque final, David Thomain hérite de la victoire après la disqualification de la favorite Hyper Sexy. Cette dernière ne l’était pas dans ses allures, la victoire revient donc à la pensionnaire de Franck Terry. Après une pléiade de places Humeur di Pao tient enfin son premier succès.

C6 - Nathalie Henry 7 ans après

Premier succès sous la selle pour Ibiza Griff, qui débloque son compteur sur la cendrée parisienne après deux victoires en région au printemps dernier. La favorite devance Iza du Pommereux et Ilha Grande, ses principales opposantes. Un succès qui permet à Nathalie Henry de renouer avec la victoire dans le temple du trot 7 ans après son dernier gagnant. Un bonheur partagé en famille, Ibiza Griff étant entraînée par son frère Yannick.

C7 - Face Time malgré sa faute au départ

Il était le mieux engagé à la limite du recul, mais Face Time a fait la faute dès le départ. Perdant de nombreux mètres sur les chevaux du premier échelon, il est rapidement rejoint par ses adversaires des 25 mètres. Un handicap initial qui n’a pas entamé le potentiel de cet élève de Matthieu Abrivard. Ce dernier en qualité d’entraineur fait aussi bien que son épouse et que son beau frère une demi-heure plus tôt. Appelé pour se mettre au sulky de Face Time, David Thomain signe lui aussi un doublé dans cette réunion. Le favori a complètement cédé dans la phase finale, dans un jour sans Fepson termine 7ème et avant dernier.